Michèle Losier

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Cosi fan tutte

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra Garnier Paris | du 26 janvier au 19 février 2017 | Durée : 3h40 avec un entracte
MUSIQUE & DANSE, Ballet, En langue étrangère, Opéra, Sélection Evénement
RESERVER

À partir de 214,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Castor et Pollux

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | du 13 au 21 octobre 2014 | Durée : 2h30 environ
MUSIQUE & DANSE, Musique classique, Opéra

Spectacle terminé depuis le 21 octobre 2014

 

Michèle Losier

La mezzo-soprano canadienne Michèle Losier est acclamée par la critique tant pour la haute qualité de son jeu que pour la solidité de sa technique et la beauté de son timbre. On a pu l’entendre à l’Opéra de Sydney dans une production particulièrement remarquée de Werther de Massenet, où la critique a salué « une magnifique prestation, marquée par la maturité émotionnelle et la virtuosité vocale » (The Australian).

Lauréate du Concours Musical International Reine Élisabeth de Belgique en 2008 où elle s’est imposée comme une « révélation » (Le Soir) et des Auditions du Metropolitan Opera en 2005, elle a fait ses débuts dans la prestigieuse maison d’opéra new-yorkaise à l’automne 2007 dans Iphigénie en Tauride, où elle a chanté Diane sous la direction de Louis Langrée.

La saison 2009-2010 réserve de beaux débuts à Michèle avec notamment les rôles de Dorabella au Arizona Opera, Mercedes à la Scala de Milan, Donna Elvira au Palm Beach Opera, Cherubino au Washington Opera, de même que Wellgunde et Grimgerde dans le monumental Ring de Wagner au Seattle Opera. On a même pu l'entendre pour la première fois avec l’Orchestre Symphonique de Montréal dans une création de Gilles Tremblay, sous la baguette de Kent Nagano.

Au cours des saisons suivantes, elle fait également ses premières apparitions à Covent Garden, au San Francisco Opera, à l’Opéra-Comique de Paris et à l’Opéra de Santiago au Chili. On la voit aussi faire un retour sur la scène de l’Opéra de Montréal et sur celle du Metropolitan Opera de New York.

Dans la foulée du succès remporté au Concours Reine Élisabeth au printemps 2008, Michèle a réalisé avec la collaboration du pianiste Daniel Blumenthal son premier enregistrement, consacré aux mélodies de Duparc. Le disque a été lancé à Bruxelles en avril 2009 sous étiquette Fuga Libera, et Michèle l’a présenté au cours d’une tournée de récitals parrainée par la Banque Fortis en Europe.

On a pu l’entendre interpréter Nicklausse dans Les Contes d’Hoffmann au Boston Lyric Opera, Diane au Seattle Opera, Mrs. Grose dans The Turn of the Screw et Lazuli dans L’Étoile à l’Opéra de Montréal. Elle a également été membre du Merola Opera Program à San Francisco, de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal et du Studio d’Opéra de la Juilliard School à New York.

En concert, ses projets ont inclus la 9e Symphonie de Beethoven avec l’Orchestre Métropolitain de Montréal et le Seattle Symphony Orchestra, les Kindertotenlieder de Mahler en Belgique, la Petite Messe Solennelle de Rossini pour la Société André-Turp avec l’ensemble Viva Voce, le Requiem de Mozart en tournée américaine avec les Violons du Roy et une participation au May Festival de Cincinnati avec Maestro James Conlon. Elle a aussi donné un récital consacré à Berlioz, Hahn, Obradors et Grieg dans le cadre du Festival de Lanaudière en juillet 2008.

En plus des rôles énumérés précédemment, son répertoire lyrique inclut des personnages aussi variés que Hänsel (Hänsel und Gretel), Concepcion (L’Heure Espagnole), L’Enfant (L’Enfant et les Sortilèges), Stefano (Roméo et Juliette), Siebel (Faust), Komponist (Ariadne auf Naxos), Romeo (I Capuleti e i Montecchi) et Dido (Dido and Aeneas). Michèle Losier se distingue également au concert dans les œuvres sacrées de Rossini, Vivaldi, Handel, Dvořák et Bach et en récital dans les œuvres marquantes du répertoire de la mélodie et du lied, de la musique ancienne aux créations contemporaines. On a pu l’entendre en Angleterre, aux États-Unis, en France, en Belgique, en Italie ainsi qu’au Québec et au Nouveau-Brunswick, sa province natale du Canada.

Diplômée de l’Université McGill, Michèle Losier a reçu de nombreuses bourses et subventions, notamment de la Fondation Jacqueline Desmarais, du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada, ainsi que de la Fondation Sylva-Gelber. Elle a remporté le premier prix au concours des Journées de la Musique française en 2000, le premier prix en chant au Concours de musique du Canada en 2001 et a été finaliste au Concours des Jeunes Ambassadeurs Lyriques du Canada pendant plusieurs années. En 2004, on lui a décerné le premier prix en mélodie française et le troisième prix en opéra au Concours International de Chant de Marmande en France et le deuxième prix au concours de l’OSM Standard Life au Canada.

Avis du public : Michèle Losier

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire