Heitor Villa-Lobos

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Sumi Jo jusqu'à 21% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre du Châtelet Paris | le 13 octobre 2016
MUSIQUE & DANSE, Musique classique, Récital
RESERVER

À partir de 26,50 € au lieu de 33,50 €

Orchestre Lamoureux - Brésil populaire, Brésil sacré jusqu'à 16% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre des Champs-Elysées Paris | le 04 décembre 2016
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique, Musiques latines
RESERVER

À partir de 37,50 € au lieu de 44,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Natalie Dessay / Agnès Jaoui / Helena Noguerra / Liat Cohen

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Bouffes du Nord Paris | le 19 mai 2014
MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur, Récital

Spectacle terminé depuis le 19 mai 2014

 

Heitor Villa-Lobos

Heitor Villa-Lobos est né à Rio de Janeiro (Brésil) le 5 mars 1887. Son père, professeur et fonctionnaire, était aussi musicien ; il pris à son fils la clarinette et le violoncelle. Heitor apprit également la guitare en catimini, contre l’avis de sa maman qui aurait souhaité qu’il devienne médecin.

Très jeune, Villa-Lobos joue dans des « chôros », groupes de musique populaire et, dès 16 ans exerce comme musicien indépendant.

En 1905 il quitte sa vie difficile et visite le nord du Brésil. L’année suivante, après avoir visité le sud, un peu décevant (influence européenne) il compose les Canticos Seranejos pour petit orchestre (1907).

Délaissant ses études d’harmonie, inintéressantes pour lui, il voyage dans les différents états du Brésil avec son ami musicien Donizetti. A cette époque, ils vivent de diverses petites prestations dans les villages. Villa-Lobos récolte de nombreuses musiques populaires.

De retour à Rio il compose des opéras, des pièces pour cordes, pour piano, ainsi que de pièces liturgiques.

Assez rapidement, sa musique dépasse les frontières.

Villa-Lobos, avec l’aide de mécènes, séjourne à Paris où il rencontre de nombreux artistes, tels F.Schmitt, P.Picasso, F. Léger… Pour vivre Il vend certaines de ses partitions et donne des leçons.

A Paris il rencontre un terrain favorable à ses œuvres parmi les plus marquantes et se manifeste comme un bon chef d’orchestre, malgré sa direction « atypique ».

En Europe, à Londres, Vienne, Berlin, Bruxelles, Liège et autres, il dirige ses œuvres ainsi que celles d’autres compositeurs d’avant garde.

Aux Etats-Unis, où il séjourne pour la deuxième fois en 1947, il crée l’opéra Magdalena.

Ses dernières années s’assombrissent par la découverte d’un cancer et ce depuis 1948 ; ceci ne l’empêche pas d’écrire un nombre impressionnant d’œuvres jusqu'à son Quintette instrumental de 1958.

Il meurt l’année suivante, à Rio de Janeiro, le 17 novembre.

Avis du public : Heitor Villa-Lobos

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire