Thomas Quillardet

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Où les coeurs s'éprennent jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Jean Arp Clamart | le 21 janvier 2017
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 15,50 €

Où les coeurs s'éprennent jusqu'à 28% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Bastille Paris | du 06 au 19 janvier 2017
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 26,50 € , 19 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Nus, féroces et anthropophages

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre du Nord Lille | du 10 au 12 décembre 2015 | Durée : 1h30
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 12 décembre 2015

 

Thomas Quillardet

Entré en 1998 aux Ateliers du Sapajou, dirigés par Annie Noël, il y suit des cours d’interprétation, de chant, de diction et d’acrobatie sous la direction de Philippe Carbonneaux, Arnaud Meunier, Paul Golub et Valentine Cohen.

À la suite de cette formation, il rencontre Stanislas Nordey, dans le cadre d’un stage au Théâtre National de Bretagne. Il retravaille avec lui en mai 2003.

En 2000, il intègre la compagnie Jean-Louis Martin-Barbaz où il devient l’assistant à la mise en scène d’Hervé Van der Meulen sur un opéra de Jacques Offenbach, et Le Triomphe de l’Amour de Marivaux. C’est également au sein de cette structure qu’il joue sous la direction de Patrick Simon dans Le Repas de Valère Novarina, et sous la direction d’Yveline Hamon dans Les Trois soeurs et La Cerisaie de Tchekhov.

Pour ces deux spectacles, il réalise cinq courts-métrages. Il interprète aussi le rôle de Frontin dans Le Petit maître corrigé de Marivaux mis en scène par Sabine Gousse au Théâtre de la Tempête à la Cartoucherie. Il joue enfin dans La Cuisine d’Arnold Wesker mis en scène par Jean-Louis Martin-Barbaz au Théâtre Silvia Monfort.

En 2002, il décide de se consacrer à la mise en scène et fonde la Compagnie Mugiscué avec laquelle il crée Les Quatre jumelles de Copi au Théâtre Essaïon et à Agitakt en 2004.

Il dirige également des ateliers théâtre en milieu scolaire. Il y sensibilise ses jeunes élèves à l’écriture théâtrale contemporaine. Il a créé dans le cadre des Cartes Blanches du Conservatoire National d’Art Dramatique, Une Visite inopportune de Copi avec les élèves de cette institution.

Avis du public : Thomas Quillardet

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire