Prochainement à l’affiche

Mamiwata jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de l'Opprimé Paris | du 29 mars au 09 avril 2017 | Durée : 1h30
CONTEMPORAIN, Mythologie
RESERVER

À partir de 13,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Jaz

1
2
3
4
5
  • 0 avis
La Parenthèse Avignon | du 16 au 22 juillet 2016 | Durée : 50 minutes
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 22 juillet 2016

 

Astrid Bayiha

Passionnée d’art depuis son plus jeune âge, Astrid Bayiha s’initie d’abord au chant et à la danse pendant toute son enfance avant de se lancer, il y a quinze ans, dans le théâtre.

En 2007, elle signe sa première mise en scène pour le festival Courts dans l’Herbe de Saint-Maur des Fossés après l’obtention de sa Licence d’LLCE Anglais à la Sorbonne Nouvelle. Toujours en quête d’exploration et d’échanges artistiques, elle crée durant l’année 2010 une Scène Ouverte Théâtre à Saraaba, un espace culturel dans le quartier de la Goutte d’Or, à Paris. Un rendez-vous mensuel accueillant différents artistes amateurs et professionnels.

Ses trois ans au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (2007-2010) lui donnent aussi la possibilité d’approfondir cette quête, grâce notamment à ses différents intervenants et metteurs en scène : Andrzej Seweryn, Guillaume Gallienne, Mario Gonzalez, Michel Fau, Yves Boisset, Sandy Ouvrier...

A sa sortie du Conservatoire en 2010, elle travaille avec le performer new-yorkais Eric Wallach, et joue le rôle-titre des Mamelles de Tirésias d’Apollinaire adapté en anglais américain, au Théâtre de la Reine Blanche.

En 2011, elle joue As you Like It de Shakespeare en tournée puis à Villeneuve-en-scène (Avignon), dans une mise en scène de Catherine Riboli.

En 2012, on la retrouve dans Trames, une création de Gerty Dambury, au Théâtre de Belleville.

Elle est à nouveau sur scène en janvier 2013 au Théâtre du Nord à Lille, puis en tournée, avec Retour à Argos, une libre adaptation des Suppliantes d’Eschyle, mise en scène par la traductrice et metteure en scène Irène Bonnaud.

Au mois de juillet 2013, elle joue dans Afropéennes d’Eva Doumbia à Avignon (Hauts Plateaux et L’Entrepôt), une adaptation des textes de Blues pour Elise et Femme in a city de Léonora Miano.

En 2014, elle commence la saison avec Pearl de Fabrice Melquiot, mis en scène par Paul Desveaux (Le Volcan / Scène National du Havre, Scène Nationale de Sénart, Théâtre de la Manufacture...). Puis, elle interprète Maryse Condé dans La Vie sans Fard, l’autobiographie de l’auteure mise en scène à La Criée de Marseille par Eva Doumbia, ainsi qu’au festival d’Avignon à la Chapelle du Verbe Incarné.

A partir du mois d’octobre, elle est dans Les Nègres de Jean Genêt, mis en scène par Bob Wilson au Théâtre de l’Odéon, puis en tournée (Comédie de Clermont-Ferrand, TNP- Villeurbanne...).

En 2015, Astrid Bayiha joue Rahmouna Sallah dans Haine des femmes, une adaptation du récit autobiographique de la militante algérienne faite et mise en scène par Mounya Boudiaf, à Présence Pasteur, durant le festival d’Avignon.

Au mois de septembre, elle joue Jaz de Koffi Kwahulé, une création qu’elle a initié avec l’aide d’Ayouba Ali à la mise en scène, au festival Seuls en Scène-Princeton French Theater Festival, à Princeton University aux Etats-Unis.

On la retrouve sur le plateau de l’Atrium-Tropiques, la Scène Nationale de Martinique au mois de novembre, pour jouer Suzanne Césaire, Fontaine Solaire, la prochaine création d’Hassane Kouyaté.

Depuis 2010, Astrid Bayiha est membre du comité de lecteurs du Jeune Théâtre National et y met régulièrement en espace des textes inédits ou peu connus d’auteurs contemporains.

Après une mise en lecture de sa pièce Mamiwata au JTN en février 2015, elle la met en scène au mois de mai de la même année au Théâtre Darius Milhaud.

Avis du public : Astrid Bayiha

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire