Christophe Lacassagne

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Christophe Lacassagne

La Périchole

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra de Massy Massy Cedex | du 04 au 06 décembre 2016 | Durée : 2h30 avec entracte
MUSIQUE & DANSE, Musique classique, Opéra

Spectacle complet

 

Prochainement à l’affiche

La Périchole

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Opéra de Massy Massy Cedex | du 04 au 06 décembre 2016 | Durée : 2h30 avec entracte
MUSIQUE & DANSE, Musique classique, Opéra

Spectacle complet

 

Anciennement à l’affiche

Le roi carotte

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Le Monfort théâtre Paris | du 11 mars au 19 avril 2008 | Durée : 1h50
MUSIQUE & DANSE, Coups de coeur

Spectacle terminé depuis le 19 avril 2008

 

Christophe Lacassagne

Christophe Lacassagne commence tout d’abord par le théâtre, qu’il étudie à l’Université de Paris VIII, tout en travaillant pendant sept ans comme comédien permanent au Théâtre du Matin de Tarbes. Il entre en 1989 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Peter Gottlieb.

C’est avec Christophe Lacassagne que Jean-Pierre Brossmann crée, en 1992, la troupe de l’Opéra National de Lyon. Il y effectue ses débuts en abordant successivement les rôles de Papageno Une Petite Flûte Enchantée (direction C. Gibault, m.e.s. L. Erlo), Theseus dans Le Songe d’une Nuit d’été (S. Bedford, m.e.s. R. Carsen), Brander dans La Damnation de Faust (K. Nagano, m.e.s. L. Erlo) et l’Arbre et le Fauteuil dans L’Enfant et les Sortilèges (P. Caurier, m.e.s. M. Leiser) au Théâtre National de Bruxelles et dans le film qui a suivi, récompensé par un FIPA d’or à Cannes en 1994.

Il crée les rôles de la basse dans La Cantate de la Ballade de Celui qui chanta les Supplices de Kosma et Aragon, Le Professeur de gymnastique et le Sculpteur Schliemann de Betsy Jolas, Geppetto dans Pinocchio (C. Gibault, m.e.s. M. Yendt) et Marubbio dans La Station Thermale de Fabio Vacchi à l’Opéra Comique et au Teatro Lirico de la Scala de Milan.

Il affectionne plus particulièrement les personnages mozartiens. Outre Papageno (repris à l’Opéra Comique en 1994), il faut citer Mazetto dans Don Giovanni (P. Eötvös, m.e.s. T. Asscher), Guglielmo dans Cosi fan tutte (L. Pillot, m.e.s. D. Lorca) et Figaro des Les Noces de Figaro (P. Olmi, m.e.s. JP Vincent). C’est au Festival de Saint-Céré 1999 que Christophe Lacassagne aborde le répertoire rossinien avec Bartholo dans Le Barbier de Séville (D. Trottein, m.e.s. O. Desbordes).

Il chante Schaunard dans La Bohème (D. Robertson, m.e.s. D. Lorca), Moralès de Carmen (K. Nagano) au Bunkamura de Tokyo, le Comte et Figaro dans Les Noces de Figaro, tournée nationale d’Opéra Eclaté.

Au cours de la saison 2000-2001, il interprète, entre autres, Le Baron de La Vie Parisienne, et s’est produit en concert à Rio de Janeiro. En 2002, il a chanté le rôle de Don Giovanni à l’Opéra de Massy et en tournée nationale avec Opéra Eclaté. Au Festival de Saint-Céré 2002, il crée le rôle du Condamné à mort sur un poème de Jean Genet mis en musique par Philippe Capdenat et mis en scène par Michel Fau. Son interprétation fut salué par la critique.

Toujours au côté de Michel Fau, il interprète le rôle du Sacristain dans Tosca de Puccini à l'Opéra de Dijon, le rôle de Slook dans La Cambiale di Matrimonio de Rossini dans une mise en scène de Vincent Vittoz, celui de Mackeath dans L’Opéra de Quat’Sous dans une mise en scène d’Olivier Desbordes. Il a créé le rôle titre du Brave Soldat Schweik de Robert Kurka à Dijon et Le Baron de Gondremarck dans La vie parisienne d'Offenbach, m.e.s. Olivier Desbordes.

Avis du public : Christophe Lacassagne

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire