Requiem

1
2
3
4
5

TGP - CDN de Saint-Denis , Saint-Denis

Du 14 au 15 janvier 2017
Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE

,

Lecture

,

Musique classique

,

Poésie

Les mots incandescents d’Anna Akhmatova traversent le temps, et l’on entend pleinement la terreur totalitaire, la séparation d’avec les proches, la révolte et la colère, le rythme des saisons, les instants sauvés par la beauté. La violoncelliste Sonia Wieder-Atherton ouvre un espace sonore inattendu, hors de toute illustration. Le dialogue entre les cordes et la voix s’installe pourtant comme une évidence, tant la charge émotionnelle et l’épure formelle des deux matériaux se font écho.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 25,50 €,19 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Requiem

De

Anna Akhmatova

,

Benjamin Britten

Avec

André Markowicz

,

Sonia Wieder-Atherton

Poèmes d’Anna Akhmatova (1935-1938).
3ème suite pour violoncelle seul opus 87 de Benjamin Britten.

Si les mots de la poétesse russe Anna Akhmatova, interdite de publication par le régime stalinien, parviennent encore jusqu’à nous aujourd’hui, c’est qu’elle les a d’abord inscrits dans les esprits avant de les figer sur le papier. Elle a confié à la mémoire de ses amies les douze poèmes et la préface de Requiem, composés entre 1935 et 1938.

André Markowicz, traducteur des plus grands auteurs russes, compagnon de longue date du TGP, propose avec ce concert-lecture une expérience similaire : confier, dans l’instant, les mots parlés, langues mélangées ; délivrer les poèmes dans l’immédiateté, de bouche à oreilles, de coeur à coeur.

Les mots incandescents d’Akhmatova traversent le temps, et l’on entend pleinement la terreur totalitaire, la séparation d’avec les proches, la révolte et la colère, le rythme des saisons, les instants sauvés par la beauté.

La violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, en choisissant de faire entendre les notes de Benjamin Britten en regard des mots d’Anna Akhmatova, ouvre un espace sonore inattendu, hors de toute illustration. Le dialogue entre les cordes et la voix s’installe pourtant comme une évidence, tant la charge émotionnelle et l’épure formelle des deux matériaux se font écho.

Avis du public : Requiem

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment