Joachim Latarjet

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Philippe Decouflé - Solo jusqu'à 29% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Les Gémeaux - Scène Nationale de Sceaux Sceaux | du 03 au 05 février 2017 | Durée : 1 heure
MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur, Danse contemporaine
RESERVER

À partir de 31,50 € , 22,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Réparer les vivants

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Paris-Villette Paris | du 08 au 17 avril 2016 | Durée : 1h20
CONTEMPORAIN, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 17 avril 2016

 

Joachim Latarjet

Musicien tromboniste, il est un des membres fondateur de la compagnie Sentimental Bourreau et participe à toutes les créations depuis 1989.

  • Au théâtre

Comme musicien :
2007 Solo - Le doute m'habite de Philippe Decouflé. Avec le Quatuor Psophos.
Imprécation II, m.e.s. Michel Deutsch, 1993,
Imprécation IV
, m.e.s. Michel Deutsch, 1996
Imprécation 36, m.e.s. Michel Deutsch, 1999
L’Été indien d'Armand Gatti, m.e.s. Armand Gatti, 1998
Carte blanche à André Wilms, m.e.s. André Wilm 1997
Les Chasses du comte Zaroff, m.e.s. Mathieu Bauer, 2001
Die Blauen… d'Heiner Müller, m.e.s. Wanda Golonka, 2001
Ajax Drei Time, m.e.s. Wanda Golonka, 2003
L'exercice a été profitable Monsieur, 2003

Il a composé la musique du Solo de Philippe Decouflé.

Comme comédien avec :
Départ, m.e.s. Jean-Paul Delore, 1982
Asvel pok ta pok
, m.e.s. Jean-Paul Delore, 1985
La Chanson d’amour et de mort du cornette
de Christoph Rilk, m.e.s. Jean-Paul Delore, 1989
Roberto Zucco de Bernard Marie Koltès, m.e.s. Bruno Boëglin, 1992.

  • Au cinéma

Comme musicien :
La Vie est dure, nous aussi
de Charles Castella, 1997
L’Homme que j’aime de Stéphane Guisti, 1997
Bella Ciao
de Stéphane Guisti, 2001
La Cloche de Charles Berling, 1997
Habiter et demeurer quelque part de Stéphane Gatti, 2000.

Avis du public : Joachim Latarjet

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire