Actuellement à l’affiche : Anton Tchekhov

Vania d'après Oncle Vania

1
2
3
4
5
  • 2 avis
Vieux Colombier - Comédie Française Paris | du 21 septembre au 06 novembre 2016 | Durée : 2 heures environ
CLASSIQUE, A ne pas manquer, Coups de coeur, Sélection Evénement
RESERVER

À partir de 35,50 €

Rustika jusqu'à 36% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Douze - Maurice Ravel Paris | du 20 septembre au 09 octobre 2016 | Durée : 1h10
COMEDIE & BOULEVARD
RESERVER

À partir de 10,50 € au lieu de 16,50 €

 

Prochainement à l’affiche

La grande valse des nerfs jusqu'à 36% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Nesle Paris | du 09 novembre au 03 décembre 2016 | Durée : 1h30
COMEDIE & BOULEVARD, CLASSIQUE
RESERVER

À partir de 11 €

La Mouette jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 18 avis
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines Montigny-le-Bretonneux | du 26 au 28 janvier 2017 | Durée : 2h30
CLASSIQUE, Coups de coeur
RESERVER

À partir de 15,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Mourir d’Amour et de Théâtre

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Darius Milhaud Paris | du 07 juillet au 25 août 2016
CLASSIQUE

Spectacle terminé depuis le 25 août 2016

 

Anton Tchekhov

Auteur (1860 - 1904)

1860 Naissance le 17 janvier à Taganrog d’Anton P. Tchekhov, troisième fils du négociant Pavel Egorovitch Tchekhov.

1868 Première inscription à l’École Grecque.

1869 Entrée au lyçée de Taganrog.

1876 Fuite du père à Moscou pour échapper aux créanciers. Anton reste seul dans la maison des parents.

1879 Tchekhov réussit son examen de maturité en juin et part en août à Moscou, où il entreprend des études de médecine.

1880 Parution d’une nouvelle dans la revue « Strekoza » (La Cigale).

1882 Tchekhov écrit 40 textes humoristiques et des récits dont 32 sont publiés dans les journaux et revues humoristiques. La famille vit presque exclusivement de l’argent que gagne Anton. P. en écrivant la nuit. La journée est consacrée aux études.

1883 Tchekhov publie environ 110 nouvelles, feuilletons et récits humoristiques. En juin, on lui délivre son diplôme de médecine. Parution du 1er recueil de récits Les Contes de Melpomène. En décembre, premiers signes d’hémorragie pulmonaire.

1885 Tchekhov publie 130 nouvelles, récits humoristiques et feuilletons.

1886 Tchekhov publie environ 120 récits, nouvelles, textes humoristiques. Il soigne la mère et les trois sœurs d’une connaissance atteintes du typhus. La mère et une des sœurs meurent. Tchekhov décide aussitôt d’abandonner la pratique médicale et fait disparaître la plaque de médecin de sa porte. En décembre, premier voyage à Petersbourg où il fait la connaissance de l’éditeur Souvorine. En janvier, Souvorine lui propose une collaboration au journal Temps nouveau. Lettre de Grigorovitch dans laquelle il qualifie Tchekhov de « pur latent ».

1887. Tchekhov publie environ 65 récits, écrit une pièce en un acte Le Chant du cygne. En avril, voyage à Taganrog par Charkhov et la steppe ukrainienne. En septembre, début du travail sur Ivanov, commande du directeur du Théâtre Korch de Moscou. Le 19 novembre, première représentation d’Ivanov à Moscou.

1888 Commence à composer La Steppe qui paraît en mars. En juin,Tchekhov traverse l’Ukraine sur les traces de Gogol, rencontre plus tard Souvorine sur les bords de la Mer noire. Août : parution de L’Ours, pièce en un acte. Octobre : Tchekhov reçoit le prix Pouchkine pour son recueil Au crépuscule. Gros succès de la première de L’Ours à Moscou.

1889 janvier : première d’Ivanov à Petersbourg. Tchekhov écrit une comédie L’Homme des bois. En mai paraît La Demande en mariage. Avril : voyage de Tchekhov à Soumy avec son frère gravement malade. Nicolas Tchekhov meurt le 17 juin de la tuberculose. Décembre : première représentation de L’Homme des bois à Moscou : véritable échec.

1890 Voyage à Sakhaline. Le gouverneur général de la région d’Amour, A. N. Korf, permet à Tchekhov de visiter l’ensemble des prisons, établissements et autres installations du dispositif pénitentiaire à la seule condition que Tchekhov n’ait aucun contact avec des prisonniers politiques. Sur l’île de Sakhaline, il effectue un recensement, rassemble données statistiques et autres pour son rapport. L’Île de Sakhaline. Il établit 10 000 fiches. Le 8 décembre retour de Sakhaline à Moscou.

1891 février : Tchekhov sélectionne les documents rapportés de Sakhaline. Organise une collecte de livres pour les bibliothèques scolaires de Sakhaline. En mars, Tchekhov, accompagné de Souvorine, se rend en Italie et à Paris et revient fin avril à Moscou. Famine dans la province de Nijni-Novgorod où Tchekhov organise des secours de même que dans la province de Voronèje. Mi-décembre : parution du livre Le Duel.

1892 En février, Tchekhov achète la propriété de Mélikhovo au sud de Moscou. Début juillet : Tchekhov accepte la proposition du Zemstvo de participer à la lutte contre l’épidémie de choléra. Il organise à Melikhovo et dans les environs un secteur sanitaire comprenant 25 villages, 4 usines et un monastère. En novembre paraît Salle n°6 dans « La Pensée russe ».

1893 Le 12 janvier, organise un repas de tous les écrivains de Petersbourg. Visite l’atelier de Répine.

1894 Le 24 juin, on élit Tchekhov pour trois ans porte-parole du zemstvo de Serpoukhov. Dans la brochure de juillet de « La Pensée russe ». Début août, Tchekhov est l’hôte de Tolstoï dans sa propriété de Lasnaïa Poliana. Octobre : il commence à écrire La Mouette qu’il termine en décembre.

1896 Le 28 mai : le Conseil sanitaire de la circonscription de Serpoukhov fait appel à Tchekhov pour la conception d’un prototype destiné à la construction d’écoles. Tchekhov construit une école à Talèje, à proximité de Melikhovo. En octobre, il se rend à Petersbourg pour remettre à Souvorine le manuscrit de La Mouette et d’Oncle Vania jusque là resté secret. Le 17 octobre, première de La Mouette au théâtre Alexandrinski de Petersbourg, qui s’avère un échec spectaculaire. Retour rapide de Tchekhov à Melikhovo. Les autres représentations connaîtront le succès. Tchekhov à Melikhovo. Les autres représentations connaîtront le succès. Tchekhov fait la connaissance de Stanislavski.

1897 mars : Tchekhov rencontre Souvorine ; des attaques violentes d’hémoptysie le contraignent à se faire hospitaliser. Le 28 mars, visite de Tolstoï à la clinique. Après l’hospitalisation, premiers projets de s’installer en Criée. Avril : dans le cahier n°4 de « La Pensée russe » paraît la nouvelle Les Moujiks entraînant la saisie du cahier. Après la suppression d’une page, elle est livrée à la vente. Voyage à Biarritz en août, suivi d’autres séjours en France pendant l’hiver ; il passe un certain temps à Nice (à la pension russe) où le climat lui convient tout particulièrement. De là, il suit les démarches de Zola pour la libération de Dreyfus.

1898 Début janvier : Tchekhov envoie des recueils de littérature française à la bibliothèque municipale de Taganrog. Les rapports avec Souvorine se tendent à cause de l’attitude de ce dernier dans l’affaire Dreyfus. Avril : retour de Tchekhov à Moscou par Paris et Petersbourg. En mai, lui parvient à Melikhovo la demande de Némirovitch-Dantchenko de représenter La Mouette au théâtre d’Art de Moscou. En septembre, il assiste là-bas à une répétition du 1er acte. Le cahier du mois d’août de « La Pensée russe » paraît avec le récit Groseilles à maquereau et De l’amour. À la mi-septembre il part pour Yalta dans l’intention d’y passer l’hiver et achète en octobre une propriété à Aoutka, au sud de Yalta. Le 17 décembre, la première de La Mouette au Théâtre d’Art de Moscou, dans une mise en scène de Némirovitch-Dantchenko et Stanislavski, se révèle un succès énorme. Vers le 20 décembre, parution dans « La Pensée russe » du récit Un cas tiré de ma pratique.

1899 En janvier Tchekhov signe le contrat de vente de ses droits d’auteur à l’éditeur Marx 75 000 roubles. Il remanie une grande partie de ses premiers récits pour une édition complète. En mars, il rencontre Maxime Gorki à Yalta. En mai, le Théâtre d’Art représente spécialement pour Tchekhov La Mouette (sans décor). Tchekhov prend part aux répétitions d’Oncle Vania. En juillet, voyage avec l’actrice Olga Knipper à Yalta. Le 26 octobre, première d’Oncle Vania à laquelle Tchekhov ne participe pas (mise en scène Némirovitch-Dantchenko et Stanislavski). Novembre : Tchekhov héberge à Yalta des tuberculeux sans ressources. Rédige un appel à la construction d’un sanatorium. Le 6 décembre Tchekhov est décoré de l’ordre de Stanislas pour son dévouement à la cause de l’enseignement public. L’édition complète de A. F. Marc commence à paraître. Parution de La Dame au petit chien dans « La Pensée russe ». Lévitan à Yalta.

1900 En janvier, Tchekhov devient membre de la section Belles-lettres de l’Académie des Sciences (siège à Petersbourg). En avril, le Théâtre d’Art entreprend une tournée dans différentes villes de la Mer noire. Tchekhov assiste aux représentations de ses pièces et à celles d’autres auteurs à Odessa et Yalta. Le 6 mai, Tchekhov se rend à Moscou, va voir plusieurs fois Lévitan, malade. Celui-ci meurt le 22 juillet. En août, commence à écrire Les Trois Sœurs. À la mi-octobre, Tchekhov a terminé la première version des Trois Sœurs  : voyage à Moscou. Il lit avec la troupe du Théâtre d’Art Les Trois Sœurs. Le 11 décembre, Tchekhov se rend à Nice sans avoir terminé les corrections de la pièce. 16 décembre : envoie à Moscou le troisième acte des Trois Sœurs. Le 18 décembre la pièce est autorisée par la censure. Tchekhov fait quelques changements au 4e acte.

1901 Tchekhov se rend en Italie où lui parvient un télégramme lui faisant part du succès de la première des Trois Sœurs (le 21 janvier au Théâtre d’Art dans une mise en scène de Némirovithc-Dantchenko et Stanislavski). Février : retour à Yalta. Rencontres fréquentes avec Bounine. Le 17 mai, Tchekhov est examiné par V.A. Sourovski qui constate une aggravation de son état de santé et lui prescrit un régime à base de lait de jument. Le 25 mai Tchekhov épouse Olga Knipper et part directement avec elle en cure dans la province de Oufa. Sur le chemin, visite chez Maxime Gorki à Nijni-Novgorod. En août, il rédige son testament pour assurer la subsistance de sa mère et de sa sœur en cas de décès. Novembre : en visite chez Tolstoï à Gaspra (Crimée).

1902 janvier : Gorki chez Tchekhov. Discussion à propos des Petits Bourgeois dont on prépare la première au Théâtre d’Art. Tchekhov chez Tolstoï. Il se retire de l’Académie des Sciences parce que le tsar n’a pas voulu y admettre Maxime Gorki. Il passe le mois de juillet dans la propriété de Stanislavski près de Moscou avec sa femme gravement malade après une fausse couche.

1903 février : début du travail sur une nouvelle pièce : La Cerisaie. 24 mai : examen médical par le professeur Ostroumov qui constate une aggravation croissante de l’état de santé de Tchekhov. Il lui interdit de passer l’hiver à Yalta et lui conseille de séjourner dans des régions au climat sec, continental, par exemple dans les environs de Moscou. Le 26 septembre, Tchekhov télégraphie à Moscou que les quatre actes de La Cerisaie sont écrits. Il recopie la pièce au propre, envoie le manuscrit le 14 octobre. 20 octobre : lecture de La Cerisaie par la troupe du Théâtre d’Art. Début décembre : parution du dernier récit : La Fiancée. Après le 4 décembre, Tchekhov remplace deux passages de La Cerisaie sanctionnés par la censure. Participe quotidiennement aux répétitions. Voit Les Bas-Fonds de Gorki.

1904 janvier : Le zemstvo de Yalta élit Tchekhov curateur de l’école d’Aoutka. Le 17 janvier : première de La Cerisaie dans la mise en scène de Némirovitch-Dantchenko et Stanislavski. Hommage officiel de Tchekhov, à la première, pour sa 25e année de carrière littéraire. À la mi-février, il retourne à Yalta et, avec sa femme, se rend en mai en Allemagne (détour par Moscou), à Badenweiler où il doit se soumettre à une cure. Le 2 juillet : mort de Tchekhov à l’hôtel Sommer. Le 10 juillet : sépulture au cimetière de Novodévitchi à Moscou.

Biographie établie par la rédaction de la Shaubühne à Berlin d’après des notes chronologiques d’Elisabeth Wolffheim et de Peter Urban, publiée dans le programme des Trois Sœurs, mise en scène Peter Stein, 1983-84 (texte français : Françoise Sage).

Traductions d’André Markowicz et Françoise Morvan

Avis du public : Anton Tchekhov

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire