L'abattage rituel de Gorge Mastromas

1
2
3
4
5

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 19 avril au 14 mai 2017
Durée : 2h10

CONTEMPORAIN

Après Orphelins, lauréat du Festival Impatience 2014, Chloé Dabert met en scène les failles d’un système qui érige en maîtres les arrogants sans scrupules : Gorge, d’abord un type bien, découvre l’art du mensonge et de la manipulation.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 31,50 € au lieu de 34,50 € 17,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

L'abattage rituel de Gorge Mastromas

De

Dennis Kelly

Mise en scène

Chloé Dabert

Avec

Bénédicte Cerutti

,

Gwenaëlle David

,

Marie-Armelle Deguy

,

Olivier Dupuy

,

Sébastien Eveno

,

Julien Honoré

,

Arthur Verret

Le reste du monde est du bétail.

Gorge est un type bien, simple, moral. Dans le doute, il fait ce qui lui semble juste. Il n’en tire aucun avantage. Jusqu’au jour où il se trouve devant une occasion unique : son employeur est au bord de la faillite et c’est à Gorge de choisir, le sauver ou le sacrifier. Mais il faut en passer par le mensonge. Gorge découvre alors l’envers du décor, puis l’exploite jusqu’à devenir l’une des plus grandes fortunes du monde.

À quel prix et jusqu’où ? Envers et contre quoi ? L’épopée de Dennis Kelly, langue acérée, crue, urbaine, dresse le portrait du cynisme en marche, de la soif de pouvoir et de puissance débarrassée de tout principe éthique. Gorge éprouve la liberté, sans conscience d’agir dans la dévastation, au mépris du monde.

Après Love and Money ; ADN ou Débris pour le théâtre, le britannique Dennis Kelly, quarante-six ans, a écrit et produit pour la télévision la série Utopia. Ses pièces et adaptations remportent prix et succès à Londres, Paris ou Broadway, du Royal Court Theatre au Rond-Point, où Chloé Dabert a mis en scène hors les murs Orphelins, lauréat du Festival Impatience 2014. Formée au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, la metteuse en scène aujourd’hui associée au Quai, Centre dramatique national d’Angers et au CENTQUATRE à Paris, se penche sur les failles d’un système qui érige en maîtres les arrogants sans scrupules.

Avis du public : L'abattage rituel de Gorge Mastromas

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment