Prochainement à l’affiche

La mort de Danton jusqu'à 28% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Bastille Paris | du 16 février au 04 mars 2017 | Durée : 2h30
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 26,50 € , 19 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

4 x 11 quatre fois onze

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Commune Aubervilliers | du 08 au 19 novembre 2016
CONTEMPORAIN, Cinéma

Spectacle terminé depuis le 19 novembre 2016

 

Georg Büchner

Un auteur prolifique
Années de formation
Carrière littéraire
Après et aujourd'hui

  • Un auteur prolifique

En 1837, lorsqu’il meurt du typhus à l’âge de 23 ans, Georg Büchner a déjà écrit une nouvelle Lenz, et trois grandes oeuvres théâtrales : La Mort de Danton, Léonce et Léna et Woyzeck, restée inachevée. Il a également trouvé le temps de collaborer à de nombreux journaux, de créer une organisation révolutionnaire clandestine, d’étudier la médecine et d’être reçu docteur en philosophie à l’université de Zurich.

Son oeuvre sublime les thèmes du romantisme allemand : l’obsession de la mort, le rapport à la nature, la sexualité, la folie. Büchner ouvre la voie à l’expressionnisme et au surréalisme. Le caractère fragmentaire de Lenz et Woyzeck leur confère une étonnante modernité qui continue de fasciner les metteurs en scène.

  • Années de formation

1813 Le 17 octobre, naissance de Karl Georg Büchner à Goddelau, fils d’Ernst Karl Büchner, médecin et chirurgien, et de son épouse Caroline
1816 La famille Büchner s’établit à Darmstadt, capitale du grand-duché
1825 Entrée au lycée. Rédaction allemande, latin, histoire
1829-1830 Premiers devoirs scolaires conservés, qui témoignent des intérêts politiques de Büchner et trahissent l’influence de Fichte. Le 29 septembre 1830, il prononce au lycée un discours en l’honneur de Caton d’Utique, qui se suicida plutôt que de survivre à la République. La révolution de juillet 1830, suivie des insurrections belge et polonaise provoquent des troubles dans plusieurs villes d’Allemagne. Le lycée de Darmstadt acquiert la réputation d’être un repaire de factieux
1831 Le 9 novembre, immatriculation à la faculté de médecine de Strasbourg. Un cousin de sa mère le loge chez un pasteur veuf dont la fille, Wilhelmine dite Minna, deviendra la fiancée de Büchner
17 novembre Büchner est introduit dans l’association d’étudiants Eugenia, où il présentera plusieurs exposés sur la situation politique de sa patrie
1832 Etudes de médecine. Fiançailles (tenues secrètes) avec Minna Jaeglé. Selon un compte rendu de séance de l’ Eugenia en date du 28 juin, Büchner exalte la conscience morale de Jean Hus, Ravaillac, Karl Sand. Congé universitaire à Darmstadt
1833 3 avril émeute à Francfort. Dans une lettre du 5 avril, Büchner affirme à ses parents qu’il considère pour l’heure "toute tentative révolutionnaire comme une entreprise vaine"
En juillet, randonnée dans les Vosges avec les frères Stöber, fondateurs de l’ Eugenia
31 octobre immatriculation à la Faculté de médecine de Giessen (la loi de Hesse oblige Büchner à terminer ses études dans le grand-duché).
Novembre méningite. Retour à Darmstadt. Interruption des études
1834 Début janvier reprise des études. Büchner fait la connaissance du paster Weidig, lié à différents mouvements d’opposition en Allemagne du Sud

Haut de page

  • Carrière littéraire

1934 Mars Fondation à Giessen de la Société des Droits de l’Homme. Rédaction d’un premier projet du Messager Hessois, appelant les paysans au soulèvement
Avril Büchner ouvre une section de la Société des Droits de l’Homme à Darmstadt. Début du semestre d’été à Giessen
Mai impression d’une première version du Messager Hessois
Juillet un proche de Büchner est arrêté en possession de 158 exemplaires du pamphlet.
Büchner parvient à prévenir quelques camarades et à se forger un alibi.
Août-septembre à Giessen, Büchner trouve les scellés sur son armoire et ses papiers
Arrestation de plusieurs membres de la Société des Droits de l’Homme
Novembre nouvelle édition du Messager Hessois
1835. Janvier Büchner interrogé par les juges chargés de l’enquête sur la Société des Droits de l’Homme
Janvier-février rédaction de La Mort de Danton. Le 21 février, envoi du manuscrit à l’éditeur Sauerländer, accompagné d’une lettre à l’écrivain Gutzkow. Convocation par le juge enquêteur à Darmstadt
9 mars Büchner prend la fuite et se réfugie à Strasbourg sous un nom d’emprunt
13 juin mandat d’arrêt contre Büchner
Juillet publication de La Mort de Danton dans une version édulcorée par Gutzkow. Traductions de Lucrèce Borgia et de Marie Tudor, de Victor Hugo
Octobre Büchner travaille à sa nouvelle Lenz, publiée en 1839 par Gutzkow
Hiver études de philosophie et de sciences naturelles. Rédaction du Mémoire sur le système nerveux du barbeau
1836. Avril-mai présentation du mémoire à la Société d’histoire naturelle de Strasbourg, qui élit Büchner comme membre correspondant. Le mémoire sera publié par la Société en 1839
Juin rédaction de Léonce et Léna pour participer à un concours lancé par l’éditeur Cotta. Arrivé deux jours après la clôture du concours, le paquet contenant le manuscrit est renvoyé à son auteur sans avoir été ouvert
Eté Büchner prépare un cours pour l’université de Zürich " sur le développement de la philosophie allemande depuis Descartes "
3 septembre Büchner reçoit le titre de docteur en philosophie de l’université de Zürich pour ses recherches sur le système nerveux du barbeau
18 octobre installation à Zürich
5 novembre conférence probatoire sur les nerfs crâniens. Büchner est admis comme Privatdozent à l’université de Zürich. Il annonce pour le semestre d’hiver un cours sur l’anatomie comparée des poissons et des amphibies
Automne-hiver travail sur Woyzeck
1837 2 février La maladie se déclare brusquement
14 février Diagnostic du typhus
17 février Minna Jaeglé arrive de Strasbourg
19 février Mort de Büchner
21 février Inhumation au cimetière du Zeltberg à Zurich

Haut de page

  • Après et aujourd'hui

1850 Publication par Ludwig Büchner, des œuvres de son frère aîné. Ludwig renonce cependant à éditer les manuscrits de Woyzeck, qu’il considère comme trop fragmentaires
1879 Edition de Franzos (dont la lecture fautive Wozzeck explique le titre de l’opéra d’Alban Berg)
1895 Création, par une troupe d’amateurs, de Léonce et Lena à l’Intimes Theater (Munich)
1902 Premières représentations de La Mort de Danton à la Freie Volksbühne (Berlin)
1913 8 novembre création de Wozzeck au Théâtre de la Résidence (Munich)
1916 15 décembre première de la retentissante mise en scène de La Mort de Danton par Max Reinhardt au Deutsches Theater de Berlin. Brecht découvre Büchner à cette occasion

Haut de page

Avis du public : Georg Büchner

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire