Caroline Devismes

1
2
3
4
5



+ d’infos

Actuellement à l’affiche : Caroline Devismes

Le portrait de Dorian Gray jusqu'à 35% de réduction

1
2
3
4
5
  • 116 avis
Studio des Champs-Elysées Paris | du 14 septembre au 31 décembre 2016 | Durée : 1h35
CLASSIQUE, Sélection pour les fêtes
RESERVER

À partir de 21 € au lieu de 32,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Le portrait de Dorian Gray

1
2
3
4
5
  • 116 avis
Comédie des Champs-Elysées Paris | du 05 avril au 31 juillet 2016 | Durée : 1h35
CLASSIQUE, Sélection pour les fêtes

Spectacle terminé depuis le 31 juillet 2016

 

Caroline Devismes

Comédienne, chanteuse, danseuse, musicienne (flûte traversière).

Vue récemment sur la scène du Palace dans 50 et des Nuances , la parodie du célèbre roman par Amanda Sthers, ou encore à Bobino dans Voca People. Elle nous avait subjugués dans deux productions musicales parisiennes : tout d’abord, Mike au Comédia dans le rôle de Dalida (mise en scène Thomas Le Douarec), puis dans Hairspray au Casino de Paris et à Bobino dans le rôle de Velma Von Tussle (mise en scène Ned Grujic), rôle tenu par Michelle Pfeiffer dans la version filmée.

Ses prédispositions naturelles pour la comédie la poussent à explorer plus avant le jeu dramatique. De fait, elle entame une carrière théâtrale avec Dorian Gray (mise en scène Thomas Le Douarec) au Vingtième Théâtre et au Festival d’Avignon 2011 et 2012.

Venant du Nord-Pas-de-Calais, elle débute sa carrière parisienne dans la Compagnie Roger Louret en 1997 et enchaîne plusieurs spectacles dont Les Années Twist , La Fièvre des Années 80 ou encore La Java des mémoires. Elle participe aussi pendant quatre ans aux émissions Les Années Tubes sur TF1 présentées par Jean-Pierre Foucault. On l’applaudit aussi dans Les Dix commandements d’Elie Chouraqui et Pascal Obispo et Les enfants de l’Olympia d’Odile Bastien et Thierry Sforza.

Sa formation complète en chant, danse et comédie la conduit naturellement à devenir meneuse de revue, d’abord dans Nuit de Folies aux Folies Bergère, chorégraphiée par Marie-Laure Philippon puis en Suisse, dans La Revue de Genève de Pierre Naftule.

Depuis plusieurs années, elle se produit au Baiser Salé, célèbre club de Jazz parisien, avec le groupe Desktops, dédié à la musique noire américaine du label Tamla Motown

En 2014 elle écrit et joue dans Le jour où je suis devenue chanteuse black, m.e.s. Thomas La Douarec.

Avis du public : Caroline Devismes

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire