Europe connexion

1
2
3
4
5

Théâtre Ouvert , Paris

Du 13 janvier au 04 février 2017
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

,

PLACES DU JOUR A MOITIE PRIX

,

Politique

,

Sélection Pièce d'actualité

En partant d’un fait réel, les lobbys et leur poids dans les décisions prises au Parlement européen – Alexandra Badea nous propose une expérience théâtrale forte : dix séquences s’enchaînent où la voix intérieure de cet homme semble nous prendre à partie, sous la forme du pronom « tu ». Un spectacle bilingue franco-chinois qui plonge au cœur du lobbying international.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 12 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Photos & vidéos

Europe connexion

De

Alexandra Badea

Mise en scène

Matthieu Roy

Avec

Brice Carrois

,

Wang Shih Chun

,

Johanna Silberstein

,

Wei-Lien Wang

Un spectacle bilingue franco-chinois qui plonge au cœur du lobbying international.

  • Une expérience théâtrale forte

« Tu aurais pu mettre ton intelligence dans des causes plus nobles, tu aurais pu faire de la recherche, tu aurais pu écrire des bouquins, tu aurais pu éclairer le monde, mais tout ça ne t'aurait pas donné tout ce pouvoir. Tu veux conduire. Tu veux conduire le monde par procuration. Tu aimes être le cerveau pervers de la machine qui tourne. Ce n'est pas que l'argent, c'est la soif de puissance. Tu veux être dans la loge des plus grands. » Extrait, Europe connexion, d’Alexandra Badea.

Cette parole intérieure que nous fait entendre Alexandra Badea est celle d’un homme prêt à tout pour satisfaire son ambition personnelle. Si nous ne connaissons pas son prénom, nous savons que cet homme occupe aujourd’hui un poste important dans la société européenne : lobbyiste. Après avoir été assistant parlementaire auprès d’une députée « Commission environnement santé publique et sécurité alimentaire », cet énarque change de camp et intègre l’un des plus gros lobbies du marché agroalimentaire, parce qu’il a réussi à bloquer une loi qui ne leur était pas favorable. Notre homme n’aura plus le choix de faire machine arrière, il fait désormais partie intégrante d’un système qu’il doit servir de son mieux, quitte à mettre en danger la vie d’autrui, sa propre santé mentale et sa vie familiale.

En partant d’un fait réel, les lobbys et leur poids dans les décisions prises au Parlement européen – Alexandra Badea nous propose une expérience théâtrale forte : dix séquences s’enchaînent où la voix intérieure de cet homme semble nous prendre à partie, sous la forme du pronom « tu ». La force dramatique de l’œuvre d’Alexandra Badea réside dans l’art de placer le spectateur au cœur du système dans lequel il évolue afin d’en déceler tous les rouages, les enjeux et les perversités. Ce texte s’adresse de manière directe à chacun d’entre nous et résonne intimement avec la pression ressentie au sein de l’entreprise dans un monde globalisé où les décisions prises à un endroit du globe ont des répercussions concrètes à l’autre bout de la chaîne.

  • La presse

« Certes inscrit dans une réalité tout à fait contemporaine, quotidienne même, la fiction à l'oeuvre dans ce théâtre-là n'est ni documentaire ni journalistique. Plus que les rouages mécaniques d'un système bien huilé, c'est la chair à vif, mâchée, broyée, qui est ici exposée. » Hervé Pons, Les Inrocks

« Dans sa forme, Europe Connexion est novatrice. La pièce est jouée en quadri frontale. La scène au centre représente l’intérieur d’un grand hôtel international. Là où le lobbyiste, ancien assistant parlementaire va mener une campagne pour favoriser l’émergence d’un laboratoire en trafiquant à son avantage les données d’une étude sur les pesticides. Le public est disposé dans quatre gradins, très proches des comédiens. Il est immergé dans la pensée du lobbyiste grâce à un casque qui lui permet de suivre l’action. Le français et le mandarin se chevauchent. Les deux langues sont mixées en direct avec de la musique et un environnement sonore très travaillé. » Sceneweb.fr

« Voilà un dispositif technique très élaboré : chaque spectateur porte un casque qui lui permet d'entendre des personnages absents de la scène ou encore la voix intérieure du personnage principal. De plus, le spectacle est franco-taiwanais et des comédiens taiwanais y parlent leur langue dont nous entendons la traduction. C'est sophistiqué, astucieux et juste. Dans le texte d'Alexandra Badea, un homme commence comme attaché parlementaire, mais, très ambitieux, devient lobbyiste en s'approchant des industries agroalimentaires internationales. Il se pose parfois des questions, quand certains produits qu'il promeut font des morts. Il est tout près du burn-out, mais sa femme ne cesse de lui répéter : « c'est pour nous que tu fais ça », et il continue à son poste européen très important… Une belle mise en scène de Matthieu Roy, rigoureuse et finement chorégraphiée. » Télérama

« Europe Connexion est un spectacle nécessaire, ouvrant les yeux sur une part occultée de notre réalité mondiale, dont nous sommes pourtant les premiers sacrifiés. » Théâtre Actu

« Alexandra Badea : la poursuite d’une œuvre exemplaire (...) Depuis la publication en 2009 de ses premiers textes par l’Arche, Alexandra Badea témoigne d’une grande continuité dans une écriture politique, rigoureuse et inventive. Elle le prouve une nouvelle fois avec Europe connexion, mis en scène à Théâtre ouvert par Matthieu Roy, dans un spectacle franco-taïwanais. » Monique Le Roux, En attendant Nadeau

« Première de la pièce de théâtre d'Alexandra Badea, à Théâtre Ouvert, en présence de Robin Renucci, coproducteur du spectacle. Le titre s'impose comme dans le film de Jacques Becker avec Simone Signoret, Casque d'Or. Rien à voir cependant avec une comédienne blonde comme les blés. Il n'y en a pas. Simplement, le port du casque est obligatoire et donne une saveur singulière à la pièce d'Alexandra Badea, Europe Connexion, mise en scène par Matthieu Roy, de la Compagnie du Veilleur. L'expérience se joue à Théâtre Ouvert. » Le Figaro

  • Dispositif immersif pour une distribution franco-taïwanaise

« Dans la continuité du travail engagé avec l’ensemble artistique de la Cie du Veilleur depuis 2008, je souhaite développer un dispositif immersif qui placera les spectateurs au cœur de l’intrigue. Equipés d’un casque audio, ils seront invités à véritablement entrer dans la peau du personnage. Les recherches engagées sur L’amour conjugal d’Alberto Moravia et Un doux reniement de Christophe Pellet, m’incitent à creuser ce sillon d’expérimentation où chaque spectateur se retrouve personnellement impliqué dans la représentation. Soit parce qu’il a le sentiment d’agir, de parler et de se mouvoir à la place du personnage ou encore parce qu’il a l’espace pour que son imaginaire se déploie à l’écoute du texte de la pièce qui lui est susurré au creux de l’oreille. » Matthieu Roy, novembre 2015.

Avis du public : Europe connexion

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment