Marcel Cuvelier

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Marcel Cuvelier

La Leçon jusqu'à 18% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Huchette Paris | du 18 février 1957 au 31 décembre 2016 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 28,50 € , 23,50 € pour les adhérents

La Cantatrice chauve + La Leçon jusqu'à 16% de réduction

1
2
3
4
5
  • 3 avis
Huchette Paris | du 01 octobre 2015 au 30 décembre 2016 | Durée : 2 heures
CONTEMPORAIN, Coups de coeur
RESERVER

À partir de 41 € , 34,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Landru

1
2
3
4
5
  • 7 avis
Marigny Paris | du 01 décembre 2005 au 02 avril 2006
COMEDIE & BOULEVARD

Spectacle terminé depuis le 02 avril 2006

 

Marcel Cuvelier

Le comédien et metteur en scène Marcel Cuvellier est décédé le mardi 6 janvier 2015, à Paris, dans sa 91 année.

Il était le mari de la comédienne Thérèse Quentin et le père de deux filles (Lucile, née d’une première union, et la comédienne Marie Cuvelier).

« Marcel Cuvelier semble avoir eu pour amis et confidents Mirbeau, Jules Renard, Proust et Maupassant. Il incarne l’honnête homme élégant et cultivé, la France profonde et républicaine. Or, sous ses airs fin de siècle - l’autre - Marcel Cuvelier a toujours cherché le neuf, l’inédit, l’insolite, l’aventureux. Il monte Ionesco, Pérec, Carragiale, il adapte et joue Oblomov... sans moyens, sans structure, sans subvention, avant que le théâtre ne devienne institutionnel, il met son talent, son prestige, son courage au service des textes d’auteurs inconnus. Souffrez que l’un de ceux qu’il a inventé lui dise -une fois n’est pas coutume- merci du fond du coeur à travers ces quelques lignes dites de circonstances. » Jean-Claude Grumberg

  • Metteur en scène

- 1951 : La Leçon de E. Ionesco
Paris vaut bien une messe de Robert Reverger
Histoire de " on "  de Jean-Claude Grumberg
- 1954 : Le jeu de l’amour et de la mort de R. Rolland
- 1955 : La lettre perdue de I.-L. Caragiale
- 1963 : Oblomov de Gontcharov, adapt. Marcel Cuvelier
- 1968 : Demain une fenêtre sur rue de J.-Cl. Grumberg
- 1968 : A la fin était le bang de R. de Obaldia
- 1970 : L’augmentation de G. Pérec, création Gaîté Montparnasse
- 1975 : Elle, elle et elle de C. Vallabrègues, montage M. Cuvelier
- 1985 : Rhapsodie béton de G. Michel
- 1985 : Ma femme de A. Tchékhov, adapt. Marcel Cuvelier
Pour l'amour de l'humanité de Marcel Cuvelier
Tueur sans gage de Eugène Ionesco
- 1987 : Lettre d’une inconnue de S. Zweig, adapt. A. Laurent
- 1991 : Je ne me souviens plus de rien ; Clara de A. Miller, adapt. P. Vervisch
- 1992 : Le train pour Limoges de M. Cuvelier
- 1994 : Quatre lundis de Darnetal de M. Cuvelier
- 1995 : Lilian de W. Luce, adapt. P. Vervisch
- 1996 : Théâtre en miettes de E. Ionesco
- 1999 : Le domaine des femmes de A. Tchékhov, adapt. Marcel Cuvelier

  • Acteur

Marcel Cuvelier a joué au théâtre et à la télévision plus de deux cents rôles.

- Au théâtre :
Paris vaut bien une messe
, m.e.s. Marcel Cuvelier
Mon père avait raison
, m.e.s. Jean-Claude Brialy (Molière 2000 du meilleur second rôle)
Bel ami, m.e.s. Didier Long
Fin de partie, m.e.s. Armand Delcampe
Quatre lundis de Darnetal, m.e.s. Marcel Cuvelier
Le Train pour Limoges, m.e.s. Marcel Cuvelier
Je ne me souviens plus de rien et Clara, m.e.s. Marcel Cuvelier
Comme tu me veux, m.e.s. M. Atias
Orage, m.e.s. Jacques Rosner
L’Avare, m.e.s. Roger Planchon
L’Hurluberlu, m.e.s. Gérard Vergez
La Prise de l’école de Madubai, m.e.s. M. Margrais,
Il a joué également dans Oblomov, Le Roi se meurt, Le Misanthrope, Le Cochon noir, Le Pont japonais, Equus, La Grotte...

- A la télévision :
P.J.
Mesaventures (grèves en dessous de zéro)
Côté coeur : un cartable d'écolière
La Bourse ou la vie
, réal. R. Pigaut
Maigret
, L’homme qui a sauvé Londres, réal. Jean Lhote
Vidocq
, réal. Robert Valley
Vipère au poing
, réal. Pierre Cardinal
Robert Houdin
, réal. Robert Valley
Un certain Badinguet
, réal. Jean-Paul Sassi
Madame Bovary
, réal. Pierre Cardinal
Napoléon III

Diderot

Maupassant

Aristide Briand

Il est aussi le commentateur attitré de la série «Palettes» d’Alain Jaubert.

- Au cinéma :
L’oeil du maître
, réal. Stéphane Kurc
Le combat dans l’île, réal. Alain Cavalier
L’héritier, réal. Philippe Labro
L’aveu, réal. Costa Gavras
Stavisky, réal. Alain Resnais
La guerre est finie
Le grand Meaulnes, réal. Albicocco
Les bonnes causes, réal. Christian-Jaque
La vérité, réal. Henri-Georges Clouzot
Le doulos, réal. Jean-Pierre Melville
Chronique provinciale, réal. Jean-Paul Rappeneau
Ascenseur pour l’échafaud, réal. Louis Malle

  • Auteur (écriture ou adaptation)

Pour l'amour de l'humanité
L'Ormaie
Le train pour Limoges
Quatre lundis de darnetal
Oblomo
Ma femme
Le Royaume des femmes
Elle, elle et elle

Marcel Cuvelier a reçu le Prix du théâtre 2000 de la Société des Auteurs.

Avis du public : Marcel Cuvelier

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire