Prochainement à l’affiche

The King's Singers jusqu'à 33% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra de Massy Massy Cedex | le 07 mars 2017 | Durée : 1h50 entracte compris
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique
RESERVER

À partir de 12 €

Les Cris de Paris - Musica sacra jusqu'à 16% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | le 31 mars 2017 | Durée : 1h20
MUSIQUE & DANSE, Concert, Musique classique
RESERVER

À partir de 31,50 € , 26,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Wheeldon / McGregor / Bausch

1
2
3
4
5
  • 3 avis
Opéra Garnier Paris | du 01 au 31 décembre 2015 | Durée : 2h10 avec 2 entractes
MUSIQUE & DANSE, Ballet, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 31 décembre 2015

 

György Ligeti

Né en Transylvanie, Ligeti étudie à Budapest et fuit la Hongrie suite à l’insurrection de 1956. Stockhausen l’accueillit à Cologne et il rejoint le Studio de musique électronique aux côtés de Pierre Boulez, Luciano Berio et Mauricio Kagel. Il s’installe ensuite en Autriche où il se fera naturaliser.

Si l’influence de Bartók et de Kodály se ressent fortement dans les oeuvres de jeunesse de Ligeti, Apparitions, en 1960, marque la naissance d’un nouveau langage musical caractérisé par une polyphonie très dense (ou micro-polyphonie).

On peut citer parmi ses oeuvres de musique « statique » : Apparitions (1960), Atmosphères (1961) et Lontano (1967). Ligeti développe parallèlement le concept de « style haché » dans Aventures (1962) et Nouvelles Aventures (1965), théâtre musical dont l’écriture est basée sur des phonèmes.

Il est également l’auteur d’un opéra, Le Grand Macabre (1974-1977), inspiré d’une farce de Michel de Ghelderode, et de 14 Études pour piano (1985-1995). On retrouve dans 2001, l’Odyssée de l’espace de Kubrick Atmosphère, le Requiem (1963-1965) et Lux æterna (1966).

Avis du public : György Ligeti

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire