Lalande - Majesté

1
2
3
4
5

Opéra Royal de Versailles , Versailles

Du 30 au 31 mai 2017
Durée : 1h30 entracte inclus

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Musique classique

Après avoir enregistré les Te Deum de Lully et Charpentier, Vincent Dumestre entreprend de donner tout son lustre à celui de de Lalande, peut-être le plus abouti, et à coup sûr celui qui fut le plus souvent joué pour le Roi. Avec plusieurs autres Grands Motets, il brosse ainsi le portrait musical de la plus célèbre Chapelle Royale à l'époque baroque : tambours, trompettes, solistes, grand chœur et symphonie résonnent à nouveau dans le lieu qu'ils ont tant glorifié. A la Chapelle Royale.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 64 € au lieu de 76,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Photos & vidéos

Lalande - Majesté

De

Michel Richard de Lalande

Direction musicale

Vincent Dumestre

Avec

Cyril Auvity

,

Sean Clayton

,

André Morsch

A la Chapelle Royale.

  • Le Bach français

Et si de Lalande était le Bach français ? Sa maîtrise exceptionnelle des constructions musicales de grande ampleur, à l'œuvre dans tous ses Grands Motets, rappelle la rigueur et l'inventivité du Cantor.

Comme lui, de Lalande passa toute sa vie au service des grandes cérémonies religieuses qui devaient glorifier Dieu - et le Roi, pour son cas. Comme lui, il donna à ses enfants des talents musicaux notables, et sut toujours trouver les mélodies qui allaient enchanter l'auditoire, et les chœurs les plus somptueux. Surtout, il partagea avec le Maître protestant une extraordinaire faculté rhétorique. Le moindre mot prend sens dans sa musique, qui vient autant l'illustrer que le magnifier : le texte sacré est ainsi plus que jamais exalté.

Né en 1657, de Lalande accède à la Chapelle Royale en 1683, à 26 ans à peine, au moment du départ de Dumont. Il prend rapidement toutes les charges de musique de la Cour, et devient indispensable à son souverain (puis à son successeur Louis XV) en ne quittant son poste qu'à sa mort en 1726, après 43 ans de service. Ses motets furent joués à Versailles et au Concert Spirituel sans discontinuer jusqu'à la Révolution, avec près de 600 exécutions. Surnommé le « Lully Latin » pour avoir essentiellement composé de la musique religieuse, de Lalande produisit aussi les fameuses Symphonies pour les Soupers du Roi.

Après avoir enregistré les Te Deum de Lully et Charpentier, Vincent Dumestre entreprend de donner tout son lustre à celui de de Lalande, peut-être le plus abouti, et à coup sûr celui qui fut le plus souvent joué pour le Roi. Avec plusieurs autres Grands Motets, il brosse ainsi le portrait musical de la plus célèbre Chapelle Royale à l'époque baroque : tambours, trompettes, solistes, grand chœur et symphonie résonnent à nouveau dans le lieu qu'ils ont tant glorifié

Par le Poème Harmonique, direction Vincent Dumestre.

  • Programme

Michel Richard de Lalande (1657-1726)
Deitatis Majestatem
Miserere mei Deus
Te Deum

Avis du public : Lalande - Majesté

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment