Théâtre de Sartrouville

1
2
3
4
5
+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Bigre jusqu'à 37% de réduction

1
2
3
4
5
  • 53 avis
Théâtre de Sartrouville Sartrouville | du 27 au 28 avril 2017 | Durée : 1h15
COMEDIE & BOULEVARD, A ne pas manquer, Burlesque, Clown, Coups de coeur, Sélection Comédie, Sélection pour les fêtes
RESERVER

À partir de 11 €

Knee Deep jusqu'à 37% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre de Sartrouville Sartrouville | du 13 au 14 janvier 2017 | Durée : 1h05
CONTEMPORAIN, Cirque, Coups de coeur
RESERVER

À partir de 11 €

 

Anciennement à l’affiche

L’Enfant cachée dans l’encrier

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de Sartrouville Sartrouville | le 03 décembre 2016 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN, Familial, Primaire

Spectacle terminé depuis le 03 décembre 2016

 

Photos & vidéos

Théâtre de Sartrouville

  • Accueil du public

La salle est accessible aux personnes à mobilité réduite, merci de le préciser avant votre commande au 01 40 13 84 65 (pour vérification des disponibilités).

Les spectacles débutent à l’heure. Une fois la représentation commencée, l’entrée en salle peut être retardée ou rendue impossible. Cela n’ouvre droit à aucun remboursement ; le placement en salle est numéroté, sauf exceptions signalées. L’information figure sur la page du spectacle et sur votre billet. Lors de ces soirées, la numérotation est garantie jusqu’à 5 minutes avantle début de la représentation.

  • Le Théâtre

Le bar du théâtre
La soirée au Théâtre commence dans votre assiette ! La Cuisine de Michèle, c’est bon comme à la maison. Qui résiste à son gâteau au chocolat ? Un petit creux, une grosse faim, un goûter ou juste un verre : 1H30 avant et 1H après la représentation, elle vous propose des boissons, des plats simples et savoureux à prix très doux.

L’Espace livres
Lors des représentations de théâtre, la Boîte à livres vous ouvre une large sélection d’ouvrages en lien avec les spectacles, proposée par la librairie L’Arbre à lire (16 bis, avenue de la République à Sartrouville). Tous les titres de la collection Heyoka Jeunesse sont disponibles !

  • Historique

En 1966 Claude Sévenier prend la direction du Théâtre de Sartrouville et, découvrant le travail de l’équipe Chéreau/Vincent, il les invite à le rejoindre à Sartrouville.

En 1969 Catherine Dasté fonde la compagnie La Pomme verte qui s’installe à Sartrouville entamant une véritable politique de création théâtrale pour la jeunesse qui se poursuivra jusqu’en 1988 relayée à la direction par Françoise Pillet. Puis en 1989 par la naissance d’Heyoka, centre dramatique pour l’enfance et la jeunesse.

En 1970, dans le panorama nouveau en train de se mettre en place, Sartrouville devient l’un des premiers centres d’action culturelle.

En 1986 le nouveau théâtre est inauguré. L’Espace Gérard-Philipe devient essentiellement le lieu d’accueil de la programmation jeune public. Le nouveau théâtre (une salle de 850 places et une salle de répétition) est l’outil nécessaire à l’accueil de spectacles de haut niveau, et d’un public de plus en plus large.

En 1989, à la question obstinée de la création et du public, de la place des artistes au cœur des théâtres, de la place des théâtres dans la cité, le Théâtre de Sartrouville décide d’apporter une nouvelle réponse : des Artistes s’installent, non pas des artistes en résidence mais des Artistes associés. Ce Théâtre devient le leur. Il s’agit d’Angélique Ionatos – compositeur et interprète – et Joël Jouanneau – auteur et metteur en scène.

L'année 1989 voit la création d'Heyoka. Claude Sévenier prend la direction de centre dramatique pour l’enfance et la jeunesse. C’est la première fois que l’Etat nomme un directeur non-créateur. Ouvrir la création jeune public à de nouveaux artistes, rendre toute sa place à cette discipline trop marginalisée, tels sont les objectifs d’Heyoka. Des metteurs en scène de la jeune génération, des metteurs en scène plus confirmés feront le pari de la création pour les enfants par ce détour enchanté dans leur itinéraire : Stanislas Nordey, Olivier Py, Nicolas Lormeau, Arlette Boinnard, Marcel Bozonnet furent parmi les premiers.

Le Théâtre de Sartrouville reçoit le Grand Prix national de l’entreprise culturelle pour – souligne Jack Lang, Ministre de la Culture – la qualité de sa gestion et son sens de l’innovation en matière artistique et son travail en direction des publics.

En 1990, dans le paysage culturel français, le Théâtre de Sartrouville a cette singularité de réunir en un même lieu : une scène nationale, un collectif d’Artistes associés et un centre dramatique national pour l’enfance et la jeunesse, Heyoka.

En 1997 Odyssées 78 est créée, biennale de création théâtrale pour la jeunesse, un événement départemental imaginé par Heyoka avec le soutien du Conseil général des Yvelines. C’est le seul festival en France de créations originales, pour la première édition : 6 créations ont vu le jour, dans 55 villes, pour plus de 30 000 spectateurs, les premiers metteurs en scène de cette nouvelle aventure sont : Philippe Adrien, Gliberte Tsaï, Joël Jouanneau, Claire Lasne, Olivier Maurin.

En 1999 Heyoka a dix ans, désormais les créations pour l’enfance se réalisent dans le cadre d’Odyssées 78 et la liste des metteurs en scène qui tente l’aventure s’enrichit des projets de Bruno Bayen, François Kergourlay, Wladislaw Znorko, Cécile Garcia-Fogel, Laurent Gutman, Irina Brook, Thierry Collet, Jean-René Lemoine, Jean-Yves Ruf, Jacques Rebotier, Dan Jemmett, Lisa Wurmser, Sylvain Maurice, Christian Gangneron.

Une politique des écritures se met en place avec la même ambition : celle de convaincre des auteurs pour que naisse un véritable répertoire de théâtre pour la jeunesse. c'est dans cet objectif que naît la collection Heyoka-Jeunesse en co-édition avec Actes Sud-Papiers. Trois titres à paraître par an. Jean-Claude Grumberg, Normand Chaurette, Joël Jouanneau sont les trois premiers, suivis de Jean-Claude Carrière, Mike Kenny, Guillaume Le Touze, Wajdi Mouawad, Anne Sylvestre, Jacques Rebotier, Gilles Abier, Jean-Pierre Milovanoff, Mohamed Rouabhi, Joseph Danan, Serge Kribus, Gérard Wacjman, Mike Kenny...

En 2001, la scène nationale de Sartrouville et le centre dramatique pour l’enfance et la jeunesse Heyoka fusionnent et, sur proposition de l’Etat en concertation avec les collectivités territoriales, le Théâtre de Sartrouville accède au statut de centre dramatique national, co-dirigé par Claude Sévenier et Joël Jouanneau.

En 2004, Laurent Fréchuret est nominé aux côtés de Claude Sévenier. L'aventure continue, s’ouvre sur de nouvelles ambitions artistiques, s’interroge sur les questions de notre temps et le rôle des CDN dans le paysage d’aujourd’hui.

Avis du public : Théâtre de Sartrouville

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire