Demain tout sera fini 1 & 2

1
2
3
4
5

Théâtre-Studio à Alfortville , Alfortville

Du 05 au 17 décembre 2016

CONTEMPORAIN

À l’origine de ces projets, il y a la rencontre d’une actrice et d’un acteur, d’une roumaine et d’un français, de Gina Calinoiu et de Lionel González, et leur désir de faire du théâtre ensemble. Ils invitent des habitués de l’écriture de plateau et créent ce dyptique inspiré du Joueur de Dostoïevski et de Scènes de la vie conjugale de Bergman.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 11 €

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Demain tout sera fini 1 & 2

De

Ingmar Bergman

,

Fédor Dostoïevski

Mise en scène

Gina Calinoiu

,

Lionel Gonzalez

Avec

Gina Calinoiu

,

Alexandra Flandrin

,

Lionel Gonzalez

,

Léo-Antonin Lutinier

,

Damien Mongin

  • Calendrier

Du 5 au 10 décembre : Demain tout sera fini 1

Du 13 au 17 décembre : Demain tout sera fini 2

  • Demain tout sera fini 1

Ils ne veulent pas réciter le roman. En faire la lecture. Non. Ils veulent faire le pari de le ré-inventer chaque fois qu’ils le jouent. Le re-créer par le jeu. Le ré-improviser. Le cacher pour mieux qu’il se révèle. Chaque fois différent, et toujours le même. Est-il possible de voler l’invisible d’un roman, et d’en réinventer le visible ? C’est le jeu qu’ils se proposent. Un jeu risqué. On peut tout perdre. Ou tout gagner.

Librement inspiré du Joueur de Dostoïevski
Une création du balagan' retrouvé.
Direction Gina Calinoiu et Lionel González. avec Gina Calinoiu, Lionel González, Léo-Antonin Lutinier et Damien Mongin.

  • Demain tout sera fini 2

Tout a commencé sur un a priori. Sur un malentendu. La première fois que j’ai lu un scénario de Bergman pour tenter d’en faire du théâtre, je trouvais qu’on sentait trop que c’était écrit pour le cinéma. Je trouvais que l’écriture n’était pas assez dynamique. Qu’elle portait pour ainsi dire le cliché du cinéma auquel elle était associée. Et puis j’ai commencé à analyser une scène, à voir comment elle était construite, structurée, et petit à petit, elle a changé de nature. Plus je l’analysais, plus le cliché disparaissait, et je commençais à en sentir la structure profonde. J’étais pris par le mouvement. Il fallait jouer. Les premiers passages au plateau ont simplement révélé ce que je commençais à pressentir. Bergman ça joue, c’est même fou comme ça joue.

Librement inspiré de Scènes de la vie conjugale de Bergman
Direction Gina Calinoiu et Lionel González, avec Gina Calinoiu, Alexandra Flandrin, Lionel González et Damien Mongin.

  • Le projet

À l’origine de ces projets, il y a la rencontre d’une actrice et d’un acteur, d’une roumaine et d’un français, de Gina Calinoiu (Théâtre National de Craiova) et de Lionel González (D’ores et déjà, La Vie brève), et leur désir de faire du théâtre ensemble. La structure est encore à créer, le nom est encore à trouver, mais le désir est là, en mouvement, déjà.

C’est tous les deux qu’ils ont commencé à travailler sur ce diptyque. Une version du Joueur a même déjà été jouée, une dizaine de fois, en France et en Roumanie. Pour cette nouvelle étape, ils ont invité à venir les rejoindre, des habitués de l’écriture de plateau, des compagnons de route, des amis : Alexandra Flandrin, Damien Mongin (Le Pôle Nord, D’ores et déjà) et Léo-Antonin Lutinier (La Vie brève, D’ores et déjà).

  • La presse

« Magnifique aisance, vibration du jeu : ce fut la belle découverte du festival. » Brigitte Salino, le Monde

« Magnifique moment que ce spectacle ivre de Dostoïevski pour une trentaine de spectateurs assis dans un des salons du château de Villerville. » Jean-Pierre Thibaudat, Théâtre et Balagan, blog

« C’est éblouissant dans l’escrime verbale et l’aisance plastique. » Jean-Pierre Léonardini, l’Humanité

Avis du public : Demain tout sera fini 1 & 2

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment