Actuellement à l’affiche : Patrick Pineau

Le monde d'hier jusqu'à 39% de réduction

1
2
3
4
5
  • 75 avis
Théâtre des Mathurins Paris | du 16 septembre au 29 décembre 2016 | Durée : 1h20
CONTEMPORAIN, Ados, Biopic, Coups de coeur
RESERVER

À partir de 18 € au lieu de 29,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Le monde d'hier

1
2
3
4
5
  • 75 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | du 16 au 18 octobre 2016 | Durée : 1h20
CONTEMPORAIN, Ados, Biopic, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 18 octobre 2016

 

Patrick Pineau

Il suit les classes de Denise Bonal, Michel Bouquet et Jean-Pierre Vincent au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. Comme comédien il aborde tout aussi bien le répertoire classique (d’Eschyle à Feydeau en passant par Marivaux, Calderón, Musset ou Labiche) que les textes contemporains (Eugène Durif, Mohammed Rouabhi, James Stock, Serge Valletti, Gérard Watkins, Irina Dalle) dans des mises en scène de Michel Cerda, Éric Elmosnino, Jacques Nichet, Claire Lasne, Gérard Watkins, Irina Dalle ou Mohammed Rouabhi.

En tant que membre permanent de la troupe de l’Odéon et sous la direction de Georges Lavaudant il participe à Féroé, la nuit, Terra Incognita, Un Chapeau de paille d’Italie, Ajax/Philoctète, Tambours dans la nuit, La Noce chez les petits-bourgeois, L’Orestie, Fanfares, Un Fil à la patte, La Mort de Danton, La Cerisaie.

Au cinéma il travaille, entre autres, avec Éric Rochant, Francis Girod, Bruno Podalydès, Tony Marshall, Marie de Laubier et Nicole Garcia.

En tant que metteur en scène, il signe Conversations sur la Montagne d’Eugène Durif au Théâtre Ouvert (1992), Discours de l’Indien rouge de Mahmoud Darwich au Théâtre Paris-Villette (1994), Pygmée de Serge Sandor à Villeurbanne (1995), Monsieur Armand dit Garrincha au Petit Odéon en 2001, Les Barbares à l’Odéon Théâtre de l’Europe aux Ateliers Berthier en 2003, Tout ne doit pas mourir au Petit Odéon en 2002. En 2004, Peer Gynt est créé dans la Cour d’Honneur du Festival d’Avignon. En 2006 au Théâtre de l’Odéon, il met en scène Des arbres à abattre, de Thomas Bernhard. L’année suivante il met en scène trois spectacles : les courtes pièces de Tchekhov (La Demande en mariage, le Tragédien malgré lui, L’Ours) ; On est tous mortels un jour ou l’autre d’Eugène Durif et Les Trois soeurs de Tchekhov.

En 2009, après La Noce de Bertolt Brecht il met en oeuvre un Festival avec le Rayon Vert à Saint-Valéry-en-Caux autour de lectures de textes de Flaubert et d’Annie Ernaux.

À l’automne 2010, il créé Sale août de Serge Valletti. Puis en juillet 2011, pour la 65ème édition du Festival d’Avignon, Le suicidé de Nicolaï Erdman, sera créé à la Carrière de Boulbon. Puis l’Affaire de la rue de Lourcine et Les Méfaits du tabac d’Eugène Labiche et Anton Tchekhov en 2012, et Le conte d’hiver de William Shakespeare en 2013, à partir d’une nouvelle traduction de Daniel Loayza. Il met en scène L’Art de la comédie d’Eduardo de Filippo au Théâtre 71 et en tournée, et Le monde d'hier de Stefan Zweig.

Avis du public : Patrick Pineau

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire