The Valley of Astonishment

Bouffes du Nord , Paris

Du 24 novembre au 23 décembre 2016
Durée : 1h50

CONTEMPORAIN

,

A ne pas manquer

,

Coups de coeur

,

En langue étrangère

,

Sélection pour les fêtes

Peter Brook et Marie-Hélène Estienne s'entourent d'interprètes remarquables et poursuivent leur recherche autour du cerveau, de la mémoire phénoménale, de l'oubli, de la perception synesthésique dans un spectacle tendre et profondément humain. En anglais, surtitré en français.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 33,50 €

Prix tous frais inclus


 

Photos & vidéos

The Valley of Astonishment

Mise en scène

Peter Brook

,

Marie-Hélène Estienne

Avec

Raphaël Chambouvet

,

Kathryn Hunter

,

Marcello Magni

,

Jared McNeill

,

Toshi Tsuchitori

En anglais, surtitré en français.

  • Une recherche théâtrale de Peter Brook

Le théâtre est là pour nous étonner et il doit réunir deux éléments opposés – le familier et l’extraordinaire. Dans L’Homme Qui, notre première aventure à l’intérieur des cerveaux de malades neurologiques – qui dans le passé étaient souvent relégués au rang de fous – nous avons trouvé en face de nous des êtres humains comme nous dont le comportement, à cause de la maladie, devenait imprévisible. C’était souvent pénible, parfois très comique et toujours émouvant – ils étaient nous, nous étions eux.

Aujourd’hui nous voulons explorer à nouveau le cerveau, mais cette fois le spectateur va se trouver confronté à des individus chez qui la musique, la couleur, le goût, les images, la mémoire leur font vivre des expériences d’une telle intensité qu’ils passent d’un moment à l’autre du paradis à l’enfer.

Dans le grand poème persan de Farid Al-Din Attar La Conférence des Oiseaux, trente oiseaux doivent terminer leur recherche en parcourant sept vallées toutes plus difficiles les unes que les autres à traverser. Cette fois, en entrant dans les monts et vallées du cerveau humain, nous nous trouvons dans la sixième vallée, celle de l’étonnement. Nos pieds avancent solidement sur terre mais à chaque pas nous pénétrons dans l’inconnu.

Peter Brook

  • La presse

« L'exaltation des sens est une douleur, mais aussi une fête, quand l'âme et le coeur parviennent à la contrôler. Une fête en tout cas pour le public - ému par l'indicible : un regard brillant, un sourire charmeur, une mélopée jaillie d'une flûte. « The Valley of Astonishment » est un court et beau voyage. Quand le théâtre fait passer un frisson d'humanité... » Philippe Chevilley, Les Echos, 5 mai 2014

« The Valley of Astonishment, qui emprunte son titre à une pièce « historique » de Brook, la Conférence des oiseaux (...) est construit en souvenir d’autres spectacles du metteur en scène. (...) Et ils ont toujours un talent unique pour raconter simplement une histoire, en alternant rire et émotion. » René Solis, Libération, 2 mai 2014

« Peter Brook et Marie-Hélène Estienne présentent une « recherche théâtrale » en forme de déambulation dans les remarquables potentialités du cerveau. C’est à la fois drôle, poétique, fascinant et douloureux. Entre le jeu et la narration. Entre le scientifique et le sensible. » Caroline Simonin, Inferno, 13 mai 2014

Avis du public : The Valley of Astonishment

4 Avis

4 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(3)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Camille D. 30 novembre 2016

    Excellents jeux d'acteurs dans une pièce déroutante et poétique qui vous séduit »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Florence L. 29 novembre 2016

    avis apres la représentation j'ai beaucoup apprécié la fantaisie, la poésie et le jeu des acteurs surtout celui de Katrin Hunter qui est merveilleuse de présence, de justesse et d'humanité. quelle voix magnifique! Bravo »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    René L. 27 novembre 2016

    The Valley of Astonishment Très bon acteur, très belle pièce et le cadre parfait Bravo »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    S X. 06 mai 2014

    quelle interprétation ! La scéno est dépouillée, l'attention est portée vers le jeu remarquable des comédiens, notamment Kathryn Hunter qui interprète une femme à la mémoire prodigieuse, transformée en bête de foire télévisuelle. Un très beau spectacle qui touche au coeur. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • Spectacles consultés récemment