La Femme oiseau

1
2
3
4
5

Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois , Paris

Du 09 janvier au 01 février 2017
Durée : 1h10

CONTEMPORAIN

,

Conte

,

Primaire

La force spirituelle et poétique de La femme oiseau invite à faire dialoguer sur le plateau la musique, l’art de la marionnette, l’art visuel, le théâtre d’ombres, la danse et le théâtre d’acteurs. Dès 7 ans.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 € au lieu de 13,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

La Femme oiseau

De

Alain Batis

Mise en scène

Alain Batis

Avec

Raphaël Almosni

,

Emma Barcaroli

,

Loreleï David

,

Franck Douaglin

,

Julie Piednoir

Tout public dès 7 ans.

  • L'histoire d'une rencontre

Un homme âgé arrive un soir de neige dans une auberge.

La femme qui le sert, lui offre un plantureux repas. Pour la remercier, il sort ses pinceaux, peint sur les murs une fresque vivante, jaillissent des montagnes, des forêts tourmentées par le vent. L’homme brosse une grue blanche, celle-ci quitte la toile, s’avance dans l’auberge avant de rejoindre l’immensité du ciel sous les flocons blancs.

Finalement, l’homme nous livre l’histoire de Yohei, ce jeune et pauvre paysan qui, un matin de neige, soigne une grue blanche blessée à l’aile. L’oiseau reprend son vol. Le soir même, une jeune femme frappe à sa porte et lui demande l’hospitalité. Ils deviendront compagnons. Par trois fois, elle tissera une étoffe merveilleuse en demandant de ne jamais être observée. Mais la curiosité des villageois est telle… même Yohei ne peut résister.

L’homme âgé, aujourd’hui ermite des neiges , nous dévoile ainsi sa propre histoire.

  • D'après un conte japonais

Ce spectacle d'Alain Batis, librement inspiré d'un conte zen japonais, La femme grue, fait dialoguer les arts virtuels et sonores, les marionnettes, le théâtre d'ombres, la danse, et le jeu des comédiens, pour rendre toute l'intensité dramatique de cette légende.

L'atmosphère onirique n'interdit pas les pointes d'humour et de comédie, en partie liées au duo clownesque des marchand. Ce conte merveilleux se lit avant tout comme un hymne à la beauté.

  • Note d'intention

« Je nourris depuis plusieurs années le désir d’écrire pour le théâtre une pièce librement inspirée de la légende japonaise et qui pourrait susciter une création théâtrale polysensorielle. En effet, sa force spirituelle et poétique invite à faire dialoguer sur le plateau la musique, l’art de la marionnette et l’art visuel, le théâtre d’ombres, la danse et le théâtre d’acteurs.

Ce conte merveilleux, initiatique est un voyage vers l’Eveil pour tous les publics à partir de 7 ans. Il questionne la soif du pouvoir, de la richesse, l’avidité, l’ambition effrénée… en invitant enfants et adultes à la sagesse de l’humour, à l’oubli de soi, à la compassion. »

Alain Batis

  • La presse

« Un très beau spectacle qui dévoile toute la poésie du pays de la neige. » Télérama

« Le spectacle ouvre l’imaginaire vers des contrées lointaines et suscite aussi des réflexions actuelles. Quelles sont les valeurs qui structurent les relations humaines ? Que désirer et pourquoi ? Ces questions peuvent être posées à tout âge ! » La Terrasse

« Une harmonie de voix plurielles qui confère toute sa beauté à la fable. » F. Sabatier-Morel, Télérama sortir, 12 mars 2014

Avis du public : La Femme oiseau

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment