Philippe Madral

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Philippe Madral

Bankable jusqu'à 28% de réduction

1
2
3
4
5
  • 8 avis
Théâtre Montparnasse Paris | du 07 février au 08 avril 2017
COMEDIE & BOULEVARD, Cinéma, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 40 € au lieu de 42 €

 

Anciennement à l’affiche

La colère du Tigre

1
2
3
4
5
  • 93 avis
Théâtre de Saint-Maur Saint-Maur-des-Fossés | le 21 novembre 2015 | Durée : 1h30
CONTEMPORAIN, Biopic, Pièce historique, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 21 novembre 2015

 

Philippe Madral

Philippe Madral est attaché de recherche au CNRS et critique de théâtre avant de se consacrer entièrement à la création. Son premier travail, Le Chevalier au pilon flamboyant lui vaut le Grand Prix de l'Humour noir 1971. Il assure ensuite les fonctions de dramaturge, de metteur en scène et de décorateur au Centre dramatique du Nord, en même temps qu’il écrit ses premières pièces.

En 1973, il monte trois pièces à Paris : Deux et deux font seuls, Qu'est-ce qui frappe ici si tôt ?, L'Eternité depuis le début. D'autres seront créées par la suite en France et à l'étranger. Il adapte également des auteurs étrangers dont il sent les préoccupations proches des siennes : Sam Shepard, Alexandre Vampilov, Jorge Diaz.

A partir de 1977, sans abandonner pour autant ses activités d'auteur dramatique, il commence à écrire pour le cinéma et la télévision comme scénariste et dialoguiste. Pour la télévision, il signe une trentaine de films dont Un cœur de marbre de Stéphane Kurc (Prix Jean Lhôte 1987, Prix du Festival de Chamrousse, Prix du Meilleur comédien pour Patrick Chesnais).

Pour le cinéma, il collabore notamment à Guy de Maupassant de Michel Drach en 1982 avec Claude Brasseur, Simone Signoret, Jean Carmet et Miou-Miou, et, plus récemment, à Chacun pour toi de Jean-Michel Ribes en 1994 avec Jean Yanne et Albert Dupontel, à Tokyo Eyes, réalisé en 1998 (Festival de Cannes) par Jean-Pierre Limosin en langue et avec des acteurs japonais, ou à Charmant Garçon, réalisé par Patrick Chesnais en 2000.

Par ailleurs, Philippe Madral a écrit cinq romans : Guy de Maupassant (Hachette-Littérature, 1982), Le Génie du faux (Ramsay, 1985), Tendres condoléances (Presses de la Renaissance, 1986), L'Odyssée du crocodile (Presses de la Renaissance, 1987) et Le Cœur à l’explose (Calmann-Lévy, 2000).

Presque toutes les pièces de Philippe Madral montrent des personnages - hommes ou femmes - qui ont du mal ou ne parviennent pas à se définir. Ce n'est pas pour lui la constatation d'une situation ou des circonstances d'une époque, mais le reflet d'une exigence nécessaire, dans la vie comme au théâtre. Il pense que quand un individu s'est défini une fois pour toutes, c'est généralement qu'il est mort, serait-il encore vivant...

Avis du public : Philippe Madral

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire