Cités danse connexions #1 - Ousmane « Baba » Sy / John Degois

1
2
3
4
5

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Du 21 au 23 janvier 2017
Durée : 1h15

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Festival

,

Suresnes Cités Danse

Passer du dance floor d’un club à l’intimité d’un living room, tel est le grand saut proposé par ce premier programme de Cités danse connexions.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 25,50 €,21 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Cités danse connexions #1 - Ousmane « Baba » Sy / John Degois

Chorégraphie

John Degois

,

Ousmane Sy

Avec

Jade Fehlmann

,

Odile Lacides

,

François Mama

  • Dancefloor / Duo intimiste

Dans Basic, le hip hopeur et spécialiste de house dance, Ousmane « Baba » Sy réunit trois danseurs pour une performance live rythmée à vue par le son des platines. À partir d’une trame commune chaque représentation est différente, au gré de la vibe et de l’impulsion musicale donnée par le DJ Sam One. À mi-chemin entre l’esprit des battles et celui des dance clubs, une expérience unique. Changement de décor avec le duo intimiste conçu par John Degois, interprète et chorégraphe sur de nombreuses éditions du Festival. Son Tandem est celui de la vie de couple, telle qu’elle se déroule avec ses hauts et ses bas dans le huis clos du salon conjugal. En une série de tableaux, il évoque le quotidien qui abîme et les moments de grâce qui sauvent. Ici, c’est le langage des corps qui donne le tempo.

  • Basic

Cette création s’inscrit dans la continuité des projets présentés à la saison 14/15 : Bounce et Clubbing. Basic est un essai chorégraphique sur l’importance et la nécessité du lien entre les danseurs et la culture du club. Sur scène, le Dj à vue propose un mix de sons live différent pour chaque représentation. Pour Ousmane Sy c’est un moyen pour refléter l’univers du club, la prise de risque et le ressenti des danseurs, afin de ne pas tomber dans l’écueil d’une exécution de mouvements au fil des représentations.

Chorégraphie et interprétation Ousmane « Baba » Sy
Avec Jade Fehlmann, François Mama, Odile Lacides

  • Tandem

J'aime à dire que Tandem c'est le couple au corps à corps, un pied de nez au quotidien. Par ce biais, je souhaite poser un regard sur le couple et notre époque. Dans une série de tableaux, j’aimerai ainsi tendre le miroir de cette vie à deux qui est la mienne mais aussi la nôtre.

Derrière l’universalité de ces scènes, la danse peut-elle parvenir à sublimer le quotidien pour rendre à la vie à deux sa grâce originelle ?

Mon travail s’appuiera sur une approche transversale entre la danse, le détournement d’objet, la théâtralité, la scénographie et la musique afin de donner une réelle singularité à ma proposition et éviter ainsi de tomber dans l’écueil du thème ou d’une orientation narrative.

Il s’agira pour moi de me nourrir de toutes mes expériences passées et présente, toutes les armes en ma possession, toutes les formes d'arts que je connais afin de défendre au mieux mon sujet.

Evidemment le résultat qui en découlera sera un point de vu parmi tant d’autres, mais unique et n’engagera que son auteur !

Le choix des interprètes, dont la complémentarité du genre (un homme et une femme) et des techniques (polyvalence pour l’un, hybride pour l’autre), me permettra de développer ce qui à mon sens symbolise l’évolution de notre société contemporaine, où les codes se confondent voire s'inversent, notamment dans les répartitions des rôles au sein du couple.

Il en sera de même pour la danse. L’écriture cherchera à confondre les codes de la danse contemporaine et ceux de la danse hip hop tout en valorisant les gestes et intentions des interprètes.

Pour se faire, je m’appuierai sur la proposition du danseur face à une mise en situation.

Partant d’un état émotionnel du danseur ou d’une mise en situation qui produit un état de corps, les danseurs proposeront la chorégraphie tout en respectant une directive ou une mise en situation inspirée, par exemple, des expressions de la langue française et du langage quotidien. De cet état de corps découlera dès lors une qualité de corps, un mouvement et donc une gestuelle précise.

La théâtralité viendra renforcer l'état et la danse des danseurs. A mes yeux, elle est nécessaire à la force d'une scène. Je pourrai aussi l'utiliser quand la danse n'a plus sa place ou que j'estime que la scène est plus forte dans le jeu que dans le geste. Il en sera de même pour la musique. Elle pourra appuyer un état ou, au contraire, permettra d’aller chercher un contre point de façon à rendre la scène plus légère, moins grinçante, drôle, absurde afin de traduire avec humour et poésie une situation particulière.

Un autre aspect important sera la scénographie. Elle traduira à la fois la mise en espace et la mise en situation en figurant un salon - un « living room » - c’est à dire une pièce à vivre, dans laquelle on vit et où, par déduction, on traverse tous les états possibles et inimaginables : on y sourit chante, danse, rit, jouit tout comme on crie, pleure ou souffre.

Cette scénographie permettra également la manipulation d’objets et leur détournement (un mannequin qui prend vie et fait office de troisième personnage, un tapis au sol qui symbolise l'enfermement de par sa forme sa délimitation etc…)

Chorégraphie John Degois
Pour deux danseurs.

Avis du public : Cités danse connexions #1 - Ousmane « Baba » Sy / John Degois

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment