Les contes d'Hoffmann

1
2
3
4
5

Opéra Bastille , Paris

Du 31 octobre au 27 novembre 2016
Durée : 3h25 avec 2 entracte

MUSIQUE & DANSE

,

A ne pas manquer

,

Coups de coeur

,

Opéra

,

Sélection Musique

La spectaculaire et sublime mise en scène de Robert Carsen révèle le génie mélancolique d’un homme marqué par la vie. Dirigés par Philippe Jordan, Stéphanie d’Oustrac, Kate Aldrich, Yann Beuron, Stefano Secco et Ramòn Vargas interprètent les airs mythiques de cette oeuvre dont l’éclatant mystère ne finit plus d’illuminer les scènes lyriques. En langue française. Dernières (et excellentes) places en parterre et au premier balcon.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 27 novembre 2016

 

Photos & vidéos

Les contes d'Hoffmann

De

Jules Barbier

,

Jacques Offenbach

Mise en scène

Robert Carsen

Direction musicale

Philippe Jordan

Avec

Kate Aldrich

,

Yann Beuron

,

Rodolphe Briand

,

Stéphanie d'Oustrac

,

Paul Gay

,

Ermonela Jaho

,

Nadine Koutcher

,

Laurent Laberdesque

,

François Lis

,

Cyrille Lovighi

,

Stefano Secco

,

Doris Soffel

,

Roberto Tagliavini

,

Ramon Vargas

« On est grand par l’amour et plus grand par les pleurs. » Hoffmann, Épilogue

  • Opéra fantastique en un prologue, trois actes et un épilogue (1881)

Lorsqu’il s’attelle à la composition des Contes d’Hoffmann, Offenbach a déjà plus de cent opéras à son actif. Laissée inachevée en raison de la mort du compositeur survenue au cours des répétitions en octobre 1880, cette œuvre ultime est une synthèse inouïe, à la fois drôle, grave et fantastique de l’opéra-bouffe, de l’opéra romantique et du grand opéra.

Adaptation de trois contes d’E.T.A. Hoffmann, abreuvée du Faust de Goethe, elle met en scène le poète allemand - à la fois narrateur et héros - qui raconte trois amours : Olympia, Antonia et Giulietta.

La spectaculaire mise en scène de Robert Carsen, formidable de cohérence et de sens dramatique pour une œuvre qui laisse de nombreux points en suspens, révèle le génie mélancolique d’un homme marqué par la vie. Dirigée par Philippe Jordan, une très belle distribution interprète les airs mythiques de cette oeuvre dont l’éclatant mystère ne finit plus d’illuminer les scènes lyriques.

D’après Jules Barbier et Michel Carré.
En langue française, surtitrage en français et en anglais.
Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris, Chef des Choeurs : José Luis Basso
Distribution en alternance : Hoffmann par Ramòn Vargas (qui remplace Jonas Kaufmann, souffrant, du 3 au 18 novembre) ou Stefano Secco (21, 24, 27 novembre)

Avis du public : Les contes d'Hoffmann

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment