Lydia Tchoukovskaïa

1
2
3
4
5



+ d’infos

Anciennement à l’affiche

Les insoumises

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Colline (Théâtre National) Paris | du 20 septembre au 20 octobre 2016 | Durée : 1h30 par spectacle environ
CONTEMPORAIN, Biopic, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 20 octobre 2016

 

Lydia Tchoukovskaïa

Née en 1907, Lidia Tchoukovskaïa est la fille de Korneï Tchoukovski, célèbre critique et écrivain de la littérature enfantine.
Après des études à l’Institut d’histoire de l’art auprès des "formalistes russes", elle travaille aux Éditions pour enfants, sous la direction du poète Marchak et collabore à plusieurs revues.
En 1938 son mari, Matvei Bronstein, est fusillé. Elle échappe à l’arrestation en quittant Leningrad et reste sans travail.
En 1939, elle écrit Sofia Petrovna, document unique et bouleversant sur la période des grandes purges. (Traduit en Français sous le titre La Maison déserte par Serge Duchesne aux Editions Calmann-Lévy, Paris 1975).
Elle publiera ensuite La Plongée, (traduction française de A.Bloch, Calmann-Lévy, 1989), tiré de son journal d’après-guerre, La parole est aux enfants, sur les enfants traumatisés par la guerre, Dans le laboratoire d’un rédacteur, réflexion sur la langue russe inspirée par son travail d’éditrice. Seront également publiés : Les Décembristes, explorateurs de la Sibérie, Passé et méditations de Herzen et Boris Jitkov,
Ses "Lettres ouvertes" aux journaux soviétiques ne seront jamais publiées mais circuleront très largement sous le manteau. Elles lui vaudront une immense popularité.
En 1974 elle est exclue de l’Union des Écrivains. Elle publiera Procès d’une exclusion, traduit en français sous le titre Les Chemins de l'Exclusion par Georges Brissac aux Editions Encre (et malheureusement épuisé).
En 1976 paraîtra (en russe) le premier tome de Notes sur Akhmatova (1939 à 1941) aux éditions YMAC-Press de la librairie russe de la rue de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris. Suivra un second tome couvrant la période 1952 à 1962. Mais c’est seulement en 1997 que seront édités chez un éditeur de Moscou les trois tomes de Notes sur Akhmatova allant de 1939 à 1966, année de la mort d’Akhmatova. Les deux premiers tomes sont traduits en partie en français par Lucile Nivat et Geneviève Leibrich ; ils ont été réunis sous un volume unique ayant pour titre Entretiens avec Anna Akhmatova aux éditions Albin Michel, Paris 1980.

Lidia Tchoukovskaïa meurt le 7 février 1996 ; elle aura travaillé jusqu’aux derniers instants de sa vie à ses notes sur Akhmatova.

"Il y a trop de bruit, trop de monde partout, autour de moi. Je vis dans la hâte, tout est brouillon, gagner son pain, tous ces gens et moi, au milieu de tout ça, tout ce fouillis, les gens, la vie de chaque jour, le travail, ça anéantit en moi le son du mot. Je n'aurais qu'à attendre : je n'attends pas, j'écris, je bâcle. J'ai bâclé cinq pages, je les ai corrigées, corrigées : c'est irréparable. Je suis en dessous du sujet, est-ce que je pourrai seulement l'atteindre ? On me félicite mais moi, je sais. Il n'y a pas de rythme dans cet article parce qu'il n'y en a pas dans ma vie. Pas de rythme, c'est bien le signe que la pensée n'est pas là. Même mon journal, je m'agite, je gagne ma vie et j'écris tout trop vite, je ne peux pas écrire, je ne peux que prendre des notes. "Les mots ont du mal à prendre." Lidia Tchoukovskaïa

Quelques repères chronologiques

1889 Naissance d'Anna Andreïevna Gorenko.
1907 Naissance de Lidia Korneïevna Tchoukovskaïa.
1912 Publication du premier recueil d'Anna Akhmatova, Soir. Naissance de son fils, Lev (Liova).
1921 Exécution de Goumiliev, premier mari d'Anna Akhmatova , père de Lev.
1922 Akhmatova ne sera plus publiée jusqu'en 1940.
1931 Naissance d'Eléna (Lioucha), fille de Lidia Tchoukovskaïa.
1935 Première arrestation de Nikolaï Pounine et de Liova. Ils sont vite libérés.
1938 Arrestation et exécution de Bronstein, mari de Lidia Tchoukovskaïa. Mort du poète Mandelstam dans un camp de transit. Mort de Constantin Stanislavski. Deuxième arrestation de Liova. Il est envoyé en relégation en Sibérie.
1940 Anna Akhmatova est à nouveau publiée. Elle est admise à l'Union des Ecrivains. Exécution de Vsevolod Meyerhold.
1946 Rapport de Jdanov. Anna Akhmatova est exclue de l'Union des Ecrivains. On ne la publie plus.
1953 Mort de Staline.
1956 XXe Congrès. Les crimes de Staline sont dénoncés. Liova revient de déportation.
1958 Prix Nobel à Boris Pasternak pour Docteur Jivago. Il est exclu de l'Union des Ecrivains.
1960 Mort de Boris Pasternak.
1961 Anna Akhmatova est à nouveau publiée, après quinze ans d'interdiction.
1965 Publication à Paris, en russe, du récit de Lidia Tchoukovskaïa, Sofia Petrovna sous le titre La Maison déserte.
1966 Mort d'Anna Akhmatova.
1969 Mort de Korneï Tchoukovski. Lidia Tchoukovskaïa est exclue de l'Union des Ecrivains.
1996 Mort de Lidia Tchoukovskaïa.

Avis du public : Lydia Tchoukovskaïa

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire