Mourad Merzouki

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Boxe boxe jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre du Rond-Point Paris | du 23 mai au 18 juin 2017 | Durée : 1 heure
MUSIQUE & DANSE, Ados, Coups de coeur, Familial, Hip-hop, Primaire
RESERVER

À partir de 42 € , 31,50 € pour les adhérents

Boxe boxe jusqu'à 14% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre de Saint-Maur Saint-Maur-des-Fossés | le 03 mai 2017 | Durée : 1 heure
MUSIQUE & DANSE, Ados, Coups de coeur, Familial, Hip-hop, Primaire
RESERVER

À partir de 30,50 € au lieu de 35,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Mourad Merzouki / Cie Käfig - Agwa / Correria

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Parc de la Villette - Grande Halle Paris | du 22 au 26 novembre 2016 | Durée : 1h15
MUSIQUE & DANSE, Ados, Coups de coeur, Danses latines, Familial, Hip-hop, Primaire

Spectacle terminé depuis le 26 novembre 2016

 

Mourad Merzouki

A sept ans, il débute l’école du cirque et les arts martiaux. A dix-sept, sa rencontre avec le hip hop l’emmène vers un monde de danse. Les stages auprès de chorégraphes contemporains, comme Maryse Delente, Jean-François Duroure, Josef Nadj… lui donneront le goût pour les projets de création . En 1990, il rencontre Guy Darmet et Jean-Marie Bihl (CCTA Saint-Priest), qui seront les premiers à lui donner sa chance.

Premier succès chorégraphique en 1994, avec Athina, présenté à la Biennale de la Danse de Lyon, puis en France et à l’étranger. En 1995, il s’éloigne de la compagnie Accrorap, groupe San-priot, dont il est membre fondateur. En 1996, il présente, aux Rencontres Urbaines de hip hop de la Villette, le spectacle Käfig, qui donnera son nom à la compagnie. L’année 2000 voit le succès international du spectacle Récital ainsi que l’élaboration d’autres projets, comme la co-création Pas à Pas, avec la compagnie sud africaine, Siwele Sonka, et le Cabaret urbain.

2001 commence, en février, avec la présentation de la création Dix versions, commande de la Maison de la Danse, et la poursuite de la tournée de Récital.

L’année 2002 s’annonce pleine de nouveaux projets : la réalisation d’une nouvelle création présentée en janvier 2003 à Suresnes Cité Danse, et d’une co-création franco-algérienne pressentie pour mars-avril 2003.

En janvier 2006, Terrain Vague plonge dans l’enfance et le parcours du chorégraphe dans un no man’s land fantasmé. Pour la première fois, Mourad Merzouki raconte une histoire. Dans un espace ludique, coloré, ouvert à tous les possibles, les danseurs hip-hop rejoints par des artistes issus du théâtre et des arts de la piste rivalisent d'audace et de virtuosité. Un spectacle éclectique pour un voyage visuel, sensoriel, chorégraphique et musical d'une vitalité débordante.

Avec Tricôté en 2008, Mourad Merzouki dévoile les coulisses d’un spectacle et inaugure une nouvelle résidence à l’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône. Sur la musique de AS'N, collaborateur artistique fidèle, cette pièce tout public décline toutes les étapes d’une création, des auditions jusqu’à la représentation.

Parallèlement à ses créations, Mourad Merzouki collabore avec d’autres artistes. De la coopération avec le chorégraphe sud-africain Jay Pather est né le spectacle Pas à Pas, mélange détonnant de danses traditionnelles zoulous et de hip-hop. En 2002, il signe une Fable à la Fontaine Le Chêne et le Roseau, destinée au jeune public, dans le cadre du projet piloté par Annie Sellem. Claudia Stavisky, directrice artistique du Théâtre des Célestins de Lyon, l’invite à mettre en scène La Cuisine d’Arnold Wesker (2004), puis L'Age d'Or de Georges Feydeau (2005).

Côté cinéma, il a participé au premier long métrage de Marc Jolivet, en travaillant sur toutes les scènes de danse, chorégraphiant des comédiens, toute génération confondue comme Ginette Garcin. Il a aussi participé à la chorégraphie des quatre saisons avec le duo de patineurs artistiques Nathalie Pechalat et Fabian Bourzat. Pour l'Année de l'Algérie en France, il crée Mekech Mouchkin - Y’a pas de problème (2003) avec des danseurs algérois. Mourad Merzouki est invité à collaborer avec des artistes étrangers, contribuant ainsi au rayonnement international de la compagnie Käfig.

Récemment, il a adapté pour les danseurs chinois de la Beijing Modern Dance Company le spectacle Récital, crée 10 ans auparavant. En 2009, Mourad Merzouki chorégraphie aux côtés de Jeannot Painchaud la prochaine création en Corée du cirque Eloize (Montréal), ainsi qu'une pièce pour le Festival « Dancing in Automn » avec des danseurs taïwanais. L’année 2008 est consacrée, entre autres, à la création d’Agwa avec onze danseurs brésiliens, pour la Biennale de danse de Lyon dont Mourad Merzouki est « l’artiste invité ». Cette même année il met en scène Les Pointillés qui tire un fil rouge entre les villes participantes au Défilé, sur le thème Légendes d’Avenir et dont il signe pour la troisième fois la direction artistique pour les villes de St Priest et Bron.

Depuis janvier 2006, la Compagnie Käfig est en résidence à l’Espace Albert Camus de Bron. Cette implantation lie le théâtre avec le festival Karavel, créé en 2007 à l'initiative de la compagnie, programmant notamment une dizaine de compagnies hip hop et d'autres actions dans la ville. En 2009, Pôle Pik, nouveau lieu de création et de développement chorégraphique ouvre ses portes à Bron. Il poursuit et développe la diffusion de la danse hip hop tout en offrant à Mourad Merzouki un lieu de création stable.

En juin 2009, Mourad Merzouki est nommé à la direction du Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne.

Avis du public : Mourad Merzouki

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire