Prochainement à l’affiche

Andrew Skeels - Street Dance Club (Suresnes Cités Danse) jusqu'à 16% de réduction

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | du 27 au 29 janvier 2017 | Durée : 1 heure
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine, Festival, Suresnes Cités Danse
RESERVER

À partir de 31,50 € , 26,50 € pour les adhérents

Il était une fois... Toots Thielemans et l'harmonica jazz jusqu'à 18% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | le 09 mai 2017 | Durée : 1h30
MUSIQUE & DANSE, Concert, Jazz, blues & gospel
RESERVER

À partir de 25,50 € , 21 € pour les adhérents

 

Anciennement à l’affiche

Andrew Skeels - Street Dance Club (Suresnes Cités Danse)

1
2
3
4
5
  • 1 avis
Théâtre Suresnes - Jean Vilar Suresnes | du 15 au 19 janvier 2016 | Durée : 1 heure
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine, Festival, Suresnes Cités Danse

Spectacle terminé depuis le 19 janvier 2016

 

Antoine Hervé

  • Formation

Né à Paris le 20 janvier 1959, Antoine Hervé débute la musique par l'étude du piano à l'âge de huit ans, puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il y étudie le piano avec Pierre Sancan, l'orchestration avec Marius Constant, l’Harmonie et le Contrepoint avec Daniel-Lesur, Henri Challan, Jean-Claude Raynaud et Claude Ballif.

Primé au Concours International de Jazz de la Défense, il obtient ses premiers engagements dès l'âge de quinze ans avec son orchestre.

  • Pianiste, compositeur et chef d'orchestre

Plus tard, il créera son propre label Philoé Music sur lequel il publiera Horizons en duo avec Andy Emler, puis Trio avec M.Benita et P.Gritz.

Il crée à Radio-France l'orchestre Bob 13 avec lequel il enregistre les albums Live in Paris et Tutti.

Prix Django Reinhart de l'Académie du Jazz en 1985, Antoine Hervé est nommé en 1987 à la tête de l'Orchestre National de Jazz. Il le dirigera jusqu'en juillet 1989. Ces années de tournées à travers le monde (plus de 140 concerts en grand orchestre) avec des invités prestigieux engendrent de nombreuses créations. En particulier les CD ONJ 87 et African Dream, une rencontre avec les musiciens africains.

Compositeur de la musique du ballet Tutti de Philippe Decouflé, Antoine Hervé collabore également avec le cinéma. Il signe les arrangements de la musique du film d'Eric Rochant Un Monde sans Pitié, puis compose la musique de M.Astaire, pièce de théâtre musical de Gérard Paquet avec Dee-Dee Bridgewater.

En 1990, il co-fonde l'Association Hexameron, dont le but est de promouvoir l'improvisation sous toutes ses formes, puis, à la suite de sa rencontre avec la chanteuse turco-bulgare Yildiz Ibrahimova, il fonde le Antoine Hervé Quintet, avec lequel il enregistre le CD Paris-Zagreb, travail sur les musiques traditionnelles turques, bulgares, arméniennes et roumaines.

Parallèlement, il crée un certain nombre de spectacles musicaux et chorégraphiques dont L'Opéra des Pékins avec Dominique Rebaud, Sonate d'Automne avec Anne Carrié, Mes bien Chers Frères dans lequel il interprète des chansons de Serge Gainsbourg et de son frère François Hervé.

Il écrit Hommage à Miles Davis, concerto pour trompette, La Maison Brûlée pour quatuor à cordes et Transit, pièce pour percussion et ensemble, commande de l'Ensemble Intercontemporain, et Transactions pour l'ensemble Alternance.

Renouant avec l'esprit "duettiste", il joue duo avec Didier Lockwood. Il collabore également avec Michel Portal et Mino Cinelu.

En 97, il créé Mozart la Nuit, spectacle mis en scène par Laurent Pelly, faisant intervenir 120 choristes (en pyjamas et mules), ainsi qu'un quartet composé des frères Moutin et de Markus Stockhausen à la trompette : Rencontre onirique entre l’univers mozartien et la planète « bluesy » des nuits jazzistiques.

C'est avec ces mêmes musiciens qu'il monte un nouveau quintette, à l'occasion du festival Jazz à Vienne, en première partie d’Eric Clapton. Le concert est retransmis sur M6 dans "Jazz 6".

Il produit avec ce quintette un CD enregistré en "live" à Paris en Février 2001 : Invention is You chez Enja, distribué par Harmonia-Mundi.

Il fait un passage remarqué au Festival Inter Celtique de Lorient en août 97 et encore en 98, où il créé Les Caprices de Morgane, rencontre avec 19 musiciens dont 9 traditionnels (cornemuses, bombardes, caisses claires bretonnes) et Kristen Noguès à la harpe celtique.

Les années 99-2000 sont marquées par sa collaboration avec Suresnes Cité Danse. Il compose la musique du ballet hip-hop de Blanca Li Macadam-Macadam, actuellement en tournée mondiale, puis celle de la comédie musicale de Laura Scozzi/Boris Vian A chacun son serpent.

Il donne un récital de piano classique au festival International de Toulouse les Orgues, consacré à JS Bach. (Trois préludes et fugues, l’art de la Fugue et Improvisations).

Son concerto pour trompette, piano et orchestre à cordes, Absolute Dream, commande de la Cité de la Musique, est créé en février 2002 avec Markus Stockhausen à la trompette.

Il donne de nombreux récitals en solo à travers le monde, et invite parfois des ensembles musicaux locaux à se joindre à lui, ou à son trio (Orchestres d’Harmonie, Chorales, Cornemuses, Percussions, Ensemble de cordes, etc.). Il intitule alors ce spectacle Le Tour du Monde en 88 Notes, en hommage à l’esprit novateur et imaginatif de Jules Vernes.

Mai 2002 voit la sortie du CD Summertime, enregistré en trio avec François Moutin à la contrebasse et Louis Moutin à la batterie chez Nocturne. Il est suivi d'un nouvel enregistrement Mozart, La Nuit, à l'automne suivant.

En mai 2003 parait son premier enregistrement en piano solo Inside. Cet enregistrement mobilise la critique et obtient le Choc des Chocs de l'année 2003 pour la revue "Jazzman" et 4 clés du chroniqueur de Télérama.

Sa carrière internationale l'a amené à jouer ou enregistrer avec entre autres Dee-Dee Bridgewater, Gil Evans, Quincy Jones, Peter Erskine, Chet Baker, Martial Solal, Claude Nougaro, Carla Bley, Dick Annegard, Thomas Fersen.

Musicien évitant toute forme de cloisonnement, ouvert à la communication, Antoine Hervé est à l'image de la création musicale actuelle : vivace et en constante mutation.

En 2006, il arrange, compose, dirige et joue dans Mozart la nuit, au Théâtre Suresnes Jean Vilar.

Avis du public : Antoine Hervé

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire