Prochainement à l’affiche

La danse du diable jusqu'à 13% de réduction

1
2
3
4
5
  • 10 avis
Athénée - Théâtre Louis Jouvet Paris | du 11 octobre au 20 novembre 2016 | Durée : 3h20 avec entracte
CONTEMPORAIN, Coups de coeur, Sélection Evénement, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 37,50 € , 32,50 € pour les adhérents

Le Bac 68 jusqu'à 13% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Athénée - Théâtre Louis Jouvet Paris | du 12 octobre au 19 novembre 2016 | Durée : 1h50 sans entracte
COMEDIE & BOULEVARD, Sélection Evénement
RESERVER

À partir de 37,50 € , 32,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Le Bac 68

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | du 05 au 06 novembre 2015 | Durée : 1h50 sans entracte
COMEDIE & BOULEVARD, Sélection Evénement

Spectacle terminé depuis le 06 novembre 2015

 

Philippe Caubère

Philippe Caubère est né le 21 septembre 1950, à Marseille.

1968-1971 comédien au TEX, Théâtre d'Essai d'Aix-en-Provence, créé et dirigé par Éric Eychenne, en compagnie de Maxime Lombard, Jean-Claude Bourbault et Bruno Raffaëlli.

1971-1976 comédien au Théâtre du Soleil, en compagnie de Maxime Lombard, Jean-Claude Bourbault et Clémence Massart, dans 1789, 1793 et L’Âge d'or.

Janvier 76 commence, parallèlement à son travail de comédien, l'écriture de ce qui sera édité vingt-trois ans plus tard sous le titre Les Carnets d'un jeune homme.

1977 joue Molière dans le film d'Ariane Mnouchkine.

1978 met en scène et joue Dom Juan de Molière au Théâtre du Soleil, en compagnie de Maxime Lombard, Jean-Claude Bourbault, Clémence Massart, Jonathan Sutton et Françoise Jamet.

1979 comédien, en compagnie de Bruno Raffaëlli, à l'Atelier Théâtral de Louvain-la-Neuve (Armand Delcampe), sous la direction d'Otomar Krejca. Interprète Lorenzo dans Lorenzaccio de Musset, au Palais des Papes, pour le Festival d'Avignon (Paul Puaux) et en tournée, et Touzenbach dans Les Trois sœurs de Tchékhov.

1980-1981 écriture, puis improvisations sous la direction de Jean-Pierre Tailhade et Clémence Massart qui donneront l'année suivante La Danse du diable et, vingt ans après, L'Homme qui danse.

1981 création d'une première version de La Danse du diable, au “Ciné-Rio” à Bruxelles (Stéphane Verrue et Christian Baggen).
Fin de l'écriture des onze Carnets d'un jeune homme.
La version finale de La Danse du diable est créée à la Condition des Soies pour le Festival d'Avignon (Bernard Faivre d’Arcier). Tournée.

1983-1985 improvisations sous l'œil de Véronique Coquet, Pascal Caubère et Clémence Massart, puis écriture et répétitions (avec, comme comédiens, Clémence Massart, Bruno Raffaëlli, Pascal Caubère, Pierre Meunier, Jean-Marie Bon et Jacques Pibarot) pour un projet de film, Le Roi misère, qui deviendra finalement Le Roman d'un acteur. Fondation avec Véronique Coquet de la société de production “La Comédie Nouvelle”, qui permettra de produire l’ensemble du travail.

1986 création d’Ariane ou l'Âge d'or au Théâtre Tristan Bernard (Edy Saïovici).
Création de Jours de colère (Ariane II) en alternance avec Ariane I au Théâtre des Arts Hébertot (Véronique Coquet), suivie d’une tournée des deux spectacles en France et en Europe, pendant toute l’année 87.

1988 édition du texte et du spectacle (enregistrement audio) de La Danse du diable par “La Comédie Nouvelle” (coffret repris plus tard par Joëlle Losfeld).
Création des Enfants du soleil de La Fête de l'amour et du Triomphe de la jalousie, joués en alternance au Théâtre des Arts Hébertot (Félix Ascot).

1989 interprète Joseph dans les films d’Yves Robert La Gloire de mon père et Le Château de ma mère, d'après l'œuvre de Marcel Pagnol.

1991 création du Chemin de la mort et du Vent du gouffre, joués en alternance au Théâtre de la Renaissance (Niels Arestrup et Jean-Jacques Gomila).

1992 création du Champ de betteraves, du Voyage en Italie et du Bout de la nuit, joués en alternance au Théâtre de la Renaissance.

1993 création des Marches du palais et premier essai du Roman d'un acteur (les onze spectacles en alternance) au Théâtre Daniel Sorano de Toulouse (Jacques Rosner.)
Tournée en France et en Belgique du Roman d'un acteur et de La Danse du diable, et édition de l’album-photos de Michèle Laurent Le Roman d'un acteur au Cloître des Carmes (repris par Joëlle Losfeld).

1994 : édition chez Joëlle Losfeld de la première moitié du texte du Roman : L’Âge d’or. Le Roman d'un acteur au Théâtre de l'Athénée (Patrice Martinet), dont Bernard Dartigues filme intégralement tous les "filages" et toutes les représentations. Nouvelle série de La Danse du diable au Théâtre Jean Vilar de Suresnes (Olivier Meyer).

1995 Mise en scène de Que je t'aime ! de Clémence Massart, créé au Théâtre des Carmes, puis donné à Paris au Théâtre Tristan Bernard (Edy Saïovici) et en tournée en France.

1996 sortie du film de Bernard Dartigues Les Enfants du soleil au cinéma Max Linder (Jean-Jacques Zilberman, Brigitte Aknin et Vincent Melilli) à Paris, puis dans toute la France.
Création du spectacle Aragon en deux parties : Le Communiste et Le Fou sur l’île du Frioul, en face de Marseille, pour le “Festival des îles” (Maurice Vinçon) puis tournée.

1997 sorties des films Ariane ou l’Âge d’or et Jours de colère au cinéma Max Linder.
Présentation en Sélection Officielle (hors compétition) au Festival de Cannes et sortie simultanée à Paris du film Les Marches du palais.

1998 tournage d’Aragon sur l’île du Frioul par Bernard Dartigues et sortie sur Canal + des quatre premiers films du Roman. Lectures jouées de Marsiho et de Vues sur l’Europe d’André Suarès, au Frioul et au Théâtre du Peuple à Bussang (Jean-Claude Berrutti).

1999 sortie des Carnets d’un jeune homme (1976-1981) aux éditions Denoël. Présentation de la première partie du film Aragon (Le Communiste) à la Cinémathèque française pour l’association des “Amis de l’ Huma” en présence de Robert Hue et de Lise London. Création du spectacle Marsiho au Théâtre des Salins de Martigues (Laurent Ghilini et Michèle Hettiger).

2000 premier essai de Claudine ou l’éducation et du Théâtre selon Ferdinand au Théâtre des Salins. Création de Claudine et le théâtre, première partie du cycle L'Homme qui danse, à la Carrière de Boulbon pour le Festival d’Avignon (Bernard Faivre d’Arcier), édition du texte de la pièce chez Joëlle Losfeld, et sortie vidéo et DVD d'Ariane ou l’Âge d’or, Jours de colère et Les Marches du Palais aux Films du Paradoxe. Tournée et festival d'Avignon.

2002 lecture jouée de Recouvre-le de lumière d’Alain Montcouquiol au cloître des Jésuites à Nîmes, à l’occasion du cinquantenaire de la féria. Reprise en août au "banquet du livre" (Jean-Michel Mariou) à Lagrasse et, en septembre, à la Chapelle du Méjan (Actes-Sud) en Arles, pendant la féria des prémices du riz.
Parution de 68 selon Ferdinand (Octobre et Avignon) chez Joëlle Losfeld et tournée des deux épisodes. Création à Paris, au Théâtre du Rond-Point (Jean-Michel Ribes), suivie d'une dernière tournée en janvier 2003.

Sortie de deux nouveaux films du Roman d’un acteur : La Fête de l’amour et Le Triomphe de la jalousie, projetés en alternance avec Les Enfants du soleil, sous le titre La Trilogie amoureuse, ainsi que celle du film Aragon, dans la salle Jean Tardieu du Théâtre du Rond-Point, parallèlement aux représentations.

2003 premier essai du spectacle Recouvre-le de lumière au Théâtre du Chêne Noir, création puis tournée.

2004 reprise du travail sur L’Homme qui danse. Création du dernier volet Ariane et Ferdinand, en décembre 2004 au théâtre du Chêne Noir à Avignon. Création de L’Homme qui danse (six spectacles en alternance) en avril 2006.

2007 il écrit, met en scène et joue Epilogue au Théâtre du Rond Point.

Avis du public : Philippe Caubère

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire