Prochainement à l’affiche

José Montalvo -  Y Olé jusqu'à 22% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Chaillot - Théâtre National de la Danse Paris | du 06 au 20 janvier 2017 | Durée : 1h10
MUSIQUE & DANSE, Ados, Coups de coeur, Sélection Spectacle à partager
RESERVER

À partir de 12 €

 

Anciennement à l’affiche

José Montalvo / National Dance Company of Korea - Shiganè naï

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Chaillot - Théâtre National de la Danse Paris | du 16 au 24 juin 2016
MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur, Théâtre d'ailleurs

Spectacle terminé depuis le 24 juin 2016

 

José Montalvo

  • Formation artistique

Fils de réfugiés espagnols né à Valence en 1955, José Montalvo voulait, enfant, rencontrer Jean de La Fontaine en chair et en os.

Il se souvient de l’éblouissement heureux et excité qui le saisissait à la vue de toutes les jupes tourbillonnantes de la compagnie Flamenca, dans laquelle dansait sa mère, qui sut aussi lui faire partager son goût pour les comédies musicales américaines. Avec son père (architecte), il découvre l’univers burlesque du cinéma muet.

Au sortir de l’adolescence, il entreprend des études d’histoire de l’art et d’arts plastiques, et se met à adorer la constellation dada et ses innombrables inventions. Il se passionne aussi pour les artistes dont l’effervescence créatrice jaillit du mélange des langages.

Quelques années plus tard, il mène parallèlement à ses études universitaires, l’apprentissage de la danse auprès de l’américain Jérôme Andrews, ainsi que de Françoise et Dominique Dupuy, disciples du chorégraphe " expressionniste " Jean Weidt. Il danse dans leur compagnie, Les Ballets modernes de Paris, et enrichit sa formation en suivant les stages de Carolyn Carlson, Lucinda Childs, Alwin Nikolaïs et Merce Cunningham.

  • Chorégraphe de l'éphémère : des pièces à-danser-soi-même

José Montalvo commence par réaliser de courtes pièces ludiques, sortes d’aphorismes chorégraphiques, de fugaces mini-romans d’émotions dansées, tour à tour dérisoires, érotiques, tragiques, comiques, pour lesquelles il reçoit différents prix internationaux aux concours de Nyon, en Suisse (1986), Paris (1987), Cagliari, en Italie (1988).

Ces pièces sont interprétées par Dominique Hervieu : c’est le début d’une aventure artistique et d’une profonde complicité, qui donnera naissance à la Compagnie Montalvo-Hervieu (1988).

En 1989, il s’engage dans une voie nouvelle : la création d’événements in situ, qui proposent aux habitants d’une ville une pièce chorégraphique écrite sur mesure pour eux. Œuvres éphémères qui permettent à ceux qui le souhaitent d’entrer concrètement dans la danse et d’en éprouver les sensations, et les émotions.

Danses à voir et à danser rassemblent entre trois cents et trois mille personnes de tous âges, de tous horizons et constituent, sur un mode ludique, une tentative de reconquête de la fête et du plaisir de danser.

En juillet 1993, il participe aux " Arts Etonnants " au Théâtre National de Chaillot, dans le cadre du Festival Paris Quartier d’Eté. A l’initiative de Michel Reilhac, il propose au public du Bal Moderne de se réapproprier la danse à travers des pièces à-danser-soi-même.

  • Fresque de pièces

Sur la Scène nationale de Mâcon, il crée en novembre 1993, avec la complicité du vidéaste Michel Coste, Double Trouble, pièce inaugurale qui confronte l’image technologique et la présence physique des corps des danseurs.

Depuis cette période, José Montalvo assisté de Dominique Hervieu s’investit dans la production d’un ensemble d’œuvres qui se répondent et qui, tout en se suffisant à elles-mêmes pourront être un jour saisies dans leur ensemble, à la manière d’une grande fresque baroque :
1994 Hollaka Hollala
1996 La Gloire de Jérôme A
Pilhaou Thibaou
Les Surprises de Mnémosyne
, au Maggio Fiorentino pour le Ballet du Teatro Comunale de Florence
1997 La Mitrailleuse en état de grâce. Suivra une seconde pièce. Toutes deux recevront le Grand prix du Concours International de danse de Paris en 1999 puis 2000.
Paradis
1999 Le Jardin io io ito ito, Laurence Olivier Awards for 2001, meilleur spectacle de danse de l’année
2001 Un nioc de paradis, de José Montalvo, m.e.s. Dominique Hervieu, José Montalvo
2002 Babelle heureuse de Dominique Hervieu, José Montalvo, m.e.s. José Montalvo
2004 Tati, de Jérôme Deschamps, Dominique Hervieu, Macha Makeieff, José Montalvo
2005 On danƒe avec Dominique Hervieu
2006-2007 La Bossa Fataka de Rameau, Théâtre Suresnes Jean Vilar

En juin 1998, José Montalvo et Dominique Hervieu sont nommés directeurs du Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne, succédants ainsi à Maguy Marin.

Il crée en 1999 pour les danseurs étoiles de l’Opéra National de Paris Le Rire de la lyre.

En mai 2000, pour l’ouverture du 53ème Festival International du Film de Cannes, il compose avec Dominique Hervieu Variation au Paradis, pièce exclusivement créée pour l’occasion. En juin 2000, il est nommé par Catherine Tasca directeur de la danse au Théâtre National de Chaillot. En 2001, il est nommé Chevalier des Arts et des Lettres.

Il a travaillé à la mise en scène et à la chorégraphie des Paladins, opéra de Rameau sous la direction musicale de William Christie, créé en mai 2004 au Théâtre du Châtelet à Paris.

En 2008, avec Dominique Hervieu ils créent et mettent en scène un spectacle de danse intitulé Gershwin, qui sera dansé par leur compagnie. En 2010, ils montent Orphée, et en 2012 Don Quichotte du Trocadéro.

Avis du public : José Montalvo

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire