Actuellement à l’affiche : James Thiérrée

La grenouille avait raison

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre du Rond-Point Paris | du 01 au 31 décembre 2016
CONTEMPORAIN, Cirque, Coups de coeur, Sélection Evénement, Tête d'affiche

Spectacle complet

 

Prochainement à l’affiche

La grenouille avait raison

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Opéra de Massy Massy Cedex | du 20 au 21 mai 2017
CONTEMPORAIN, Cirque, Coups de coeur, Sélection Evénement, Tête d'affiche

Spectacle complet

 

Anciennement à l’affiche

Raoul

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Opéra Comique Paris | du 19 au 25 juillet 2014 | Durée : entre 1h et 1h30
CONTEMPORAIN, Cirque, Coups de coeur, Paris quartier d'été

Spectacle terminé depuis le 25 juillet 2014

 

Photos & vidéos

James Thiérrée

Spectacles
Deux trois mots a propos de mon Hanneton…

  • Formation

James Spencer Henry Edmond Marcel Thiérrée est né le 2 mai 1974 à Lausanne. Il fait sa première apparition en 1978 sous le chapiteau familial du Cirque Bonjour, créé par ses parents Jean-Baptiste et Victoria Thiérrée.

Petit-fils de Charlie Chaplin, enfant de la balle surdoué d’une famille de surdoués, son art s’irrigue de multiples talents. Ceux du cirque qu’il fréquenta dès l’âge de quatre ans en compagnie de ses parents : Victoria Chaplin qui donnait vie à toutes sortes de bêtes imaginaires et Jean-Baptiste Thiérrée, l’inventeur du Cirque Bonjour qui, lui, fouillait ses valises de saltimbanque à la recherche de quelques démonstrations absurdes et hilarantes. Jusqu'en 1994, il développe l'acrobatie, la danse, le trapèze, le violon, les langues, dans Le Cirque Imaginaire, puis Le Cirque Invisible.

À ces fertiles prémices s’ajoute une formation d’acteur qui l’a fait travailler avec Peter Greenaway, Bob Wilson, Isabelle Sadoyan-Bouise et Beno Besson. Il suit une formation de comédien dans l'école du Piccolo Teatro de Milan et à la Harvard Theatre School.

Haut de page

  • Spectacles

2012 : Tabac rouge
2009 : Raoul
2007 : Au revoir parapluie
2003 : La Veillée des abysses
1998 : La Symphonie du hanneton

  • Deux trois mots a propos de mon Hanneton…

J’ai grandi dans un univers très particulier qui était celui de mes parents dans Le cirque imaginaire puis Le cirque invisible, tout un programme ! Ma mère donnant vie à toutes sortes de bêtes imaginaires et fantastiques, et mon père fouillant ses multiples valises à la recherche de quelque démonstration absurde et hilarante.

La symphonie du Hanneton m’est venue comme un amas d’images et de désirs que l’on ne peut plus garder au grenier… J’aime les histoires, les contes, j’aime les voyages, mais j’aime aussi les contrastes, les incertitudes, les paradoxes, les énigmes… J’ai donc construit ce spectacle pour qu’il soit tout à la fois compréhensible et incongru, continu et morcelé : il y a une chambre, et il y a ce jeune homme… qui se couche et qui rêve… ou cauchemarde… bref, il se réveille et poursuit sa journée…

Je rectifie : il se rendort, et poursuit son cauchemar… Je rectifie : il reste couché et cauchemarde sa journée… bref… Il y a, entre autre, ce reflet du miroir, qui s'émancipe (Camille Boitel), cette ombre qui se contorsionne en s’essayant aux meubles (Raphaelle Boitel), ce portrait qui se rebelle et chante son désarroi (Uma Ysamat).

Concrètement, dans La symphonie du Hanneton, on y chante, on y danse, on y jongle, on y roule, on y vole, on y fait des acrobaties, du trapèze, du violon, du saxophone et… on s’y métamorphose…en rhinocéros, en dragon…bref… La symphonie est faite de chair, d’ivresse et de mobilier, d’habits de romance, de rencontres furtives et de cauchemars, de lutte de bestiaire, de joie, d’explosion d’énergie, de désirs inassouvis, de séduction et de désolation, du temps qui passe, d’envols, de balancements, de rebondissements…

James Thierrée - Février 2000

NB : Le hanneton est une sorte de scarabée volant, qui apparaît principalement aux mois de mai et juin.

Haut de page

Avis du public : James Thiérrée

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire