Où les coeurs s'éprennent

Théâtre de la Bastille , Paris

Du 06 au 19 janvier 2017
Durée : 2 heures environ

CONTEMPORAIN

,

Comédie sentimentale

Aimer, attendre, s’élancer… Le désir, inépuisable sujet, appelle toujours à l’action. C’est ainsi que Thomas Quillardet a choisi de monter en diptyque Les Nuits de la pleine lune et Le Rayon vert d'Éric Rohmer.
Continuer la lecture

Spectacle complet

 

Photos & vidéos

Où les coeurs s'éprennent

De

Eric Rohmer

Adaptation

Thomas Quillardet

,

Marie Rémond

Mise en scène

Thomas Quillardet

Avec

Benoit Carré

,

Florent Cheippe

,

Guillaume Laloux

,

Malvina Plegat

,

Marie Rémond

,

Anne-Laure Tondu

,

Jean-Baptiste Tur

  • Rohmer au théâtre

Thomas Quillardet explore les contours de l’âme humaine et du sentiment amoureux en adaptant au théâtre deux films d’Éric Rohmer.

Aimer, attendre, s’élancer… Le désir, inépuisable sujet, appelle toujours à l’action. C’est ainsi que Thomas Quillardet a choisi de monter en diptyque Les Nuits de la pleine lune et Le Rayon vert d'Éric Rohmer. L’auteur de films – comme Rohmer aimait à se définir – aurait été content, car c’est bien son écriture précise et simple, ses personnages sensibles, que Thomas Quillardet met en scène dans Où les cœurs s'éprennent. Du cinéma au théâtre, le même texte semble avoir traversé le temps, tandis que les personnages se réinventent : nous sommes en 1986 ou en 2017, peu importe, Louise, Delphine et leurs amants nous ressemblent.

Qu’ont en commun Les Nuits de la pleine lune et Le Rayon vert d’Éric Rohmer ? Deux figures féminines particulièrement attachantes qui évoluent entre amertume et humour, grands idéaux et banalité, solitude et collectif. Mais si les structures des deux films se répondent, leur écriture est bien différente. De cette confrontation des scénarios naît une mise en scène sous forme de diptyque, joué au cours d’une même soirée, une soirée où les cœurs s’éprennent.

Delphine et Louise, les personnages principaux, cherchent à réinventer leur relation amoureuse. Elles sont confrontées à des points de vue divergents qui conduisent d’autres personnages à mettre en question, voire en doute, leurs quêtes. Chacun y va de son conseil et l’on se rend compte que la vraie question est en fait « peut-on vivre seul ? ».

Où les cœurs s’éprennent a pour objet la mise en scène de nos solitudes. Nos solitudes subies, voulues, attendues, fuies. Quelle vie intérieure nous permet l’autre ? C’est à travers le couple que la dernière création de Thomas Quillardet pose les êtres face à face et les étudie.

D'après les scénarios des films Les Nuits de la pleine lune et Le Rayon vert de Éric Rohmer.

  • La presse

« Mais surtout, on se laisse prendre par la distance avec laquelle les comédiens abordent les contes modernes d’Eric Rohmer. (...) Il y a une part d’enfance dans le spectacle (...) : celle de jeunes adultes qui se croient affranchis, et jouent avec un idéal. Il s’en dégage une pointe d’amertume, que l’équipe de la pièce pointe sans s’appesantir. (...) une soirée charmante. » Brigitte Salino, Le Monde, 16 janvier 2017

Avis du public : Où les coeurs s'éprennent

1 Avis

1 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Yves M. 14 janvier 2017

    Humour et humain Très belle oeuvre, sensible, délicate et forte, les acteurs sont tous à féliciter et la mise en scène est exceptionnelle, créative et dynamique au service des dialogues. Bravo ! A voir tout simplement. Yves »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • Spectacles consultés récemment