Actuellement à l’affiche : Jean-Pierre Bacri

Les femmes savantes

1
2
3
4
5
  • 28 avis
Théâtre de la Porte Saint-Martin Paris | du 10 septembre au 30 octobre 2016 | Durée : 2 heures
CLASSIQUE, A ne pas manquer, Comédie de moeurs, Coups de coeur, Sélection Comédie, Sélection Spectacle à partager, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Prochainement à l’affiche

Cuisine et dépendances jusqu'à 14% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Porte Saint-Martin Paris | du 14 janvier au 26 février 2017
COMEDIE & BOULEVARD, Comédie de moeurs, Sélection Comédie, Tête d'affiche
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Un air de famille

1
2
3
4
5
  • 7 avis
A la Folie Théâtre Paris | du 30 juin au 30 juillet 2016 | Durée : 1h10
COMEDIE & BOULEVARD

Spectacle terminé depuis le 30 juillet 2016

 

Jean-Pierre Bacri

Jean-Pierre Bacri  est né le 24 Mai 1951 à Castiglione (Algérie)

Enfant, il découvre le Septième Art grâce à son père, guichetier d'un cinéma le week-end. Il quitte l'Algérie et émigre avec ses parents à Cannes en 1962. Là, il poursuit ses études au lycée Carnot dans le but de devenir professeur de latin et de français.

En 1976, il monte à Paris et abandonne l'idée d'enseigner pour travailler dans la publicité. Il suit également une formation de comédien au cours Simon.

  • Ecriture

Il écrit sa première pièce, Tout simplement, en 1977, puis Le Timbre (1978) et reçoit le Prix de la fondation de la vocation en 1979 pour Le Doux visage de l'amour.

En 1993, il se lance à nouveau dans l'écriture de scénarios avec sa compagne Agnès Jaoui et crée Cuisine et dépendances. La pièce et son adaptation cinématographique sont un succès. Leur fructueuse collaboration se poursuit avec Smoking/No Smoking, Un air de famille, On connaît la chanson et Le Goût des autres, films pour lesquels le couple Jaoui-Bacri remporte respectivement les César 1994, 1997, 1998 et 2001 du meilleur scénario.

Haut de page

  • Au théâtre

Il joue avec la compagnie Jean-Pierre Bouvier : Les catcheuses, Lorenzaccio, Dom Juan, Ruy Blas, Ceux qui font les clowns.
Batailles
, m.e.s. Jean-Michel Ribes
L'anniversaire
, m.e.s. Jean-Michel Ribes
 Schweyk dans la seconde guerre mondiale
de Bertold Brecht, m.e.s. Jean-Louis Martinelli

Haut de page

  • Filmographie sélective

Durant les années quatre-vingt dix, Jean-Pierre Bacri acquiert une certaine popularité et s'impose véritablement sur le devant de la scène cinématographique grâce aux personnages qu'il compose : souvent bougons, râleurs, mais sympathiques...

1979 Le Toubib de Pierre Granier-Deferre
1981 Le Grand Pardon d'Alexandre Arcady
1982 Edith et Marcel de Claude Lelouch
1983 La Septième cible de Claude Pinoteau
1985 Subway de Luc Besson (nomination au César 1986 du meilleur acteur dans un second rôle)
La Galette du roi de Jean-Michel Ribes
1986 Mort un dimanche de pluie de Joël Santoni
Rue du départ de Tony Gatlif
1987 L'été en pente douce de Gérard Krawczyk
1988 Les Saisons du plaisir de Jean-Pierre Mocky
1989 Mes meilleurs copains de Jean-Marie Poiré
1990 La Baule-les-Pins de Diane Kurys
1992 Le Bal des casse-pieds d'Yves Robert
L'Homme de ma vie de Jean-Charles Tacchella
1994 La Cité de la peur d'Alain Berberian
1996 Un air de famille de Cédric Klapisch
1997 Didier d' Alain Chabat
On connaît la chanson d'Alain Resnais
1998 Place Vendôme de Nicole Garcia
1999 Kennedy et moi de Sam Karmann
Le goût des autres d'Agnès Jaoui
Peut-être de Cédric Klapisch
2002 Astérix et Obélix : mission Cléopâtre d'Alain Chabat (voix)
Une femme de ménage de Claude Berri
2003 Les Sentiments de Noémie Lvovsky
2004 Comme une image d'Agnès Jaoui

Haut de page

Avis du public : Jean-Pierre Bacri

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire