La résistible ascension d'Arturo Ui

Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines , Montigny-le-Bretonneux

Du 07 au 10 décembre 2016
Durée : 2h30

CONTEMPORAIN

,

Tête d'affiche

Après Cyrano de Bergerac, Dominique Pitoiset retrouve Philippe Torreton et une partie de l’équipe dans cette parabole grinçante de Bertolt Brecht qui dénonce les fascismes d’hier et de demain.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 10 décembre 2016

 

Photos & vidéos

La résistible ascension d'Arturo Ui

De

Bertolt Brecht

Mise en scène

Dominique Pitoiset

Avec

Patrice Bornand

,

Hervé Briaux

,

Adrien Cauchetier

,

Pierre-Alain Chapuis

,

Nadia Fabrizio

,

Gilles Fisseau

,

Jean-François Lapalus

,

Daniel Martin

,

Philippe Torreton

,

Martine Vandeville

  • Un Arturo Ui très actuel

Rire de tout ? Même du fascisme ?

Exilé, Brecht continue son combat comme il peut, avec ses armes de dramaturge engagé. Dès 1934, il a songé à une satire sur l’ascension de Hitler au pouvoir. L’ombre de Shakespeare et de son Richard III ne sont pas loin. Mais comme le disait Marx, quand l’Histoire se répète, elle le fait sur le mode comique ou satirique.

Richard III s’empare du trône avec une brutalité qui n’exclut pas l’intelligence ; Arturo, lui, est un assassin et un chef de bande à qui un comédien devra donner des leçons de maintien pour qu’il puisse s’adresser au peuple…

Brecht s’amuse à suivre de très loin le canevas shakespearien, mais pour mieux « détruire » en nous « le respect habituel devant les grands tueurs ». Des grands gestes, des grands mots somptueux de la Renaissance, il ne reste plus que des haillons couvrant à peine la nudité des jeux de pouvoir. Le nazisme, de ce point de vue, n’est qu’un avatar de plus, particulièrement sinistre, de la guerre à outrance de l’homme contre l’homme, cette guerre que Brecht a dénoncée tout au long de sa carrière.

S’il y a rire, il est donc glaçant. Et mettre en scène La Résistible Ascension ici et maintenant – en France en 2017 –, ce n’est surtout pas monter une production historique, surtout pas mettre l’intrigue à distance de notre époque en réduisant le propos à une simple dénonciation de l’hitlérisme. C’est plutôt mettre ses pas dans ceux de Brecht et s’attacher à distinguer non seulement Hitler derrière Ui, mais surtout, derrière Hitler, les mécanismes qui rendent possible – y compris aujourd’hui – une telle prise de pouvoir.

Il est trop facile de se rassurer en jouant à situer le fascisme derrière nous, quand il menace d’être devant, voire sous notre nez. Si « le ventre est encore fécond d’où est sorti la bête immonde », le miroir que nous tend la pièce nous renvoie peut-être, de notre situation, une image plus inquiétante que jamais – et le théâtre a toujours son rôle à jouer dans la dissection de ce ventre-là.

C’est sur une telle conviction que Dominique Pitoiset et Philippe Torreton attaqueront leur travail. Il marque leurs retrouvailles après une première collaboration également engagée : un Cyrano de Bergerac d’une nouveauté radicale, et qui a enthousiasmé les publics deux saisons de suite partout où il est passé.

  • La presse

« Le metteur en scène s’est appuyé sur une nouvelle traduction et adaptation de Daniel Loayza pour jouer la carte de la contemporanéité. (...) Pitoiset nous montre une France, une Europe à la dérive, un continent ravagé par des idées nationalistes qui ont le vent en poupe. » Marie-José Sirach, L'Humanité, 9 Janvier 2017

« [Un] spectacle au rasoir, grinçant, dénué du moindre sentimentalisme de Dominique Pitoiset, qui offre des séquences extrêmement fortes. (...) Arturo, tel que le joue, à la perfection, Philippe Torreton, est un lointain descendant de Richard III, mais sans la flamboyance du personnage de Shakespeare. Ce qu’il donne à voir, c’est le visage d’un fascisme bonhomme, pour ne pas dire bonasse : un homme médiocre (...) Tous d’ailleurs ici, dans ce spectacle porté par un ensemble de bons acteurs, sont revêtus des couleurs ternes de la corruption ordinaire. Et c’est ainsi que, une marche après l’autre, une compromission après l’autre, ils disent « oui » à Arturo. » Fabienne Darge, Le Monde, 16 novembre 2016

Avis du public : La résistible ascension d'Arturo Ui

15 Avis

15 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(9)

Très bon


(3)

Bon


(1)

Pas mal


(1)

Peut mieux faire


(1)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    FrançoisM 12 décembre 2016

    Vu au Théâtre de St Quentin en Yvelines. Une très belle mise en scène, très contemporaine, mêlant musique et video, en contrepoint des Damnés de Visconti monté cette année par la Comédie Française. La pièce donne à voir la duplicité du nazisme qui accède au pouvoir, sous des propos lénifiant en direction des petits bourgeois, par le chantage et le crime. Le dernier tableau est saisissant et interpelle la passivité que nous pourrions montrer à l'égard d'une hydre toujours présente. Torreton est habité par son role, la direction d'acteurs globalement excellente. Une très grande pièce que les amoureux de theater ne manqueront sous aucun prétexte. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    CEDRIC B. 11 décembre 2016

    Mise en scène trop sobre Cette pièce nécessiterait une mise en scène beaucoup plus extravagante que celle proposée par Pitoiset afin de faire ressortir la parodie qu'elle est sur le populisme. Ce n'est pas une pièce de texte ou d'acteurs mais de mise en scène. Elle est ici trop sage. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Catherine S. 11 décembre 2016

    Epoustouflant Grandiose avec une fin magistrale »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Roberto A. 11 décembre 2016

    La résistible ascension d"Arturo Ui Une mise-en-scène prévisible de l’œuvre de Brecht combinée avec un pamphlet contre un ancien président de la république. Il suffisait de faire parler Brecht. Plus proche d'une tribune électorale que du théâtre. Pas adapté à un public de lycéens. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Mireille G. 28 novembre 2016

    la résistible ascension d"Arturo Ui salle très correcte, théatre agréable.La pièce est intéréssante et d'actualité!!! Bonne mise en scène,.et jeux des acteurs génial. Bravo? Une bonne soirée Ca fait du bien en ce moment.Merci. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Marie France O. 26 novembre 2016

    Tout simplement génial. Cette mise en scène et le jeux des acteurs m'ont réconciliés avec le théâtre. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Patrice C. 21 novembre 2016

    la resistible ascencion d'Arturo UI il fallait tout le talent de Pitoiset metteur en scène et de Torreton ( très bon Arturo) pour faire de cette pièce de Brecht ( toujours didactique!) un excellent moment de théâtre, bien enlevé qui du coup garde toute son actualité à voir »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Pierre F. 16 novembre 2016

    arturo ui J'avais vu cette pièce au TNP dans les années 60. Le texte est d'un grande actualité. La mise en scène et le jeu des acteurs est magnifique. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Catherine F. 16 novembre 2016

    Allez-y Un texte que l'on croit avoir été écrit aujourd'hui et une mise en scène qui nous donnent à réfléchir ... Epoustouflant ! »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Luc Y. 16 novembre 2016

    J'ai cependant trouvé ambiguë l'utilisation des images des manifestations de la "nuit debout " Qu'est ce qui était dénoncé ? La violence des Blacks Blocks ou celle de la Police voire des deux? »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • + d'avis

    Spectacles consultés récemment