Comédie de Reims

1
2
3
4
5

3, chaussée Bocquaine, 51100 Reims





+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Monsieur Armand dit Garrincha

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Comédie de Reims Reims | Du 03 au 06 avril 2002
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 06 avril 2002

 

Comédie de Reims

Présentation
Les 19 heures du Bar de la Comédie

Présentation

La Comédie de Reims propose de nombreux rendez-vous tout au long de la saison à des tarifs avantageux : plus de 200 soirées de spectacles de théâtre classique et contemporain, des lectures, Les Langagières, quinzaine en décembre autour de la langue et de son usage.

Dirigé par Christian Schiaretti - metteur en scène - le centre dramatique national c’est aussi :

Une troupe permanente de 12 acteurs - les comédiens de La Comédie - qui tournent le répertoire de La Comédie de Reims en France et à l’étranger

Des ateliers de formation professionnelle

Les Classes de La Comédie, formation de comédiens gratuite et obligatoire pour les jeunes de la région

Le service éducatif, espace d’initiation au théâtre dédié aux jeunes, élèves et enseignants

Les relations avec le public qui proposent des présentations de saison à des groupes constitués, des visites du théâtre, des rencontres et des discussions avec les artistes.

La Comédie de Reims dispose de trois salles :

- la grande salle (1000 places)
- la petite salle (200 places)
- le théâtre des ateliers (50 places)

le Bar de La Comédie, ouvert de 18h à 24h du mardi au samedi, vous accueille dans une ambiance conviviale. La décoration est signée Christophe Pillet de l’agence Philippe Starck. Nous vous donnons régulièrement rendez-vous pour les 19h du Bar de La Comédie afin de partager de petits plaisirs poétiques, littéraires, théâtraux ou musicaux. entrée libre.

Les 19 heures du Bar de la Comédie

La richesse des dernières Langagières suscite le désir de prolonger avec vous certains coups de cœur « langagiers ». Nous vous donnerons régulièrement rendez-vous au Bar de la Comédie pour partager avec vous ces petits plaisirs poétiques, littéraires, théâtraux ou musicaux.

Entrée libre, réservation

Jeudi 3 mai à 19 heures - Septentrion (Contexte Nora Van Hoecke).

D’après Louis CALAFERTE, texte établi par Caroline GIRARD et lu par Laurent Schuh.
« Au commencement était le sexe », nous dit Calaferte en introduction de Septentrion, l’univers se dresse sous sa plume phallique, nous envahit de son cri strident et impudique. De la matrice gloutonne de Nora où se déclenchent les spasmes de l’écriture, coule à pleines lignes la rage douloureuse d’un homme. Eruption de phrases, cymbales, cuivres, tue-tête des mots qui crèvent les pages et transforment les désarrois de Calaferte en instants de grâce verbale incendiaire ; et si « écrire, c’est ne jamais trouver », on trouve à le lire ou à l’entendre une vibration souveraine. Laurent Schuh.

Samedi 12 mai à 19 heures - Textes et musique russe

Concert proposé par Florian BILLOT – piano, Alexandre LACOUR – viloncelle et Marine RIGOLO – comédienne. Autour de deux sonates pour violoncelle et piano, celle de Chostakovitch opus 40, austère et sarcastique, et celle de Prokofiev opus 119, plus classique, mais d’une poignante sincérité, deux musiciens et une comédienne mettent en résonnance poésie et musique russe des années cinquante.

Du mardi 15 au samedi 26 mai - Fauto-masques

Série de neuf autoportraits, photographie de Denis LOCAR. Avec la peinture, l’homme se transforme en une sculpture vivante pour se différencier de la nature qui l’entoure.
 " C’est dans cette optique que je me suis attaché à utiliser des objets de mon quotidien pour réaliser une métamorphose : l’autoportrait, caractérisé par l’association d’un visage et d’un objet, se transforme en masque. L’objet anihile ou renforce certaines parties du visage, lui donnant un caractère mystérieux, tandis que le visage fait ressortir l’objet sous un angle nouveau de par ses différentes postures ou regards. " Denis LOCAR.

Vendredi 18 mai à 19 heures - Chant de Bataille et maux d’amour

Cabaret proposé par Valérie CORTESSE et Arnaud FREMONT.
 " Il s’agit d’explorer un ensemble de situations amoureuses prises du point de vue d’un seul et même personnage, ces situations et ce que racontent les chansons pouvant tout à fait se contredire (ou non), comme n’importe qui peut parfois se contredire.
Puisés à la source d’auteurs-compositeurs d’inspirations diverses, d’une même bouche et selon le trajet que prendront les tribulations amoureuses du personnage, sortiront les mots et les maux de Babara, Aznavour, Brel, Dutronc, Higelin et les autres. " Arnaud Frémont

Mardi 29 mai à 19 heures - Lecture de poèmes de Eugène GUILLEVIC

Proposée par Gérard AUDAX de la Compagnie Clin d’oeil.
 " Si les vrais poètes sont rares, plus rares sont ceux dont la voix est entendue au-delà du cénacle de leurs pairs ou amis. Eugène GUILLEVIC est de ceux-là qui, depuis plus de quarante ans, connaît le privilège d’être publié et celui d’être lu par un public grandissant. Ce breton massif et malicieux n’est pourtant pas un de ces créateurs tonitruants dont les extravagances déclenchent des modes. Lui qui déclare « écrire court pour en dire long », est plutôt un artisan patient, inlassable chantre des choses et des sentiments du quotidien… " Gérard Audax

Avis du public : Comédie de Reims

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent

(0)

Très bon

(0)

Moyen

(0)

Mauvais

(0)

Très mauvais

(0)
Donnez votre avis