Richard Galliano

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

De Django Reinhardt à Didier Lockwood jusqu'à 15% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | le 12 décembre 2016
MUSIQUE & DANSE, Concert, Coups de coeur, Jazz, blues & gospel, Musique du monde, Pop, rock & folk, Sélection pour les fêtes
RESERVER

À partir de 83,50 € au lieu de 98 €

 

Anciennement à l’affiche

Richard Galliano / Henri Demarquette - Contrastes

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre du Châtelet Paris | le 15 décembre 2014
MUSIQUE & DANSE, Concert, Coups de coeur, Musique classique, Musiques latines

Spectacle terminé depuis le 15 décembre 2014

 

Richard Galliano

  • Formation

Né à Cannes le 12 décembre 1950, richard Galliano étudie le piano et l'accordéon avec son père, Julien Galliano, puis poursuit ses études musicales au Conservatoire de Nice, dirigé alors par l'organiste Pierre Cochereau, dans les classes de contrepoint, harmonie et trombone à coulisse (1er prix d'excellence en 1969).

Parallèlement, il participe à des concours internationaux d'accordéon en interprétant J.S. Bach, Tchaïkovsky ou Gerschwin. il obtient ainsi la 1er prix au Trophée Mondial 1966 (Valencia) et 1967 (Calais) et le 1er prix du Président de la République 1968 (Charles de Gaulle).

  • Parcours

En 1973, il quitte le sud de la France pour s'installer à Paris où il collaborera quelques années avec Claude Nougaro, Barbara, Serge Reggiani, Charles Aznavour, Juliette Greco, Georges Moustaki, Zizi Jeanmaire.

Citons encore dans l'univers de la chanson française la rencontre originale et insolite en duo avec la chanteuse Catherine Ringer (Les Rita Mitsouko) à la Cité de la Musique (Paris) et au Festival de Jazz d'Antibes-Juan les Pins.

En 1983, Astor Piazzolla invite Richard Galliano en tant que premier bandonéon solo à la Comédie Française pour Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare, dont Piazzolla écrivit la musique originale sur une mise en scène de Jorge Lavelli. Début d'une grande amitié entre les deux musiciens, qui durera jusqu'à la mort d'Astor Piazzolla en 1992.

Entre 1980 et 2003, Richard Galliano partage la scène avec de grands musiciens : Chet Baker, Ron Carter, Joe Zawinul, Al Foster, Pierre Michelot, Biréli Lagrène, Jean François Jenny Clark, Eddy Louiss, Philippe Catherine, Aldo Romano, Daniel Humair, André Ceccarelli, Charlie Haden, Michel Portal, Enrico Rava, Toots Thielemans, Jean Charles Capon, George Mraz, Mark Feldman, Larry Grenadier, Scott Colley, Clarence Penn, Gil Goldstein, Jan Garbarek, Paquito D'Rivera, Michel Petrucciani, Gilberto Gil, Sivuca ou encore Martial Solal, lors de concerts donnés dans le monde entier Paris, Rome, Berlin, Moscou, Londres, New York, San Fransisco, Montréal, Buenos-Aires, Tokyo, Istanbul.

En 1991, Richard Galliano crée le "New Musette" et enregistre cette nouvelle musique avec Philippe Catherine (guitare), Pierre Michelot (contrebasse) et Aldo Romano (drums) pour Label Bleu.

En août 2002, lors du référendum international de la revue américaine Down Beat, il est classé premier dans la catégorie tous instruments.

En mai 2003, il se produit à la Scala de Milan en duo avec Michel Portal.

En mai 2005, il présente son New York Trio au public parisien au Théâtre des Champs-Elysées.

En mars 2006, il joue en quartet avec le vibraphoniste américain Gary Burton, première mondiale à la Cité de la Musique (Paris).

  • Discographie

1993 Prix Django Reinhardt, décerné par l'Académie du Jazz Français
Meilleur musicien Jazz de l'année
Contrat d'exclusivité discographique avec Dreyfus Jazz
Viaggio, premier album, avec Biréli Lagrène (guitare), Pierre Michelot (contrebasse), Charles Belonzi (drums), nominé aux Victoires de la Musique 1993, Django d'Or 1993, meilleur album de l'année
1995 Laurita, avec Jocy Baron (drums), Palla Danielson (contrebasse) et des invités prestigieux : Toots Thielemans (harmonica), Didier Lockwood (violon), Michel Portal (clarinette)
1996 New York Tango, enregistré à New York avec Al Foster (drums), Georges Mraz (contrebasse), Biréli Lagrène (guitare), Victoire de la Musique 1996
1997 Blow up, en duo avec Michel Portal (près de 100 000 exemplaires vendus), Victoire de la musique 1997, Prix Boris Vian, Académie du Jazz 1997, Meilleur album international Musica Jazz 1997
1998 French Touch, avec Jean-François Jenny Clark (contrebasse) Daniel Humair (drums), Michel Portal (saxo), André Ceccarelli (drums), Rémi Vignolo (contrebasse), Jean Marie Ecay (guitare), Nominé aux Victoires de la Musique 1998, Meilleur album international 1998 Musica Jazz
1999 Passatori, enregistré à Florence avec les solistes de l'Orchestre de Toscane Strings Chamber Orchestra et Stefano Bollani au piano, oeuvres concertantes de Richard Galliano et d'Astor Piazzolla, nominé aux Victoires de la Musique 1999
1999 Concerts inédits, coffret de trois disques : Richard Galliano Solo Umbrai Jazz Orvieto (31-12-1998)‚ Duo avec Michel Portal Hambourg (29-10-1998), Trio avec D. Humair et J.F. Jenny Clark, Festival de Jazz de Montreux (10-07-1998)
2001 Gallianissimo, Best of des années Dreyfus
2001 Face to Face, duo avec l'organiste Eddy Louiss, nominé aux Victoires de la Musique et Django d'or 2001
2003 Piazzolla Forever, dix ans après la disparition d'Astor Piazzolla, un concert en hommage enregistré en live
2005 Ruby My Dear, New York Trio, revisite des standards du jazz et yprésente de nouvelles compositions, avec Clarence Penn et Larry Grenadier

Rééditions :
Panamanhattan (1990) avec le contrebassiste américain Ron Carter
Spleen (1985) avec un Quintet Latino Richard Galliano joue le thème spleen à l'accordina (instrument à bouche)
Salsamba (1983) avec Chet Baker (trompettiste) et des musiciens Brésiliens
Blues sur Seine en 1986
Blue Rondo à la Turk (1980) en duo avec le violoncelliste Jean-Charles Capon

Avis du public : Richard Galliano

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire