Alexandre Lenours

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Métamorphoses jusqu'à 33% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Aquarium Paris | du 01 au 26 mars 2017
CLASSIQUE
RESERVER

À partir de 11 €

 

Anciennement à l’affiche

Angels in America

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Aquarium Paris | du 11 novembre au 06 décembre 2015 | Durée : Intégrale 4h30 avec entracte
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 06 décembre 2015

 

Alexandre Lenours

« À 7 ans, je voulais être pâtissier ou cascadeur.
À 12 ans, je voulais être acteur célèbre.
À 14 ans, ma professeure de français a suggéré de m’inscrire au baccalauréat option théâtre.
À 15 ans, j’étais Champion de France Juniors d’improvisation.
À 17 ans, et devant mon insistance, mes parents m’ont dit : « D’accord pour que tu sois comédien mais travaille beaucoup, sois sérieux et n’abandonne jamais. »
À 18 ans, je suis rentré au Conservatoire Nationale d’art dramatique de Tours (professeurs Monique Fabre puis Philippe Lebas).
À 22 ans, je suis parti vivre à Cannes après avoir été admis à l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes (promotion 10 _ 1999-2002), puis à Marseille après en être sorti.
Depuis que j’ai 25 ans, je joue, répète et tourne régulièrement avec deux compagnies : Théâtre à Cru (Alexis Armengol) et Lackaal Duckric (Françoiz Bouvard).
J’ai néanmoins eu le temps de goûter le travail de Jean-Pierre Vincent (Les Prétendants de JL. Lagarce et Pancomedia de B. Strauss), Mathilde Monnier (Sursauts), Delphine Eliet (nombreux stages sur l’autonomie de l’acteur), Arnaud Pirault (Partage de midi de P. Claudel et The Playground) et l’IRMAR (Du caractère relatif...).
À 28 ans, avec Stéphane Gasc et Édith Mérieau j’ai crée L’Employeur. Sous ce nom, nous avons co-mis en scène trois spectacles (Atteintes à sa vie de M. Crimp, Aux prises avec la vie courante de E. Savitzkaya, Le Temps nous manquera de S. Gasc).
À 30 ans, j’ai rencontré Pep Garrigues et je suis parti vivre à Paris.
À 35 ans, j’ai été engagé par David Gauchard (Ekaterina Ivanovna de L. Andreiev) puis Julien Bonnet (Le nez dans la serrure).»

Avis du public : Alexandre Lenours

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire