On traversera le pont une fois rendus à la rivière

1
2
3
4
5

Le Centquatre (104) , Paris

Du 27 avril au 13 mai 2017
Durée : 1h45

CONTEMPORAIN

Déjà réunis autour de Collectif Jambe – projet multifacettes sur le thème des jeux et de la « lu-di-ci-té contemporaine » –, Antoine Defoort, Mathilde Maillard et Sébastien Vial, accompagnés de Julien Fournet se lancent un énième défi. Fabriquer une nouvelle forme spectaculaire, en y associant les spectateurs... d’une manière ou d’une autre. Dans On traversera le pont une fois rendu à la rivière, les auteurs s’amusent à penser le théâtre comme un laboratoire dont il faut rebattre les cartes. Un spectacle poético-ludique qui chemine à travers les concepts de collaboration et de communauté.
Continuer la lecture


Promotions exclusives pour les adhérents
 

On traversera le pont une fois rendus à la rivière

De

Antoine Defoort

,

Mathilde Maillard

,

Sébastien Vial

Avec

Caroline Daish

,

Antoine Defoort

,

Julien Fournet

,

Mathilde Maillard

,

Sébastien Vial

  • Un spectacle poético-ludique

Imaginant le théâtre comme un laboratoire, composé d’un grand espace et d’actions simples à réaliser, les quatre créateurs s’intéressent au modèle de la stigmergie, qui permet par exemple aux termites de s’auto-organiser afin d’exécuter des actions complexes… En réagissant uniquement aux stimuli hormonaux, ces derniers érigent des nids à l’architecture sophistiquée, constitués de piliers, de grottes et de tunnels.

Animés par la conviction que « c’est le projet qui décide », les auteurs concoctent une randonnée de création en s’appuyant sur quatre mots-clés : la poésie parce qu’on en manque et que ce spectacle veut en faire la promesse ; le jeu comme une des réponses fonctionnelles à leur projet (puisque les spectateurs seront invités à prendre part - mine de rien, en douceur - à la fabrication de l’objet commun qui ressemblera à une grande fresque allégorique, un récit épique ou une cabane en carton), l’ergonomie pour cogiter sur le meilleur rapport scène-salle. Partir d’un plateau nu, sans gradin, susceptible d’accueillir 150 personnes avec lesquelles interagir. La méthode, enfin que les membres de l'Amicale de production envisagent de façon expérimentale au service d’un « fabriquer ensemble ».

Un cheminement à travers les concepts de collaboration, de commensalité et de communauté. Un spectacle poético-ludique.

  • La presse

« Des idées ils en ont, à L’Amicale de production. Cette coopérative de projets « à cheval entre les arts visuels et le spectacle vivant » ajoute même de la suite à ses idées, de l’ordre dans un fatras imaginatif. » Cédric Enjalbert, Philosophie magazine

Avis du public : On traversera le pont une fois rendus à la rivière

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment