Anciennement à l’affiche

D'une Alice à l'autre

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Comédie Nation Paris | du 19 janvier au 09 mai 2017 | Durée : 1h15
MUSIQUE & DANSE, Théâtre musical

Spectacle terminé depuis le 09 mai 2017

 

Nicolas Worms

Né à Paris en 1993, entre en 2010 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il y a obtenu avec la mention très bien à l’unanimité quatre Premiers Prix : Harmonie (classe de Cyrille Lehn), de Contrepoint (classe de Pierre Pincemaille), de Fugue (classe de Thierry Escaich) et d’Analyse (classe de Michaël Levinas). Il y poursuit maintenant ses études d’improvisation au piano avec Jean- François Zygel.

Curieux de toutes les formes d’expression artistiques et musicales, il s’initie parallèlement au jazz et fait partie depuis plusieurs années du groupe de rock Moonsters avec lequel il effectue de nombreux concerts et enregistrements. Son intérêt pour la transmission artistique et l’élargissement des publics de la musique dite classique, ainsi que son goût pour l’improvisation, l’amènent également à rejoindre l’association les Concerts de Poche, où il anime des ateliers en tant que pianiste improvisateur depuis début 2012. Il improvise régulièrement au piano l’accompagnement musical de films muets à la Cinémathèque Française, au Forum des Images, à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé.

En tant que compositeur, Nicolas Worms a reçu des commandes de l’Opéra National de Paris (création du ballet « Ca manque d’amour » en juin 2015 à l’Amphithéâtre Bastille) du Théâtre du Châtelet (écriture du 3e acte de la comédie musicale Pourquoi j’ai mangé mon père, créée le 18 mai 2013), ainsi que de l’Orchestre de la Cité Internationale Universitaire de Paris, qui a créé le 30 novembre 2013 son poème symphonique Visions de Nuit .

Il est, depuis 2014, chef assistant de ce même orchestre. Plusieurs de ses œuvres ont été entendues sur France Musique, interprétées par le claveciniste et pianiste Jean Rondeau. Parallèlement à la composition, son activité d’arrangeur l’amène à collaborer régulièrement avec des institutions comme l’Orchestre Français des Jeunes, le Quatuor Debussy, l’Opéra de Rouen, mais aussi avec des artistes comme Yael Naim, Alex Beaupain, Tahiti Boy and the Palmtree Family.

Avis du public : Nicolas Worms

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire