Philippe Talbot

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Trompe-la-mort

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra Garnier Paris | du 16 mars au 05 avril 2017 | Durée : 2 heures sans entracte
MUSIQUE & DANSE, Opéra
RESERVER

À partir de 133,50 €

Le Comte Ory

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra Comique Paris | du 19 au 31 décembre 2017 | Durée : 2h30 entracte inclus
MUSIQUE & DANSE, Opéra
RESERVER

À partir de 82,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Platée

1
2
3
4
5
  • 3 avis
Opéra Garnier Paris | du 07 septembre au 08 octobre 2015 | Durée : 2h55 avec un entracte
MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur, Opéra

Spectacle terminé depuis le 08 octobre 2015

 

Philippe Talbot

Ténor.

Philippe Talbot est né en 1979, à Nantes. Enfant, il aborde le chant au sein de l’Ecole Maîtrisienne de la Perverie (Nantes) ; puis il entre au Conservatoire National de Région d’Angers, dans la classe d’Yves Sotin. Au terme de quatre années de formation, il obtient une médaille d’or à l’unanimité.

Il a alors différentes opportunités de se produire en orotario et chante notamment la partie ténor solo de la Messe en Si de J.S. Bach et du Messie de Haendel.

Il donne régulièrement des récitals où on peut l’entendre dans des airs d’opéras de Mozart : L’Enlèvement au Sérail (Belmonte), Così fan tutte (Ferrando) ; de Rossini : Le Siège de Corinthe (Florville), Semiramide (Idreno) ; de Donizetti : L’Elisir d’Amore (Nemmorino) ou encore de Gounod : Faust (rôle-titre).

Il présente, en avril 2003, le concours d’entrée au CNIPAL, où il est pensionnaire pour les saisons 2003/2005.

En novembre 2003, il participe au spectacle Une soirée en compagnie de Mr Puccini, au théâtre de St Mandrier et au théâtre du Pradet, réalisé par le CNIPAL, sous l’égide de l’Opéra de Toulon.

Il est engagé par l’Opéra de Marseille, en décembre 2003, pour être un Homme d’Arme et un Prêtre, dans La Flûte Enchantée de Mozart (direction : Sébastien Rouland, mise en scène : Jean Liermier).

On peut l’entendre en mars 2004, aux Foyers des Opéras de Marseille et Avignon dans un programme d’airs d’opéras de Mozart, Donizetti, Bizet et Delibes ; et en novembre 2005 dans des mélodies et airs d’opéras de Rossini, Donizetti et Bellini.

En juin 2004, il est Dr Cajus (Falstaff de Verdi – extraits) ; dans le cadre du spectacle présenté par le CNIPAL au Château de Malijay, sous l’égide de l’Opéra d’Avignon et des Pays de Vaucluse (mise en scène : Charles Roubaud).

Philippe Talbot est réinvité par l’Opéra de Marseille, en octobre 2004, dans L’Aiglon, d’Arthur Honegger et Jacques Ibert (Matassin et un Polichinelle) ; puis au mois de novembre dans la Sonnambula de Bellini (le Notaire). Il est ensuite engagé à l’Opéra de Monte-Carlo dans le rôle de Liverotto, dans Lucrezia Borgia de Donizetti, en mars 2005. Il est Frick, dans La Vie Parisienne d’Offenbach, l’an dernier, ainsi que le Maître à Danser et l’Allumeur public dans Manon Lescaut de Puccini à l’Opéra de Toulon.

Il a chanté la partie ténor solo du Couronnement de Mozart dans le cadre du Festival de Musique Sacrée de Marseille (direction : Cyril Dieterich).

En 2009, il est à l'affiche de Fortunio d'André Messager, mis en scène par Denis Podalydès. En 2011, il chante dans les Brigands d'Offenbach, sous la direction de Jérôme Deschamps et Macha Makeieff.

Avis du public : Philippe Talbot

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire