Nicolas Briançon

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Irma la douce

1
2
3
4
5
  • 27 avis
Théâtre du Casino d'Enghien Enghien-les-Bains | le 08 janvier 2017 | Durée : 2h10 entracte inclus
COMEDIE & BOULEVARD, MUSIQUE & DANSE, Comédie musicale, Comédie sentimentale, Coups de coeur, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 69 €

Irma la douce jusqu'à 31% de réduction

1
2
3
4
5
  • 27 avis
Opéra de Massy Massy Cedex | le 27 novembre 2016 | Durée : 2h10 entracte inclus
COMEDIE & BOULEVARD, MUSIQUE & DANSE, Comédie musicale, Comédie sentimentale, Coups de coeur, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 25 €

 

Anciennement à l’affiche

Voyages avec ma tante

1
2
3
4
5
  • 42 avis
Pépinière Théâtre Paris | du 22 janvier au 14 mai 2016 | Durée : 1h20
COMEDIE & BOULEVARD, Molières 2015

Spectacle terminé depuis le 14 mai 2016

 

Nicolas Briançon

  • Biographie

Fils de magistrat, rien ne le prédisposait au théâtre. Mais à treize ans, après avoir assisté à une projection de La Flûte enchantée de Mozart, filmé par Bergman, il commence à s’intéresser à l’opéra. Il découvre la scène au Grand théâtre de Bordeaux. Il y suit des cours de théâtre, puis au théâtre de l’Atelier à Paris. Il repart quelque temps dans le sud-Ouest dans la troupe de Roger Louret, où il croisera la toute jeune Muriel Robin ou encore Annie Grégorio, Nicolas Marié, Elie Sémoun, Pierre Cassignard... Il y apprend le bonheur des tréteaux, des places de village, des spectacles montés en quelques jours, de la vie de troupe.

Mais il revient à Paris, travaille à la Comédie-Française où il est mis en scène par Yves Gasc dans Turcaret avec Roland Bertin. Puis on lui propose d’être assistant à la mise en scène de Jean Marais, il repartira de cette entrevue avec un rôle, et il créera Bacchus de Jean Cocteau au festival d’Anjou (dont il deviendra le directeur quelques années plus tard). Avant de le reprendre dans le théâtre de Jean-Claude Brialy aux Bouffes Parisiens. Cette collaboration avec Jean Marais durera dix ans, jusqu’à la mort de ce dernier. Outre Bacchus, il jouera sous sa direction La Machine infernale et à la demande de Jean Marais mettra en scène son dernier spectacle : Les Chevaliers de la table ronde de Jean Cocteau.

Parallèlement il joue au théâtre sans interruptions : avec Michel Fagadau (Enfin seuls), Jean-Paul Lucet (Le Roi Pêcheur de Julien Gracq) Francis Perrin (Le Mariage de Figaro), Françoise Fabian (Britannicus). Il participe à la création des « Années Twist » de Roger Louret au Palais des sports de Paris et aux Folies Bergères où le spectacle obtiendra le Molière du Meilleur spectacle musical. Il est assistant sur ce spectacle, et il assumera la gestion du spectacle à Paris et en tournée.

Après quatre ans de triomphe avec ce « musical », et de travail au service des autres, il décide de prendre en main son destin et monte Jacques et son maître de Milan Kundera. Trois nominations aux Molières plus tard, il enchaîne les spectacles, comme metteur en scène ou comédien : Ariane ou l’oubli de Michel Déon, Futur Conditionnel de Xavier Daugreilh au Tristan Bernard, Le Menteur de Corneille au Théâtre Hébertot, Les Directeurs de Daniel Besse (Molière du meilleur spectacle du théâtre privé), Antigone de Jean Anouilh au Théâtre Marigny avec Barbara Schulz et Robert Hossein, Pygmalion de Bernard Shaw (Huit nominations aux Molières), Le Prince travesti de Marivaux avec Pascale Arbillot et Valérie Karsenti, Le Malade imaginaire de Molière, La guerre de Troie n’aura pas lieu de Jean Giraudoux, Le Manège de Florian Zeller.

En 2004, il devient directeur du Festival d’Anjou dont il assume toujours la direction artistique après Jean Claude Brialy et Francis Perrin. Dans le même temps, on le voit de plus en plus souvent au cinéma (avec Michel Blanc, Valéria Bruni, Cédric Kahn, Cédric Klapisch, Sophie Fillières, Sophie Marceau, James Huth, Maiwen Le Bescot, Olivier Assayas, Audrey Estrougo). Et à la télévision (Marc Rivière, Claude D’Anna, Laurent Jaoui, Gilles Béhat, Charlotte Brandström, Marcel Bluwal).

Récemment il participe à deux des plus importantes créations de Canal+ : Carlos d’Olivier Assayas où il joue Jacques Vergès et Maison Close de Mabrouk el Mechri où il interprète le rôle principal masculin : le terrible Gaillac. Il y a deux ans, il met en scène au Festival d’Anjou La Nuit des Rois de Shakespeare (Sept nominations aux Molières dont celle de metteur en scène) et en 2011 Au moment de la nuit avec Anne Charrier au Studio des Champs Elysées. Il a terminé le tournage du Guetteur de Michele Placido avec Daniel Auteuil et Matthieu Kassovitz. Dans le même temps, il intègre le casting de la quatrième saison d’Engrenages pour Canal+.

En 2011, il a mis en scène Volpone ou le renard de Ben Jonson (avec Roland Bertin) au Théâtre de la Madeleine.

En 2013, Nicolas Briançon a mis en scène Divina au Théâtre des Variétés (avec Amanda Lear) et Mensonges d’états au Théâtre de la Madeleine (avec Samuel Le Bihan, Marie-Josée Croze et Mickaël Cohen).

En 2014, Nicolas Briançon met en scène Roméo et Juliette de Shakespeare au Théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris avec entre autres Ana Girardot et Niels Schneider.

  • Formation

Il suit le Cours Jean Darnel.

  • Comédien

Rodrigue, m.e.s. Roger Louret
Chérubin et Roméo, m.e.s. Jean-Paul Lucet
Le roi Pêcheur de J. Gracq, m.e.s. J.-P. Lucet
Enfin seuls
de L. Roman, m.e.s. M. Fagadau
La Célestine
de F.de Rojas, m.e.s. M. Tassencourt
Le manège de Florian Zeller
Les chevaliers de la Table Ronde
de Jean Cocteau
Les années Twist
, comédie musicale de Roger Louret (Molière du Meilleur spectacle musical 1996)
Ariane ou l'oubli de Michel Déon
Le Faiseur
de Balzac, m.e.s. F. Petit
Jacques et son maître de Milan Kundera - 3 nominations aux Molières 1999
Les Directeurs de Daniel Besse, m.e.s. Etienne Bierry - 2 Molières en 2001 (Meilleur auteur, Meilleure pièce de création)
Le plaisir de rompre et Le pain de ménage de Jules Renard
Futur conditionnel de Xavier Daugreilh au Théâtre Tristan Bernard (2002)
Antigone à Marigny avec Robert Hossein et Barbara Schulz (2003)
Jacques et son maître de Milan Kundera
Amy Robsart
de Victor Hugo, m.e.s. A.-A. Reille
Roméo et Juliette de W.Shakespeare, m.e.s. J.-P. Lucet
La machine infernale de J.Cocteau, m.e.s. J. Marais
Le mariage de Figaro de Beaumarchai, m.e.s. M. Tassencourt
Bacchus de Jean Cocteau, m.e.s. . Marais
Le Cid de Corneille, m.e.s. R. Louret
Turcaret de Lesage, m.e.s. Y. Gasc

  • Metteur en scène

Roméo et Juliette de Shakespeare
Mensonges d'État de Xavier Daugreilh
Divina
de Jean-Robert Charrier
D.A.F, marquis de Sade
Volpone
de Ben Jonson
Le Songe d'une nuit d'été
de Shakespeare
Jacques et son maître
de Milan Kundera - 3 nominations aux Molières 99 (Meilleure pièce de répertoire, Meilleur metteur en scène, Révélation masculine).
Le plaisir de rompre et Le pain de ménage de Jules Renard
Futur conditionnel de Xavier Daugreilh au Théâtre Tristan Bernard (2002)
Le Menteur de Corneille
Le Malade imaginaire de Molière
Le manège de Florian Zeller
Antigone d'Anouilh
Ariane ou l'oubli
de Michel Deon
Les chevaliers de la Table ronde de Jean Cocteau
Voyages avec ma tante de Graham Green - Molière 2015 du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre Privé

  • Au cinéma

Embrassez qui vous voulez de Michel Blanc
Au royaume des cieux de Valéria Bruni-Tedeschi
Gentille, réal. S .Fillières
L'avion, réal. C. Kahn
Les poupées russes, réal. C. Klapisch
Il est plus facile pour un chameau, réal. Valéria Bruni-Tedeschi
Dis-moi oui, dis-moi non, court métrage réal. N. Lvosly

  • A la télévision

Vénus et Apollon (série pour Arte)
La crim', réal. V. Monnet
Avocats et associés, réal. P. Triboit
L'insoumise, réal. C. d'Aanna
Brigade spéciale, réal. P. Dallet
Une fille dans l'azur, réal. M. Rivière et J.-P. Vergne
Duelles (épisodes 1 et 2, réal. L. Katrian
La tête en l'air, réal. M. Bertin
L'homme d'à côté, réal. S. Bertin
Blague à part - « Tueurs niais »

Avis du public : Nicolas Briançon

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire