Christian Schiaretti

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

La tragédie du roi Christophe jusqu'à 12% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Les Gémeaux - Scène Nationale de Sceaux Sceaux | du 22 février au 12 mars 2017
CONTEMPORAIN, Pièce historique, Politique, Sélection Evénement, Tragédie
RESERVER

À partir de 39 € , 34,50 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

La Leçon

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois Paris | du 22 juin au 02 juillet 2016
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 02 juillet 2016

 

Christian Schiaretti

Christian Schiaretti a étudié la philosophie tout en œuvrant pour le théâtre où il occupe les postes les plus divers : accueil, technique, enseignement... Après le Théâtre-école de Montreuil, le Théâtre du Quai de la Gare, il collabore avec le Théâtre de l’Atalante à Paris. Auditeur libre au Conservatoire national supérieur de Paris, il suit les classes d’Antoine Vitez, Jacques Lasalle, Claude Régy...

Durant les huit années passées en Compagnie, il a mis en scène Minyana, Vitrac, Panizza, Sophocle, Euripide... Deux spectacles en particulier ont attiré l’attention de la profession et de la critique : Rosel de Harald Mueller avec Agathe Alexis ( créé en 1988, ce spectacle tourne encore aujourd’hui ) et Le Laboureur de Bohème de Johannes von Saaz, avec Jean-Marc Bory et Serge Maggiani.

Christian Schiaretti dirige La Comédie de Reims, Centre Dramatique National, depuis janvier 1991. Il était alors le plus jeune directeur d’une telle institution. Très vite il a voulu que la notion de " maison théâtre " reprenne tout son sens, c’est à dire celui d’une maison où habitent des artistes. Ainsi s’est formée à Reims, une troupe de douze comédiens permanents, la première à voir le jour depuis les riches heures du début de la décentralisation. Le travail au plateau est quotidien, intensif et libre.

Après avoir exploré l’Europe des avant-gardes ( Brecht, Pirandello, Vitrac, Witkiewicz ), la nécessité, le besoin de l’auteur se sont affirmés. Alain Badiou, philosophe, s’est associé à la spécificité de l’aventure rémoise. Il y eut la création, au Festival d’Avignon, de Ahmed le subtil, puis Ahmed philosophe, Ahmed se fâche et Les Citrouilles. Il s’agissait pour Badiou, Schiaretti et les comédiens de la Comédie d’interroger les possibilités d’une farce contemporaine.

Après trois années de cette fructueuse et irremplaçable expérience, ils ont abordé avec succès la riche langue du 17 ème siècle avec Polyeucte, martyr , La Place royale de Pierre Corneille et Les Visionnaires de Desmaret de Saint-Sorlin présentés dans de nombreuses villes pendant plusieurs saisons.

Avec Jean-Pierre Siméon, poète associé qui accompagne à présent la trajectoire artistique de la Comédie de Reims, ils souhaitent questionner la langue. Le théâtre et la poésie ne sont-ils pas les lieux manifestes de cette question ? Deux pièces sont crées en 1999 : D’entre les morts (à La Comédie de Clermont-Ferrand) et Stabat Mater Furiosa (à La Maison de la poésie à Paris et au festival d’Avignon), et reprises en 2000 à Reims. En 1998, ils conçoivent ensemble une quinzaine autour de la langue te de son usage :Les Langagières.

En janvier 2000, Christian Schiaretti présente au Théâtre National de la Colline, Jeanne, d’après Jeanne d’Arc de Péguy.

Christian Schiaretti fut président du SYNDEAC, de septembre 1994 à 1996.

Il a également signé plusieurs mises en scène d’opéras : Péléas et Mélisande, Madame Butterfly et Hänsel et Gretel avec l ‘atelier lyrique du Centre, et en 2001, il mettra en scène Ariane à Naxos, avec l’orchestre de Picardie, ainsi que L’Echelle de soie avec l’atelier lyrique de Roubaix.

En 2002, il est devenu le nouveau directeur du TNP de Villeurbanne succèdant ainsi à Roger Planchon.

En 2009, il reçoit le Molière du metteur en scène pour Coriolan.

En septembre 2009, il créé à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, Philoctète de Jean-Pierre Siméon, variation à partir de Sophocle, avec, dans le rôle titre, Laurent Terzieff.

En décembre 2010, Christian Schiaretti met en scène Siècle d’or un cycle de trois pièces : Don Quichotte de Miguel de Cervantès, La Célestine de Fernando de Rojas, Don Juan de Tirso de Molina.

En 2013, il met en scène Le Laboureur de Bohème de Johannes Von Saaz.

Dès son arrivée au TNP, il entame une étroite collaboration avec l’ENSATT où il a mis en scène avec les élèves, des différentes promotions, Utopia d’après Aristophane (2003), L’Épaule indifférente et La Bouche malade de Roger Vitrac (2004), Les Aveugles, Intérieur, La Mort de Tintagiles de Maeterlinck (2006), Les Visionnaires de Jean Desmarets de Saint-Sorlin (2007), Hippolyte et La Troade de Robert Garnier (2009).

Christian Schiaretti a été président du SYNDEAC de septembre 1994 à septembre 1996. Il est président de l’association des Amis de Jacques Copeau et de l’Association pour un Centre culturel de rencontre à Brangues.

Avis du public : Christian Schiaretti

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire