Xavier Durringer

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Xavier Durringer

Histoires d'hommes jusqu'à 51% de réduction

1
2
3
4
5
  • 2 avis
A la Folie Théâtre Paris | du 26 janvier au 01 juin 2017 | Durée : 1h10
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 14,50 € au lieu de 22,50 €, 11 € pour les adhérents

 

Prochainement à l’affiche

La nuit à l'envers jusqu'à 40% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Essaïon Paris | du 27 février au 11 avril 2017 | Durée : 1h15
CONTEMPORAIN, Comédie dramatique
RESERVER

À partir de 13,50 € au lieu de 22,50 €

Miroir d'elles jusqu'à 27% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Guichet Montparnasse Paris | du 31 mars au 14 mai 2017 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 22,50 € , 16,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Acting

1
2
3
4
5
  • 23 avis
Théâtre des Bouffes Parisiens Paris | du 29 septembre 2016 au 28 janvier 2017 | Durée : 1h45
CONTEMPORAIN, Comédie dramatique, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 28 janvier 2017

 

Xavier Durringer

Né à Paris en 1963, Xavier Durringer se passionne très vite pour le théâtre. Il écrit et crée sa première pièce, Une rose sous la peau, au festival d’Avignon en 1988. La même année, il fonde sa compagnie, La Lézarde. Cette initiative lui permet d’écrire et de mettre en scène de nombreuses pièces. En 1989, boursier du Centre national des lettres, il écrit La Nuit à l’envers (France Culture, 1990). Parmi ses œuvres les plus connues figurent Bal-trap (1989-1990), Une envie de tuer… sur le bout de la langue (1991), La Quille (1993), Chroniques des jours entiers, des nuits entières (1995), Ex-voto (1999), Histoires d’hommes (2003) ou encore Les Déplacés (2005). Les dialogues qu’il écrit frappent par leur langage cru. Les récits qu’il crée représentent le plus souvent des histoires d’amour torturées et explorent des parcours humains toujours sinueux. Nombre de ses textes, parus en France aux Éditions Théâtrales, sont traduits dans de nombreuses langues étrangères.

Metteur en scène de certains de ses propres textes, mais également de Oh ! pardon, tu dormais… de Jane Birkin (Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, 1999), Xavier Durringer passe à la réalisation cinématographique en 1993 avec La Nage indienne, un drame sentimental sur deux hommes et une femme qui essayent de vivre dans l’amour, l’amitié, la nonchalance et l’insouciance. S’ensuivent plusieurs longs métrages et des fictions télévisuelles. En 2011, il réalise La Conquête qui revisite les dessous de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy entre 2003 et 2007. Le film fait date dans l’histoire du cinéma français : jamais auparavant un long métrage de fiction n’avait été réalisé sur un président de la République encore dans l’exercice de ses fonctions. La Conquête a été projetée en sélection officielle à Cannes en 2011.

Avis du public : Xavier Durringer

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire