Jean-Pierre Gesbert

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Café polisson jusqu'à 18% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | du 03 au 04 mars 2017 | Durée : 1h20
MUSIQUE & DANSE, Chanson française, Théâtre musical
RESERVER

À partir de 25,50 € , 21 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Chansons sans gêne

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de la Tempête Paris | du 13 au 22 mai 2016
MUSIQUE & DANSE, Théâtre musical

Spectacle terminé depuis le 22 mai 2016

 

Jean-Pierre Gesbert

Après des études littéraires et musicales, Jean-Pierre Gesbert aborde le métier de comédien avec Jean-Louis Martin-Barbaz, avec qui il collabore ensuite régulièrement, en particulier au Centre Dramatique National des Pays du Nord de 1982 à 1991. Parallèlement il travaille avec Laurent Pelly, Jérôme Savary et Hervé Van der Meulen, comme comédien, chanteur et/ou pianiste.

Depuis 1993, il enseigne le chant aux élèves-comédiens de l’Ecole du Studio à Asnières et réalise avec la troupe du Studio des spectacles de cabaret : La fête, Les années folles, A nos amours, Voyages, A table !, Chansons de trottoirs, Chansons de bêtes, Bon Anniversaire, La Diva de l’Empire revue 1900, Du rire aux armes en 2005 ainsi qu’une opérette, Phi-Phi.

En tant que pianiste il accompagne Les bouchons chantent Mireille et Jean Nohain au Théâtre de la Potinière, puis à Chaillot et en tournée (1992-95), accompagne Philippe Meyer dans ses spectacles Causerie (1997-2000) et Paris la grande (2001), ainsi que des chanteuses telles que Fabienne Guyon, Mona Heftre, Nathalie Joly dans Cabaret de l’exil de Weil et Lydie Pruvot dans Conjugaison Fatale.

Il chante le rôle-titre dans Monsieur Choufleuri restera chez lui... de Jacques Offenbach au Théâtre Silvia Monfort (1999), et le rôle de Monsieur de Crécy-Crécy dans Le Château à Toto au Studio-Théâtre d’Asnières-sur-Seine et au CNR de Boulogne-Billancourt (2001). En 2002, il participe à la création du cabaret Caussimon. Il est aussi Wilhem Fermtag, le pianiste dans Les loufoques parlent aux loufoques, un spectacle de Pierre Dac. En 2003, il crée avec la compagnie l’Air de rien et le Studio d’Asnières un spectacle sur Boby Lapointe, Où est-il l’été ?. En 2007 il prend part à Coups de foudre de Gabrielle Laurens, Jean-Baptiste Arnal et Catherine Robert, m.e.s. Jean-Baptiste Arnal.

En 2008 il joue dans Les trente millions de Gladiator de Eugène Labiche et Philippe Gilles, m.e.s. Hervé Van Der Meulen, puis dans La Cerisaie d'Anton Tchekhov, m.e.s Jean-Louis Martin-Barbaz.

En 2010, il joue dans Je ne sais quoi de Nathalie Joly, m.e.s. Jacques Verzier et dans La Dame de chez Maxim de Georges Feydeau, m.e.s. Hervé Van der Meulen.

Avis du public : Jean-Pierre Gesbert

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire