Never, never, never

1
2
3
4
5

Théâtre-Studio à Alfortville , Alfortville

Du 27 mars au 01 avril 2017

CONTEMPORAIN

,

Poésie

Une longue nuit de 1984 – veille du jour où il va se voir décerner le titre de poet laureate - Ted Hughes reçoit tour à tour la visite de deux femmes : son épouse Sylvia Plath, morte suicidée vingt et un ans plus tôt, et Assia, « l’autre femme », qui se tua, elle aussi, six ans plus tard. Cette nuit-là, une porte s’ouvre... Un texte de Dorothée Zumstein, avec Thibault de Montalembert.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Never, never, never

De

Dorothée Zumstein

Mise en scène

Marie-Christine Mazzola

Avec

Thibault de Montalembert

,

Sarah-Jane Sauvegrain

,

Tatiana Spivakova

Never, never, never. C’est par cette citation de Shakespeare que répondait l’Esprit – invoqué un soir de 1956 lors d’une séance de spiritisme – au poète britannique Ted Hughes et à son épouse la poétesse américaine Sylvia Plath, lesquels lui avaient demandé quel [était] le plus grand vers jamais écrit par un poète anglais.

Une longue nuit de 1984 – veille du jour où il va se voir décerner le titre de poet laureate – Ted reçoit tour à tour la visite de deux femmes : son épouse Sylvia, morte suicidée vingt et un ans plus tôt, et Assia, « l’autre femme », qui remplaça – ou plutôt ne remplaça pas – Sylvia et qui se tua, elle aussi, six ans plus tard, tandis que grandissait la célébrité posthume de la première.

Cette nuit-là, une porte s’ouvre...

Avis du public : Never, never, never

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment