Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois

Cartoucherie - Route du Champ de Manœuvre, 75012 Paris



Accès handicapé (sous conditions)

,

Bar

,

Cartoucherie

,

Restaurant



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois

La Double Inconstance jusqu'à 51% de réduction

1
2
3
4
5
  • 3 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois Paris | du 30 novembre au 24 décembre 2016
CLASSIQUE
RESERVER

À partir de 11 € au lieu de 13,50 €

L'Illiade brisée jusqu'à 40% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois Paris | du 30 novembre au 18 décembre 2016 | Durée : 1h30
MUSIQUE & DANSE, Théâtre musical
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Prochainement à l’affiche

Noces de sang jusqu'à 40% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois Paris | du 10 au 22 janvier 2017 | Durée : 1h40
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 13,50 €

Personne ne m'aurait cru, alors je me suis tu jusqu'à 40% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois Paris | du 24 au 28 janvier 2017 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Le Tartuffe

1
2
3
4
5
  • 8 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois Paris | du 03 au 27 novembre 2016 | Durée : 2 heures
CLASSIQUE

Spectacle terminé depuis le 27 novembre 2016

 

Photos & vidéos

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois

  • Accueil du public

Le Théâtre de l'épée de bois dispose de trois salles. Un grande salle appelée salle en pierre de 300 places en disposition frontale, un plus petite, la salle en bois de 170 et la salle studio de 70 places.

Les salles sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, merci de le préciser avant votre commande au 01 40 13 84 65 (pour vérification des disponibilités).

Un bar et un restaurant vous accueillent 1h avant et après le spectacle.

Le retrait des places peut s'effectuer 1h avant le début du spectacle.

  • De l’Atelier au Théâtre

Fondé en 1969 par Antonio Diaz-Florian, l’Atelier de l’Epée de Bois après deux spectacles : La Torture et Mythus et Sexus, s’installe à la Cartoucherie, accueilli par Jean-Marie Serreau au Théâtre de la Tempête pour la création de Martyrs. La Cartoucherie laissait alors ses hangars délabrés ouverts à toutes les conquêtes du rêve théâtral qu’Ariane Mnouchkine avait plaçé sous les auspices solaires de sa compagnie. Puis dans un premier bâtiment, partagé avec le théâtre du Chaudron, les créations de Terre, Locos, Toro et Yuro marquent les premières étapes d’une recherche qui combine le travail de l’acteur, l’appréhention de l’espace scènique et l’implication du spectateur. La pièce d'Eduardo Manet, Madras, permet à la troupe d’aborder le texte théâtral. Fuente Ovejuna de Lope de Vega confirme cette évolution.

Dès 1979 commence l’aventure des comèdiens-bâtisseurs du Théâtre de l’Epée de Bois.Dans un local récemment libéré à côté du Théâtre du Soleil, la compagnie élève des murs, dégage l’espace pour la mise en scène des Justes d’Albert Camus. Tandis que le lieu prend peu à peu sa configuration actuelle avec ses ateliers, le hall d’accueil et deux grandes salles de spectacle, Hernani, créé au théâtre d’Evreux, est tourné en province.

Les spectacles qui suivent vont donner au lieu une patine, des traces, des signes qui fondent l’esprit de la troupe. Après Les Ecrits contre la Commune, le dramatuge F. G. Lorca habite le théâtre pour plusieurs mises en scène : de La Mort Travestie, d’après “Le Public” et “Sans Titre”, à La Maison de Bernarda Alba jusqu’à Amour de Don Perlimplin con Belisa en son jardin et Noces de Sang joués en 1994, en français et en espagnol.

  • Les Cycles

L’évolution de la troupe se nourrit de nouvelles rencontres comme de l’appropriation du lieu, où chaque spectacle tend à approfondir la démarche en explorant un patrimoine théâtral plus complexe. Volpone de Ben Jonson débute le cycle élisabéthain qui se poursuit avec Tamerlan de Marlowe et Le Marchand de Venise de Shakespeare.

La Vie est un Songe de Calderon initie un cycle bilingue français/espagnol qui sera consacré par les représentations de L’Abuseur de Séville de Tirso de Molina au Festival d’Almagro en 1994, dans le “Corral de Comedias” où furent joués les plus grands auteurs du Siècle d’Or. Un nouveau public, amateur du texte en version originale, franchit les portes du théâtre, tandis que les comédiens découvrent dans ce bilinguisme exigeant une force profonde d’interprétation. Le travail sur le personnage de Don Juan place en perspective la pièce d’origine : l’Abuseur de Séville de Tirso de Molina, joué en français, et en espagnol : Don Juan Tenorio de Zorilla dont la traduction de Bernard Sésé permet la première création en France.

  • Théâtre et Histoire

L’adaptation de plusieurs auteurs contemporains a confronté le travail théâtral à cet héritage historique où nos sociétés cherchent encore le sens de leurs contradictions.

Autour du thème de la Conquête, qui bouleversa la carte du monde, La Controverse de Valladolid adaptée de l’oeuvre de Jean-Claude Carrière plaçait sur la scène le débat toujours actuel de la découverte de l’Autre.

Le Code Noir adapté de la thèse de L. Sala-Molins, rappelait à nos consciences ce texte, hérité du siècle de Louis XIV, qui allait légitimer jusqu’à sa tardive abolition, l’esclavage aux Antilles. Torquemada et Le Converti, créé en 1999/2000, révèle, dans le face à face du juif et de l’inquisiteur, ce pan de l’Histoire où l’Europe a vu se dresser les bûchers de l’Inquisition. Le spectateur, témoin impuissant, redécouvre le mécanisme de tous les totalitarismes.

  • L’accueil des compagnies

Depuis plusieurs années maintenant, des nouveaux aménagements ont permis d’ouvrir ce lieu, né des nos mains et de nos rêves, à d’autres compagnon de route. Quotidiennement, la troupe de l’Epée de Bois assure la double mission de créer ses spectacles et d’accueillir ceux qui animés du meme souffle, font partager leur passion pour le théâtre.

Avis du public : Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois

1 Avis

2 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(1)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    FABIENNE G. 18 juin 2016

    l'école des femmes c'est un spectacle des TRETEAUX DE FRANCE , compagnie invitée ,Robin Renucci en scène tout au long du spectacle est remarquable dans le rôle d'Arnolphe , la Métamorphose d'Agnès par l'éveil de l'amour est intéressante tant dans le ton ,le débit de la voix que par le physique qui lui aussi passe d'une semi débile à une femme capable d'argumenter ,les autres acteurs ne déméritent pas ,la mise en scène est juste et sobre servant parfaitement le texte »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    André O. 03 septembre 2004

    Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois J'ai vu leur dernier spectacle, Othello, j'ai été accueilli par les comédiens eux-mêmes, j'ai été ravi. J'ai été émerveillé par l'engagement artistique de toute la troupe. Bravo »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?