Prochainement à l’affiche

9000 pas jusqu'à 34% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre 71 Malakoff | du 21 au 22 février 2017 | Durée : 1h05
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine
RESERVER

À partir de 15,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Arthur Perole - Scarlett

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Cité Internationale Paris | du 18 au 19 janvier 2016
MUSIQUE & DANSE

Spectacle terminé depuis le 19 janvier 2016

 

Arthur Perole

Il intègre en 2007 le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en section contemporaine. Ce cursus lui a permis de travailler avec de grands noms de la danse comme Peter Goss, André Lafonta, Susan Alexander, Dominique Mercy, Françoise Dupuy, Christine Gérard, Cristiana Morganti, Joanne leighton, Edmond Russo/Shlomi Tuizer…

En 2011, il participe au Junior Ballet du CNSMDP et interprète les Noces d’Angelin Preljocaj, Uprising de Hofesh Shechter et une création de Thomas Lebrun 4 ciels de Novembre. Depuis sa sortie en 2012, Arthur est interprète pour plusieurs chorégraphes tels que Joanne Leighton Directrice du CCN de Belfort, Tatiana Julien, Annabelle Pulcini, Radhouane El Meddeb, Christine Bastin. Durant ses études, il affirme un goût prononcé pour la chorégraphie.

Il profite des ateliers chorégraphiques du Conservatoire, organisés par Christine Gérard, pour créer bon nombre de pièces. Il crée une dizaine de courtes pièces en 2 ans. Il crée sa compagnie « Cie F » en 2009. Depuis, il met en scène des performances pour des musées tel que le musée des Beaux-Arts de Nice mais aussi le Musée d’Art concret de Mouans-Sartoux. Il produit chaque année des spectacles jeune publique qu’il présente au sein des écoles. Il créé en 2011 pour Micadanse Rock’n chair, puis en 2012 Divine Héresie, en collaboration avec Lucie patarozzi, pour les nuits du château de Mouans- Sartoux.

Avis du public : Arthur Perole

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire