Compact / Les déclinaisons de la Navarre

1
2
3
4
5

Etoile du Nord , Paris

Du 23 au 25 novembre 2016

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Festival

,

Festival Avis de Turbulences

Dans le cadre de la 12ème édition du festival Avis de Turbulences, découvrez les nouvelles créations de Jann Gallois et du duo Claire Laureau & Nicolas Chaigneau.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 25 novembre 2016

 

Photos & vidéos

Compact / Les déclinaisons de la Navarre

  • Compact

Chorégraphie et mise en scène : Jann Gallois
Avec Rafael Smadja et Jann Gallois
Lumières : Cyril Mulon
Musiques : Alexandre Dai Castaing et Nils Frahm

A travers ce duo, Jann Gallois explore le contact extrême et permanent entre deux corps. Entremêlés l’un dans l’autre et ne faisant qu’un, comment peuvent-ils avancer ensemble ?

« Après deux créations en solo, j’ai voulu me confronter à l’exercice du duo afin d’explorer comment deux corps peuvent ne faire qu’un. En axant ma recherche sur un travail exclusivement physique et corporel, mon intention sur cette création est de me limiter à une seule contrainte : le contact extrême et permanent entre deux corps. L’obsession du contact ne cesse de prendre de la place dans la vie contemporaine, notamment via le développement exponentiel des moyens de communication. Elle se manifeste selon moi au détriment d’une autre forme de contact, reliant les êtres, car c'est paradoxalement dans une ère de " sur-contact " où l'harmonie se fait rare et que l'on s'écoute le moins. J'ai imaginé alors les différentes étapes que traverseraient deux corps se retrouvant emmêlés l'un dans l’autre ; comment avancer ensemble ? Quelle place accorde-t-on à l’autre dans une telle situation ? » Jann Gallois

  • Les déclinaisons de la Navarre

Chorégraphie : Claire Laureau et Nicolas Chaigneau
Lumières et son : Benjamin Lebrun
Musique : Stanley Myers, Crystal Castles, Xavier Cugat, Jessica Jalbert, Johann Sebastian Bach, Johann Strauss Sr, Mauricia Kagel, Laurent Perrier
Montage son : Nicolas Chaigneau et Claire Laureau

Quand Henry de Navarre rencontre Marguerite de Valois... plusieurs fois. A partir d’une scène de cinéma, le duo décline ce qu’elle recèle, entre détournement, caricatures et réécriture des dialogues. Un projet léger et exigeant, absurde et amusant.

« Le spectacle prend comme point de départ une scène extraite d’un téléfilm retraçant la vie de Henry de Navarre.
A l’origine, nous voulions travailler à partir d’une grande scène de cinéma pour laquelle nous n’aurions pas été embauchés. C’est en cherchant sur Youtube un extrait de La Reine Margot de Patrice Chéreau, que nous sommes tombés sur cette scène de téléfilm où le Roi Henry rencontre la future reine. Nous l’avons apprise, puis en avons créé des variations que nous appelons : Les Déclinaisons.
Nous nous sommes amusés à détourner la scène, en nous concentrant à chaque fois sur différents aspects. Le jeu étant de la caricaturer, d’y apposer des contraintes physiques décalées, d’en réécrire les dialogues, et de trouver une multitude d’angles sous lesquels l’aborder. Nous avons cherché jusqu’où nous pouvions nous éloigner de la scène originale, et comment chaque déclinaison allait amener la suivante. » Claire Laureau et Nicolas Chaigneau

Avis du public : Compact / Les déclinaisons de la Navarre

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment