Tristan & Isolde

1
2
3
4
5

Opéra de Massy , Massy Cedex

Le 16 novembre 2016
Durée : 1h30

MUSIQUE & DANSE

,

Ballet

,

Danse contemporaine

Sur la musique de l’opéra de Richard Wagner, Joëlle Bouvier s’empare du mythe de Tristan et Iseult où la passion extrême attise l’amour et la haine. Et si tout ce qui s’oppose à l’amour le garantissait ? Une sublimation du romantisme exprimée par le langage des corps…
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 16 novembre 2016

 

Photos & vidéos

Tristan & Isolde

De

Richard Wagner

Chorégraphie

Joëlle Bouvier

  • Ballet du Grand Théâtre de Genève

Sur la musique de l’opéra de Richard Wagner, Joëlle Bouvier s’empare du mythe de Tristan et Iseult où la passion extrême attise l’amour et la haine. Une création exceptionnelle, tant pour la réputation de la chorégraphe que pour celle de ce ballet de 22 danseurs à l’envergure internationale. Joëlle Bouvier, figure incontournable de la danse depuis plus de trente ans, s’exprime à travers une écriture onirique, métaphorique, d’où ressortent les grands thèmes de l’œuvre : l’amour, la trahison, le ressentiment et le pardon.

« Salue pour moi le monde ! » C’est ainsi que Isolde prend congé de Brangäne en attendant Tristan afin de lui faire boire le philtre de l’expiation qui deviendra un philtre d’amour, simple alibi. On aura compris que Joëlle Bouvier va explorer une nouvelle fois un des grands mythes sur des musiques de Richard Wagner. Après avoir présenté sa vision de Roméo et Juliette, elle désire nous faire partager des moments d’extase où la haine côtoie les flammes d’une passion extrême. Les souffrances et les antagonismes semblent trouver leur résolution dans la nuit, dans la mort. La passion règne en maître et la musique, « l’air qui ne meurt jamais », réunit les deux amants.

Jamais aucun chorégraphe n’avait osé aborder ce thème de « languir et mourir, mais non mourir de languir. » Éros et Agapè sont omniprésents et l’amour incontournable se montre à la fois dévastateur et rédempteur. En croyant boire la mort, les deux héros boivent l’Amour et c’est l’amour qui devient leur mort. Et si tout ce qui s’oppose à l’amour le garantissait ? Une sublimation du romantisme exprimée par le langage des corps…

Grand Prix du meilleur spectacle chorégraphique de la saison aux Prix de la Critique 2016

  • La presse

« Quand elle chorégraphie pour d'autres, les corps sont lancés dans l'arène avec toute la fureur de l'urgence, les gestes s'accélèrent, s'enlacent, se déchaînent dans une sorte de colère exaltée et désirante. » Agnès Izrine - Danser

« Les danseurs du ballet se fondent dans des ensembles et même se muent en rivière humaine du plus bel effet. » La Tribune de Genève

« Un lyrisme saisissant, un exceptionnel sens dramatique, un talent magistral. » Le Nouvel Observateur

Avis du public : Tristan & Isolde

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment