Anciennement à l’affiche

Roméo M Juliette

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Aquarium Paris | du 21 au 23 octobre 2016 | Durée : 1h30
CLASSIQUE

Spectacle terminé depuis le 23 octobre 2016

 

Serge Sándor

Il a débuté, en tant que comédien, au théâtre dans les années 1975 avec Raymond Girard et Daniel Mesguich. En 1977, sa première mise en scène est une adaptation d'un texte d'Emma Santos à Avignon off. Entre 1977 et 1980, il parcourt le monde en écrivant des nouvelles et poèmes.

À la suite de la mort de son père Joska Sándor, également auteur dramatique et créateur de la Cour des Miracles, Serge Sándor part au Mexique où il y fera définitivement ses armes en tant que metteur en scène. Il y monte en langue espagnole, Beckett, Vian, de Obaldia, Courteline... En 1984, il réalise le premier spectacle avec des détenus dans une prison mexicaine.

De retour en France en 1986, il crée la Compagnie du Labyrinthe. Il travaille à plusieurs reprises dans des prisons françaises et suisses où il monte avec les détenus un de ses textes : Que Faire en Cas de Copropriétaires ? mais également des textes en écriture collective et quelques classiques dont le Dom Juan de Molière.

Parallèlement, dans des théâtres sur Paris et ailleurs, il monte certains de ses textes Un Revolver pour Deux, Abus de Mémoire, Not'Bon Louis co-écrit avec un détenu de la Santé, puis Scène à Scène à Lisbonne... D'autres comme La Valse à Mille Ans sont montés par une Compagnie Lausannoise en 1993 et Pygmées en octobre 95, à la Salle Gérard Philipe de Villeurbanne sous la direction de Patrick Pineau et Sylvie Orcier.

Il a également réalisé en résidence une pièce de théâtre écrite et jouée par des enfants de CM2 de Villeurbanne, mais aussi créé un spectacle dans le cadre des Rencontres Urbaines avec des jeunes de Créteil et un conte dans les hôpitaux parisiens pour des enfants malades.

Depuis lors, il a écrit d'autres textes pour le théâtre et travaillé sur certaines adaptations d'auteurs étrangers dont Les Bas-Fonds de Maxime Gorki qu'il crée au Théâtre National de Chaillot avec des "exclus" en octobre 98.
Il monte aussi dans les cafés parisiens et en province Gueules de dames qui se joue aussi aujourd’hui en Suisse, Espagne et Norvège.
1999 Gueule de mariée  en langue espagnole, au Festival International de la Havane
2000 Le Concile d’amour  au Théâtre de la Tempête
2001 L’Envol du Quetzal  traduit en espagnol lors du Xème Festival de la Havane et en tournée dans tout le pays
2002 A la Tombée de la Nuit de Juli Disla, traduit de l’espagnol, au Centre Cervantes de Paris
2004 Une comète à Cuba de Céline Monsarrat

Il partage son temps entre l'écriture, la mise en scène, la formation et la création de projets singuliers.

Avis du public : Serge Sándor

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire